ARCEP : le marché des télécoms présente un bilan 2019 plus que positif

0

Un point annuel a été publié dès hier à ce sujet et présente une situation globale du marché ainsi que l’ensemble des mesures prises dans le cadre de la régulation « pro-investissement ».

Un bilan qui s’inscrit en parallèle de la publication de l’observatoire annuel 2019, qui compile et recoupe l’ensemble des données économiques publiées par les principaux acteurs des télécommunications français sur cette même période.

Une année charnière grâce à une forte mobilisation.

En tout et pour tout ce sont pas moins de 500 millions d’euros de plus que pour l’année 2018, qui ont été investis par les opérateurs comme par les principaux acteurs du marché soit un montant total de 10,4 milliards d’euros, ce qui représente une augmentation de pas moins de 50% sur 5 ans.

Au coeur des projets financés, le déploiement de la fibre et de ses infrastructures, conformément aux préconisations gouvernementales ou institutionnelles, permettant de rendre éligibles à cette technologie, pas moins de 18,3 millions de locaux dès la fin de l’année passée soit 4,8 millions d’accès supplémentaires en moins d’une année.

Source ARCEP

Une croissance record au regard des années passées, qui témoigne de la compétitivité des différents acteurs des télécommunications français qui par ailleurs, ont permis l’accroissement de l’usage de cette technologie auprès des particuliers comme des entreprises puisque 7,1 millions de foyers en ont bénéficié au 31 décembre 2019.

Cette croissance s’est pourtant accompagnée d’une diminution de la rémunération des opérateurs eux-mêmes, qui ont, ainsi que cela est le cas pour Free, mis un frein à la pratique de l’offre promotionnelle et stabilisé le tarif de leurs offres notamment concernant les réseaux fixes.

Source ARCEP

Un domaine qui a laissé place à une meilleure rentabilisation des offres mobiles qui ont connu un vaste développement avec une progression de 4% de l’usage des communications vocales, 44% des services de données, un développement hors pair des usagers 4G pour 2 Go de données supplémentaires par année.

Source ARCEP

2020 sera l’année de tous les dangers pour les opérateurs, qui bien évidemment, ont fait les frais des procédures mises en place par le confinement, mais qui devraient montrer leur capacité d’adaptation aux différentes directions qui leur sont données comme : l’arrivée de la 5G, la mutualisation des réseaux mobiles, la régulation des marchés fixes (cuivre, fibre, entreprises ….), etc ….

Le bilan ne devrait pas manquer d’être intéressant l’an prochain et marquer les faiblesses comme les qualités de chacun.

Source ARCEP.

Partager

A propos de l'auteur

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Les commentaires sont fermés.