Bouygues attaque Numericable pour 53 millions

5

Bouygues Telecom attaque son partenaire Numericable, dont il loue les infrastructures et services pour certaines de ses offres (fibre optique). Il lui réclame des dommages et intérêts d’une valeur totale de 53 millions d’euros

Le temps n’est décidément pas au beau fixe pour Numericable. Le câblo-opérateur, qui s’apprête à célébrer son introduction en bourse cette semaine, va devoir passer du temps devant les tribunaux. Free l’a assigné en référé pour son document d’introduction en bourse, qu’il considère partiellement erroné sur le sujet de la concurrence. Dans le même temps, le câblo subit également une attaque de la part d’un de ses principaux partenaires, Bouygues Telecom.

Bouygues se considère victime des conditions du contrat en marque blanche conclu avec Numericable (signé en 2009, et prolongé jusqu’en 2019). L’opérateur a déposé une réclamation portant sur les conditions communiquées au sein du contrat, jugées erronées avant même sa signature (dol pré-contractuel). Il dénonce également des défaillances de Numericable dans l’exécution des termes dudit contrat. Enfin, il s’estime victime d’un déficit d’image, découlant directement de ces préjudices.

Pour ces trois griefs, Bouygues réclame à Numericable des dommages et intérêts d’un montant total de 53 millions d’euros.

Numericable, qui prend acte de la plainte, « considère ces réclamations infondées ». Il n’entend pas pour autant couper les ponts avec son partenaire et indique vouloir « poursuivre les discussions opérationnelles » avec Bouygues.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

5 commentaires

  1. Bouygues n'avait pas particulièrement besoin du peu de fiabilité du SAV de NC pour s'enfoncer lui-même dans cette activité... L'aventure des séries de BBox Sensation Fibre livrées avec des cartes d'abonnement TV de l'ancienne BBox fibre, et incompatible avec la Sensation Fibre a laissé pas mal de traces chez les abonnés, avec quelques fois plusieurs mois sans TV après le départ de l'abonnement! Si l'on rajoute à cela les bugs à répétition nécessitant des reboots réguliers de ladite box, il y a du grain à moudre... Mais il faut tout de même positiver!!! Les FAI / Opérateurs télécoms ont réussi au niveau SAV à rejoindre le niveau de Free de la pire époque. Les abonnés l'ont cauchemardé, les opérateurs français l'on fait!

  2. Tant qu'on y est dans les procès ou les plaintes :
    http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/11/05/l-ufc-depose-plainte-contre-orange-et-sfr-pour-pratiques-commerciales-trompeus_3508215_651865.html

  3. Réagir sur le forum