Bouygues Telecom et Skype, un accord pourquoi faire ?

10

C’est pourtant simple !

Bouygues Telecom et Skype ont annoncé la conclusion d’un partenariat permettant aux abonnés mobiles de l’opérateur d’utiliser le célèbre service de voix sur IP sans aucune restriction.

Ce partenariat vise à rendre accessible l’intégralité des services proposés par l’application Skype sur mobiles (voix, vidéo, etc.) depuis l’ensemble des forfaits Bouygues Telecom et B&You intégrant un accès Internet.

Bouygues Telecom se vante de conclure le premier partenariat du genre avec Skype en France, mais il avait déjà effectué un premier pas en cette direction il y a quelques mois. En effet, en septembre dernier, l’opérateur renonçait à la plupart des restrictions d’utilisation sur l’ensemble de ses forfaits mobiles, autorisant de fait les usages précédemment interdits tels le peer-to-peer, les newsgroups, le partage de connexion (tethering), ainsi que… les applications de voix sur IP.

En pratique, les applications comme Skype étaient déjà bien autorisés sur les forfaits Bouygues… avec une petite subtilité : leur usage n’était possible qu’avec des forfaits illimités 24h/24, pour éviter que les détenteurs d’un forfait intégrant peu de communication voix n’utilisent des applications pour téléphoner moins cher. Avec ce partenariat, l’usage de Skype sera donc étendu à l’ensemble des forfaits, y compris les plus modestes (l’usage ne sera limité que par la quantité de données Internet intégrée). Un luxe dont ne pourront pas se targuer ses concurrents, tels Viber ou le protocole de téléphonie SIP, toujours réservés aux forfaits illimités. Vous suivez toujours ? Nous non…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

10 commentaires

  1. Allons allons, c'est simple, Microsoft paye Bouygues pour que le service soit accessible sur tous les abonnements, vu que ça rapporte de l'argent à Microsoft (avec les appels payants et avec les publicités affichées par Skype).

  2. Mouais, mais en Wifi, Skype est déjà totalement opérationnel donc je trouve que cet accord ne change pas grand chose.
    En ville il y a des hotspots partout et le reste du temps on est chez soi avec une connexion Wifi.

  3. Bouygues une société qui laisse l'usage de ce genre d'appli que quand economiquement elle acculée. Mais ça ne prend plus, la sanction economique a été  terrible .


  4. Donc Btel autorise la VoIP sur ces forfaits mais en fait non pas totalement puis finalement oui si on utilise Skype.
    Même Orange n'est pas aussi mesquin.

  5. Ils essaient toujours de continuer dans la direction des nombreuses limites incompréhensibles pour le commun des mortels juste pour qu'ils s'embrouillent et paient plus. Mais, grâce à Free, ils ne pourront pas faire ca longtemps.

  6. Bouygues a compris , qu il vaut mieux habituer ses clients de petits forfaits a utiliser Skype qui consomme beaucoup , pour qu il se sentent ensuite obliger de migrer vers des forfaits illimités.
    Sinon cette petite phrase passée inapercue :
    [i]« En Europe, quasiment tous les opérateurs nous bloquent, c'est la région la moins avancée du monde en comparaison des Etats-Unis et de l'Asie », critique Neil Stevens, en charge du développement régional chez Skype, en insistant sur des pratiques « massives » de dégradation de la qualité de service en France et en Allemagne : « Les opérateurs ajoutent de la latence, ils gèrent les priorités très profondément dans le réseau, ils manipulent nos connexions ».[/i]
    On sait depuis peu que la France est déjà avant dernière en matière de débit internet par rapports aux autres pays européen ...

  7. @babar75, eheh c'est pas la classe ça, médaille d'argent du débit le plus pourri en Europe et médaille d'or du réseau le moins neutre...! XD

  8. Réagir sur le forum