Bouygues, le “cheval de Troie” de Netflix en France

19

Alors que tous les opérateurs français semblaient s’accorder autour du refus d’accueillir Netflix sur leurs boxes, l’annonce de l’arrivée prochaine du service sur la Bbox de Bouygues Telecom vient changer la donne…

À la surprise générale, Reed Hastings, PDG de Netflix, a annoncé la disponibilité de son offre sur la Bbox Sensation de Bouygues Telecom, dès le mois de novembre. Netflix sera, en outre, tout naturellement accessible via la future box “Miami” de Bouygues, qui intègre Android.

Selon Les Échos, pour pouvoir accueillir le géant américain, Bouygues Telecom aurait été plus souple que ses petits concurrents sur les marges habituellement réservées à l’opérateur : là où la plupart des FAI ponctionnent jusqu’à 30 % du coût des abonnements et des ventes VOD sur leurs box, Bouygues aurait accepté de ne toucher que 10 % environ du coût des abonnements réalisés sur Netflix.

Mais par dessus tout, Bouygues Telecom joue le rôle du “cheval de Troie” permettant l’arrivée de Netflix sur les box françaises, pour reprendre l’expression de Stéphane Richard, PDG d’Orange. En effet, désormais, si Netflix est un succès populaire auprès des français, Orange, SFR et Free n’auront d’autre choix que de l’accueillir, au risque de voir leur offre devenir moins attractive que celle de Bouygues.

La question n’est plus de savoir si Netflix rejoindra leur bouquet, mais plutôt quand et à quelles conditions… ainsi, des rumeurs se font déjà jour sur l’arrivée de Netflix chez Orange, bien que celles-ci aient été démenties par Reed Hastings pour l’heure.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

19 commentaires

  1. Ainsi ce que ne payera pas Netflix, vu la bande passante qu'il leur faut, ce sont tous les internautes qui le paieront.

    De plus, Netflix, installé au Luxembourg, ne respectera pas la législation française et, comme le Gafa, pas d'impôt non plus. Le pays avait vraiment besoin de ça en ce moment !

    Courte vue de Martin : "Après moi, le déluge !"

  2. juvin a écrit :

    C'est une évolution . Il n'était pas interdit de le faire avant les US .


    C'est aussi ce que je répète sans cesse aux chômeurs victimes des délocalisations en Extrême-Orient. Je ne sais pas pourquoi, mais ils ne semblent pas comprendre que c'est une évolution.

    Effectivement, ici aussi c'est une évolution. Surtout si l'on ne tient pas compte du fait qu'un film ou une série qui a été largement amorti sur un marché de 320 millions d'individus ne coûte quasiment rien à diffuser ici, alors que le même produit fabriqué en France a le même coût de fabrication, mais n'a que 66 millions de clients potentiel pour rentrer dans ses frais.

    À part ça, yaka !

  3. Belteg a écrit :

    […] Surtout si l'on ne tient pas compte du fait qu'un film ou une série qui a été largement amorti sur un marché de 320 millions d'individus ne coûte quasiment rien à diffuser ici, , alors que le même produit fabriqué en France a le même coût de fabrication,[...]


    HAHAHAHHAHAHAHAHA  ;D

    aaaaah j'ai beaucoup riz.



  4. Belteg a écrit :
    Netflix, installé au Luxembourg, ne respectera pas la législation française

    Accusation grave (et de surcroît mensongère, en l'occurrence). Il faut arrêter de dire n'importe quoi sous prétexte qu'on est sur un forum ;-)

  5. Yoann Ferret a écrit :

    Accusation grave (et de surcroît mensongère, en l'occurrence). Il faut arrêter de dire n'importe quoi sous prétexte qu'on est sur un forum ;-)


    Cette société a choisi de s'installer au Luxembourg, c'est pour le climat ?

  6. Belteg a écrit :

    Cette société a choisi de s'installer au Luxembourg, c'est pour le climat ?


    Comme la plupart des grosses boites françaises qui font de "l'optimisation fiscale" et les grandes fortunes (Louis Arnaud en tête).
    Heureusement qu'il y a les peigne-culs comme nous pour payer la dîme et, pour certains, s'abonner à ce service dont le catalogue frise l'indigence.

  7. Réagir sur le forum