Apple et Google à nouveau dans la ligne de mire des gendarmes anti-trust britanniques

0

Le moteur de recherche et la Firme de Tim Cook sont de nouveau visés par une enquête menée par les autorités de régulation britanniques, mais cette fois-ci non pas à propos de leurs pratiques intéressant la publicité, mais sur celles de leurs navigateurs mobiles.

En effet, c’est tout l’environnement global Apple et Google, et plus particulièrement celui des navigateurs implémentés sur smartphones, qui serait à l’origine d’un verrouillage systémique et bloquerait toute tentative d’innovation selon la Competition and Markets Autorithy alors que la quasi totalité des usages liés à la recherche sur internet, se font via mobile.

Or, les navigateurs Apple et Google sont non seulement installés d’origine, s’imposant d’eux mêmes aux utilisateurs, mais sont également gérés par leurs propres moteurs et bloquent toute initiative concurrente, contraignant les autres navigateurs à une redirection par ces mêmes moteurs, ce qui ne permettrait pas selon la CMA, à des systèmes différents d’émerger tout en permettant à Apple de confortablement s’installer financièrement en la dispensant d’investir dans des solutions alternatives qui lui permettraient de s’adapter à des produits tiers.

Un verrouillage bien pensé pour ne laisser aucune place à la concurrence selon les entreprises à l’initiative de l’action.

L’astuce est complexe mais très rémunératrice selon les plaignants à l’origine de l’enquête désormais menée par les autorités britanniques compétentes.

Car cette situation s’avérerait à terme monopolistique et permettrait aux deux protagonistes de capter près de 90% du marché comme de verrouiller l’accès à un certain nombre d’autres services comme le cloud gaming mis à la disposition de ses usagers.

L’objectif est bien évident, et vise essentiellement à contrôler le secteur du gaming, qui est l’un des enjeux du futur pour Apple et Google, qui perçoivent par ailleurs des revenus importants sur les applications déposées par les développeurs sur leurs stores respectifs, là également objets d’un certain nombre de récriminations de la part des autorités anti-trust.

Une manière comme une autre de bloquer le marché, mais surtout d’empêcher toute tentative d’évolution du marché, en s’arrogeant le droit à l’innovation à son seul bénéfice selon un certain nombre d’entreprises britanniques, qui entendent mettre un terme à cette situation.

Si cette enquête est menée à bien et donne des résultats attestant de la situation de monopole exercée tant par Google que par Apple de cette manière, il y a fort à parier que la CMA s’engage sur d’autres voies afin de les contraindre à baisser la garde et à terme, à ouvrir enfin le marché.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Ajouter un commentaire