Bouygues Telecom : le modèle de subvention “a atteint ses limites”

0

Invité par la chaîne BFM Business mercredi, Didier Casas, secrétaire général de Bouygues Telecom, a affirmé que le modèle de forfaits subventionnés avait « atteint ses limites aujourd’hui ». Et en a profité pour tancer vertement les futures offres subventionnées de Free Mobile.

À contre-courant de Free Mobile, qui s’apprête pour sa part à se lancer dans la commercialisation de forfaits subventionnés, Bouygues estime que ce modèle n’est plus adapté.

Pour la commercialisation de ses offres 4G à l’échelle nationale, à compter du mois d’octobre, Bouygues devra proposer à ses abonnés un moyen d’acquérir des terminaux compatibles avec la norme LTE 1800 — la plupart des modèles actuellement détenus par les Français n’étant pas compatibles. Pour ce faire, Didier Casas annonce l’arrivée, à l’automne, d’une « nouvelle méthode, assez révolutionnaire, de financement des terminaux ». Celui-ci sera « totalement transparent pour le client » et « séparera clairement le coût du service téléphonique du coût du terminal », le tout avec des « prix très compétitifs » promet le secrétaire général du groupe.

« On pense que la subvention, qui a correspondu à une grande étape de développement du marché mobile en France, est un modèle qui a atteint ses limites aujourd’hui », a-t-il expliqué à l’antenne. Non sans glisser une petite provocation à l’égard de Free Mobile, « un de nos concurrents, qui est le dernier entré sur le marché, et qui après avoir expliqué pendant des années que la subvention était un système très critiquable », et qui a finalement proposé « un peu en catimini, pendant deux jours, comme s’ils ne l’assumaient pas vraiment » ses propres offres subventionnées sur Vente-Privée.

Regardez l’intervention de Didier Casas sur BFM Business :

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.