Après Libra, Xavier Niel investit à nouveau dans une cryptomonnaie avec Dune

0

Dune c’est le nom du nouveau projet de cryptomonnaie dans lequel Xavier Niel et Marc Simoncini entendent investir. C’est ce que l’on apprend aujourd’hui dans Capital.

La blockchain, nouvel Eldorado des Business Angels ?

Ce nouveau protocole blockchain doublé d’une cryptomonnaie sera lancé le 10 septembre prochain et surfe sur le regain de santé du bitcoin.

Dans le viseur ? un double objectif clair :

  • Tout d’abord, le développement d’applications décentralisées dépourvues d’autorité centrale dans le cadre de leur fonctionnement ;
  • Mais aussi opposer une concurrence directe à Ethereum seule et unique alternative à ce jour au Bicoin en termes de capitalisation (ce qui représente respectivement 20 et 185 milliards de dollars).

Au cœur de ce nouveau projet, un panel d’entrepreneurs bien connus pour investir dans des secteurs novateurs et unis au sein de la start up française Origin Lab : le fonds franco-américain Starchain Capital, déjà présent dans plusieurs sociétés identiques ((Coinbase, Kaiko, Orchid, Augur, MakerDAO, etc.), mais également Marc Simoncini ( Meetic), Jean-David Blanc (Allociné et Molotov), Alexis Bonillo (Zenly), Oussama Ammar (The Family) ou encore Xavier Niel (Free).

Xavier Niel réitère une nouvelle fois après Libra.

Pour mémoire, ce n’est pas la première fois que Xavier Niel investit dans le secteur blockchain, puisqu’il figure parmi les 28 figures emblématiques siégeant au conseil de la fondation Libra, l’organe qui administrera la future cryptomonnaie de Facebook depuis le début de l’été.

“Dune dispose d’une des technologies les plus avancées du marché, d’une gouvernance pragmatique et d’un des réseaux les plus sécurisés. Cela fait sens pour nous de soutenir un projet international d’initiative française, rendu possible grâce à une des équipes d’ingénieurs parmi les plus compétentes du pays”, c’est ce qu’indique Cyril Paglino pour Starchain.

Le pourquoi du comment d’une nouvelle blockchain ?

C’est le départ de Fabrice Le Fessant du projet Tezos, blockchain alternative forte pourtant de 767 millions de dollars, qui est à l’origine de la création de Dune. Ce dernier, n’était ni plus ni moins que le fondateur d’OCalm Prod société initiatrice du langage de programmation éponyme. OCalm Prod devenue depuis lors Origin Lab porte donc ce nouveau projet grâce au code source développé pour Tezos.

Cette situation n’est pas nouvelle voire même assez fréquente n’a jamais été dommageable , bien au contraire,

“Aucune blockchain majeure n’a été éclipsée par une scission. À titre d’exemple, Bitcoin Cash vaut 30 fois moins que Bitcoin”, se plaît à rappeler Shaun Belcher, directeur exécutif de Tezos Commons, toujours dans Capital, précisant en outre que « Tezos compte 50 à 60 développeurs qui travaillent sur l’amélioration de son protocole”.

En dépit d’une équipe technique réduite par rapport au modèle concurrent, Dune peut s’enorgueillir de compter parmi ses rangs d’investisseurs sûrs voire institutionnels comme Xavier Niel, qui n’a pas pour habitude de placer ses pions dans des projets voués à l’échec.

Reste à savoir de quelle manière cette blockchain qui se définit elle-même comme « pro business » peut se révéler sur la durée une valeur sûre.

Source : Capital.

Partager

A propos de l'auteur

0 commentaire

    Réagir sur le forum