Bouygues Telecom : le modèle de subvention “a atteint ses limites”

11

Invité par la chaîne BFM Business mercredi, Didier Casas, secrétaire général de Bouygues Telecom, a affirmé que le modèle de forfaits subventionnés avait « atteint ses limites aujourd’hui ». Et en a profité pour tancer vertement les futures offres subventionnées de Free Mobile.

À contre-courant de Free Mobile, qui s’apprête pour sa part à se lancer dans la commercialisation de forfaits subventionnés, Bouygues estime que ce modèle n’est plus adapté.

Pour la commercialisation de ses offres 4G à l’échelle nationale, à compter du mois d’octobre, Bouygues devra proposer à ses abonnés un moyen d’acquérir des terminaux compatibles avec la norme LTE 1800 — la plupart des modèles actuellement détenus par les Français n’étant pas compatibles. Pour ce faire, Didier Casas annonce l’arrivée, à l’automne, d’une « nouvelle méthode, assez révolutionnaire, de financement des terminaux ». Celui-ci sera « totalement transparent pour le client » et « séparera clairement le coût du service téléphonique du coût du terminal », le tout avec des « prix très compétitifs » promet le secrétaire général du groupe.

« On pense que la subvention, qui a correspondu à une grande étape de développement du marché mobile en France, est un modèle qui a atteint ses limites aujourd’hui », a-t-il expliqué à l’antenne. Non sans glisser une petite provocation à l’égard de Free Mobile, « un de nos concurrents, qui est le dernier entré sur le marché, et qui après avoir expliqué pendant des années que la subvention était un système très critiquable », et qui a finalement proposé « un peu en catimini, pendant deux jours, comme s’ils ne l’assumaient pas vraiment » ses propres offres subventionnées sur Vente-Privée.

Regardez l’intervention de Didier Casas sur BFM Business :

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. La pique est facile, mais en même temps, il n'est pas le seul à ne pas comprendre le coût de la vente privée d'offres subventionnées made by freemobile.

  2. Sauf que c'est son job de comprendre ce qu'à fait Free Mobile...
    A part ça on peut résumer son intervention ainsi: à force de trop tirer dessus, la vache à lait est tarie. On va tenter un autre coup....
    Autrement le terme '4G ready' me fait penser au 'HD ready' d'il y a quelques années: vendre du vent pour appâter le technophile de base.

  3. Voilà leur modèle qui fait ses preuves aux USA
    [img]http://www.zerohedge.com/sites/default/files/images/user3303/imageroot/2013/07/20130710_santelli.jpg[/img]

  4. La "jactance" des "hommes de communication"... Ou comment prouver que seuls les imbéciles ne changent jamais d'avis! Si l'on positive; pour le coup, notre "orateur" a fait montre d'intelligence, en admettant qu'un modèle de rente était mort... A l'inverse, il serait regrettable de constater que le monsieur n'aurait fait que de l'anti-Free primaire, sans avoir complètement compris ce que Free avait fait avec sa fameuse vente privée, au sujet de laquelle on peut se poser la question de savoir si justement Free n'aurait pas refait la démonstration de l'inanité de ce type de vente. Avec X.Niel et ses coups à 5 bandes, allez savoir! ;)

  5. Il faut dire que avec prés de 40% (ou plus ?) de terminaux achetés nus il eut été inconvenant de sa part de parler autrement...
    Même si Free a testé un mécanisme de subvention sur "ventes privées" il faut bien lui reconnaître que, outre le prix, la société aura été à l'origine d'une prise de conscience collective sur ce modèle de financement en particulier et, plus généralement, sur l'attitude malsaine des trois décrépis.
    Les wiko ou autes chinois peuvent également dire merci à free.

  6. [img]http://lesaliboffis.blogs.nouvelobs.com/media/02/01/529413517.jpg[/img]
    Ces filous crient toujours au scandale quand un coucou vient prendre une petite place dans leur nid.
    Raudi

  7. Après nous avoir enflé endant des années, culotté de dire c'est naze comme système on va inventer un truc révolutionnaire qu'en fait free va sortir bientôt (forfait + téléphone, sans engagement mais avec paiement étalé du terminal)

  8. C'est la croisée des chemins: une partie des clients ne veut plus payer son téléphone + cher que le prix d'achat "direct" tandis que d'autres y trouvent encore un intérêt.
    Du coup, les opérateurs s'adaptent à cette nouvelle vision des consommateurs pour ratisser des clients dans les 2 camps.
    Nous pouvons espérer qu'à terme avir des clients qui payent le juste prix et un marché qui n'encourage ni la pollution, ni le gaspillage des ressources de cette planète.

  9. Réagir sur le forum