Paiement en ligne : Interview du PDG de Materiel.net à propos de Free-HA

0

 

Free-HA est une nouvelle solution de paiement sur Internet pour les Freenautes, actuellement en phase de test.

Le principe est simple : lors d’un achat en ligne sur un site partenaire à Free-HA, au lieu de donner son numéro de carte bleue, un freenaute a juste à indiquer son login et son mot de passe Freebox, et son achat sera prélevé directement sur sa facture Free.

Le concept est prometteur, mais est-il réellement intéressant pour les internautes et les cybermarchands… ?
Nous en avons discuté avec Jean Philippe Fleury, Directeur Général de Materiel.net (le site qui vend les cartes MiMo que nous avons testé il y a quelques jours, ndlr), afin de connaître le point de vue d’un professionnel…

Materiel.net

Bonjour Jean-Philippe, que pensez-vous, à première vue, du service Free-HA ?

« Pour le moment, j’ai survolé l’offre sur le site de Free-HA, et je me suis pré-inscrit pour connaitre plus en détails le mode de fonctionnement. Dans l’ensemble, c’est une bonne initiative de Free, la difficulté pour Free étant de mettre en place une solution sécurisée et performante en évitant les usurpations d’identité. »

Les sites d’achat en ligne sont régulièrement confrontés à des problèmes d’impayés, de clients fictifs (fausses coordonnées…).

« Le gros intérêt est de proposer des systèmes de paiement plus sécurisés : Plus sécurisé pour le client, car il n’a pas à utiliser son numéro de carte bleue lors de son achat, et plus sécurisé pour le marchand, car il a moins de risques d’être confronté à un client fictif ou à des erreurs de saisie : les coordonnées bancaires et postales du client sont déjà renseignées dans la base d’abonnés de Free. »

Et financièrement ?

« Free-HA indique sur leur site qu’une commission est prélevée sur les achats, de 1.9% à 4.9% en fonction du montant de l’achat du Freenaute… Aujourd’hui, c’est quelquechose qui peut être assez difficile à financer : Le palier qui attire le plus notre attention est celui qui indique une comission de 2.9% pour un achat entre 100 et 1000 euros, puisque le panier moyen d’achat de nos clients est de l’ordre de 200 euros. Pour le marchand, cela implique aussi de pouvoir financer une créance, puisque Free ne paye le site d’achat en ligne que le début du mois suivant les commandes. »

 Nouvelles solutions de paiement

Qu’est-ce qui pourrait me pousser, moi Freenaute, à utiliser le service Free-HA, alors que votre site, comme certains de vos concurrents, me propose de payer en 3 fois sans frais mon achat, directement avec ma carte bleue ?

« Un habitué des achats en ligne sera probablement plus intéressé par les solutions de paiements en plusieurs fois sans frais, mais il existe encore un public réticent à utiliser sa carte bleue sur Internet… Et là où l’intervention de Free est intéressante, c’est qu’il se porte garant et met en confiance le client. »

Ce n’est pas nouveau, Internet+, qui regroupe plusieurs FAI (Alice, AOL, Cegetel, Orange et Club-Internet), propose le même principe depuis plusieurs mois… Pourquoi seriez-vous plus intéressé aujourd’hui par Free-HA que par Internet+ il y a plusieurs mois ?

« Internet+ est peu utilisé et reste méconnu, alors que la communication de Free-HA a été plus percutante. Nous connaissons déjà les compétences techniques des ingénieurs et développeurs de Free, le service Free-HA devrait être à la hauteur des attentes de chacun. »

En bref, est-ce que vous pensez aller plus loin, et proposer ce service sur Materiel.net ?

« Nous restons prudents : nous sommes pré-inscrits pour nous documenter et étudier les divers aspects de ce service, mais nous ne sommes pas encore prêts à le mettre en place. Le succès de Free-HA dépendra du nombre et de l’ampleur des sites qui vont proposer cette offre. »

Jean-Philippe Fleury, le mot de la fin ?

« C’est ce genre d’initiative qui permet au commerce électronique de conquérir de nouveaux publics. »

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.