Bouygues perd 379 000 clients mobiles mais reste attractif sur l’ADSL

5

Bouygues Telecom a annoncé la perte de 379 000 clients mobiles au 1er trimestre 2012, dont 210 000 abonnés et 169 000 en offre prépayée.

L’effet Free Mobile se ressent également pour le troisième opérateur mobile qui encaisse, proportionnellement, un bilan similaire à Orange et SFR (qui ont, eux, perdu respectivement 615 000 et 620 000 clients dans la période). Face à l’écrasante domination du nouvel entrant, qui a réussi à recruter pas moins de 2,6 millions d’abonnés mobiles à fin mars 2012, les concurrents limitent la casse…

À l’instar de SFR, Bouygues précise qu’à partir du mois d’avril, la situation tend à se stabiliser à nouveau. « Les demandes de portabilité reviennent progressivement depuis mi-mars au niveau antérieur au lancement du quatrième opérateur », précise le groupe.

Sur le marché de l’ADSL, Bouygues se paye le luxe de recruter 88 000 nouveaux clients sur le trimestre : c’est moins que sa moyenne habituelle, mais cela lui permet tout de même de monter sur la deuxième marche du podium des recrutements ce trimestre, devant Orange (+73 000 abonnés) mais loin derrière Free (+191 000 abonnés).

L’arrivée de Free ne sera toutefois pas sans conséquences, puisque le groupe prévoit d’ores et déjà une baisse de son chiffre d’affaires de l’ordre de 10% sur l’ensemble de son activité télécoms en 2012…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

5 commentaires

  1. Concernant le recrutement free en ADSL, il faut quand même rappeler que le bilan est un peu moins élogieux si l'on compte les départs d'Alice, quand bien même la très grande majorité de ces départs se sont soldés par une migration vers free.

    Si l'on fait les calculs, il restait encore 1 200 000 abonnés free mobile à trouver: Cela veut donc dire que environ 800 000 abonnements free mobile ont été créés de toute pièce.
    C'est sûrement dans cette catégorie que doit se trouver le maximum d'offres à zéro et deux euros... Non?

  2. Joearchi a écrit :

    Concernant le recrutement free en ADSL, il faut quand même rappeler que le bilan est un peu moins élogieux si l'on compte les départs d'Alice, quand bien même la très grande majorité de ces départs se sont soldés par une migration vers free.

    Si l'on fait les calculs, il restait encore 1 200 000 abonnés free mobile à trouver: Cela veut donc dire que environ 800 000 abonnements free mobile ont été créés de toute pièce.
    C'est sûrement dans cette catégorie que doit se trouver le maximum d'offres à zéro et deux euros... Non?

    C'est pas sûr du tout Docteur Watson ;D

  3. Bouygues est le seul qui a fait une avancée majeure avec le quadruple play et à avoir eu une réaction adaptée à l'arrivée de Free, réactio prix B&you rapide, rachat de Darty télécom, bravo.

  4. ziroum a écrit :

    Bouygues est le seul qui a fait une avancée majeure avec le quadruple play et à avoir eu une réaction adaptée à l'arrivée de Free, réactio prix B&you rapide, rachat de Darty télécom, bravo.

    Ne pas oublier zirroum qu'après le 1er appel d'offre pour la 4e licence, qui avait été accordée en 2009 à Free et que Bouygues avec la complicité du président blinb-bling de l'époque avait fait annulé, les 3 voyous ont profités de cet intermède pour se préparer au 2e appel en échafaudant des plans du genre quadrule play que Free avait déjà prévu de mettre en place lors du 1er appel d'offre, mais ils n'avaient pas tout prévu quand même et l'on voit le résultat. ;D

  5. jonesindiana a écrit :

    Ne pas oublier zirroum qu'après le 1er appel d'offre pour la 4e licence, qui avait été accordée en 2009 à Free et que Bouygues avec la complicité du président blinb-bling de l'époque avait fait annulé, les 3 voyous ont profités de cet intermède pour se préparer au 2e appel en échafaudant des plans du genre quadrule play que Free avait déjà prévu de mettre en place lors du 1er appel d'offre, mais ils n'avaient pas tout prévu quand même et l'on voit le résultat. ;D


    C'est juste n'importe quoi.

    Déjà la première candidature de Free rejetée était en 2007. Et ce n'est pas une vaste théorie du complot qui a empêché Free d'obtenir la licence à ce moment là mais le fait que Free n'avait pas les capacités de / n'a pas voulu payer  le montant de la licence telle qu'il était défini (cf http://www.arcep.fr/index.php?id=8571&tx_gsactualite_pi1[uid]=967&tx_gsactualite_pi1[backID]=1&cHash=635a8737e8 )

    D'autre part, à ton avis, quel aurait été l'intérêt de SFR et de Bouygues de racheter des opérateurs ADSL et de lancer des offres sous leur marque si ce n'est pour faire du « quadruple play » ?
    De plus, cette stratégie d'opérateur intégré a toujours été celle de France Telecom, par opposition à Vodafone par exemple qui avait une stratégie de pure player mobile. Seul problème pour Orange : il n'avaient pas l'autorisation de l'autorité de la concurrence de lancer des offres couplées fixe/mobile.

    Donc merci de ne pas réécrire l'histoire...

  6. Réagir sur le forum