Bouygues Telecom condamné pour une publicité comparative sur la 4G

4

La publicité comparative est un genre bien particulier que peu de marques françaises se risquent à employer. Et pour cause : elle est étroitement encadrée. Bouygues Telecom vient d’en faire les frais…

Samedi 5 octobre, le tribunal de commerce de Paris a condamné l’opérateur à retirer une de ses publicités sur la 4G, dans laquelle il comparait son taux de couverture 4G avec celui de ses trois concurrents : Orange, SFR et Free Mobile.

Il est reproché à l’opérateur d’avoir fait usage d’estimations pour afficher le taux de couverture estimé de chaque opérateur fin 2013. Une approximation qui n’était pas du goût d’Orange, qui a porté plainte, et obtenu gain de cause.

Bouygues Telecom doit retirer dès maintenant toutes les affiches incriminées, sous peine de se voir infliger une astreinte de 20 000 euros par jour. Il a d’ores et déjà annoncé qu’il s’exécuterait, mais qu’il laisserait cependant en place une autre publicité comparative, portant cette fois-ci sur le nombre de villes couvertes.

Source : Journal du Net

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. L'ARCEP ne sait plus quoi faire pour tenter de prouver son utilité ! Pour mémoire, elle n'a toujours pas sanctionné Free qui affirme pourtant depuis 2009 "couvrir" 100% de Paris avec son réseau FTTH. A côté, Bouygues est un enfant de choeur !

  2. Réagir sur le forum