Bouygues Telecom attaque l’itinérance Orange-Free devant le Conseil d’État

52

Bouygues Telecom a déposé une plainte contre l’accord d’itinérance Orange-Free devant le Conseil d’État, nous apprend aujourd’hui Le Figaro.

Le recours est formulé d’une manière détournée, puisque Bouygues attaque en réalité l’Arcep (Autorité de régulation des télécoms). L’opérateur reproche au régulateur la non-application d’un avis de l’Autorité de la concurrence datant de mars 2013.

Cet avis précisait que l’accord d’itinérance avait pour vocation de « rester transitoire », définissait une date limite au-delà de laquelle elle ne pourrait pas être prolongée (2016 ou 2018), et préconisait une extinction « progressive » de l’itinérance nationale, par zones. Selon Bouygues Telecom, si le régulateur avait appliqué l’avis, il aurait déjà du procéder à l’extinction de l’itinérance 3G dont bénéficie Free Mobile.

En grandes difficultés, et alors que la plupart des analystes tablent désormais sur sa vente (à Free ou à Orange), la filiale télécoms de Bouygues s’attaque à la fois à son grand concurrent Free, et au régulateur des télécoms qu’elle juge responsable de ses problèmes en ayant permis l’arrivée de Free Mobile dans les conditions qu’on connaît.

Source : Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

52 commentaires

  1. Information intéressante bien que sans grands détails sur ce que reproche BT aux administrations françaises. Ils attaquent quoi, juste le fait que l'arcep n'a pas tenu compte de l'avis de l'autorité de la concurrence de Mars 2013 ?
    L'itinérance n'étant pas régulée, l'arcep pourra toujours se cacher derrière cela. Le seul point juridique qui relève de son action, c'est de bien vérifier que l'itinérance 2G cesse le 11 Janvier 2016.
    A suivre...

  2. C'est la réaction d'un chien qui a peur, il mord!
    et comme il essaye vraiment de mordre tout le monde, c'est qu'il a vraiment peur de mourir!
    Au lieu de jouer au châtelain quand Free est arrivé, ils auraient mieux fait de chercher a rentabiliser leur boite plutôt que d'engraisser les actionnaires!

  3. Ce la marche dans les 2 sens, il faudrait aussi que les responsables ou propriétaires de boîtes privées cessent d'intervenir dans les décisions des dirigeants publics.

  4. @OhmonBato: Euh... L'URSS? ;)
    Plus sérieusement, j'ai surtout de plus en plus l'impression que Bouygues cherche à tirer à tout va. Pas sur que cela soit le bon plan si ils sont sérieux quant à leur vente. A moins qu'ils aient changé de fusil d'épaule, et que, justement, ils aient décidé de rester, et tenter de faire couler un free dans le but de le racheter? Ca me parait très improbable, mais bon...

  5. Réagir sur le forum