Altice amorce la séparation entre ses branches USA et Europe

1

La séparation fonctionnelle d’Altice (maison-mère de SFR) en deux branches distinctes, Europe d’un côté, USA de l’autre, est en cours. Explications.

Afin de rassurer les actionnaires, le groupe Altice avait annoncé en début d’année sa séparation en deux entités. L’objectif, avoué, est d’éviter que les bons résultats du groupe, grâce à ses câblo-opérateurs en Amérique (Cablevision, Suddenlink…), ne soient plombés par les contre-performances de SFR en France.

Validé par les actionnaires réunis en Assemblée Générale le 18 mai 2018, le projet prendra la forme suivante. D’un côté Altice NV, holding principale du groupe à Amsterdam, qui continuera d’exister sous le nom d’Altice Europe ; de l’autre Altice USA, jusque là détenue par Altice NV, qui va prendre son indépendance en bourse.

Des actions Altice USA distribuées aux actionnaires Altice NV

Jusqu’à présent, Altice USA était une filiale directe d’Altice NV, qui en possédait quelques 67%. Ce sont ces parts qui seront redistribuées aux actionnaires d’Altice NV, selon un certain ratio : à chaque action Altice NV équivaut 0,4163 action ordinaire Altice USA.

Cours d’Altice NV (class A) © Google Finance

Cela explique pourquoi Altice a subi une spectaculaire chute de son cours de bourse dans la nuit du 21 au 22 mai (cf. graphique ci-dessus), passant de 8,05 à 2,37 € par action : il s’agit de la séparation des titres d’Altice USA, en vue de la redistribution à venir le 8 juin prochain. Une fois n’est pas coutume, rien d’anormal, donc.

via Reuters

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. Réagir sur le forum