Angélique Gérard signe son départ de la relation abonnés Free

3

Quitter un poste pour aller un autre, ce n’est pas véritablement une page qui se tourne. Enfin si, mais pas trop au final, même si cette page, au sein des communautés, va être quelque peu complexe à mettre de côté pour passer à la suivante ?

C’est dans un communiqué adressé à toute son équipe et doublé par un autre rédigé par Thomas Reynaud, qu’Angélique Gérard, jusqu’à présent Directrice de la relation abonnés du Groupe, a fait part aujourd’hui de son changement de poste et de responsabilités au sein d’Iliad.

“Présente depuis nos débuts, Angélique Gérard a contribué à construire cette relation, si spéciale, avec nos abonnés. Elle a toujours veillé sur son bon fonctionnement, avec l’énergie, le dévouement et la rigueur qu’on lui connaît. Elle en a été pendant 20 ans l’une des grandes bâtisseuses. Début janvier 2022, Angélique quittera son poste de Directrice de la Relation Abonné, et prendra au sein du Groupe ses nouvelles fonctions de Conseillère spéciale auprès de la Direction, notamment pour la bonne exécution du plan Odyssée 2024. Alors qu’une page importante se tourne, je veux adresser à Angélique en mon nom, et en notre nom à toutes et tous, de très sincères remerciements et mes vœux de succès dans ses nouvelles missions.” s’est exprimé Thomas Reynaud de son côté, dans un message plus mu par l’émotion que par l’absolu pragmatisme lié à la fonction et au caractère officiel de l’annonce.

Un bel hommage rendu à Angélique Gérard qui a voué ses dernières années à la tête de la relation abonnés, à l’émotion, en marge de l’innovation.

De l’organisation pure à la stratégie de l’enchantement.

Car si la majeure partie de la tâche d’Angélique a eu trait à la conception et l’organisation des centres d’appel, cette mission s’est inscrite en marge d’autres ambitions liées notamment au bien être au sein des équipes comme à la promotion de la femme dans l’entreprise.

Une femme pas forcément souvent mise en valeur dans le monde très masculin des nouvelles technologies, et où il faut régulièrement faire montre de ses compétences et mettre de côté d’autres ambitions plus personnelles, comme par exemple la maternité.

Cette ambition a été récemment consacrée par deux remises de prix, dont l’un plus particulièrement relatif à la place de la femme directement au cœur d’Iliad, qu’elle a intégré à l’âge de 24 ans, après un passage remarqué chez Orange.

Orange qui aurait très bien pu lui faire une offre alléchante aux côtés de Fabienne Dulac, pourquoi pas, afin d’apporter ce sang neuf qui lui manque et que l’opérateur souhaite renouveler après le départ précipité de Stéphane Richard la semaine passée.

La femme et la sororité au coeur de tout.

Trophée de la Femme Numérique, Ordre National du Mérite, Award du Management Feel Good, Best women place to work … autant de distinctions dont elle peut se prévaloir, conférant à la marque qu’elle représente, la qualité d’opérateur le plus titré en la matière et qui auraient pu lui mettre le pied à l’étrier des fonctions de DG de l’opérateur historique outre la publication des baromètres réguliers publiés sur l’épanouissement au travail, au sein de ses équipes.

Angélique Gérard reste au sein du Groupe Iliad pour assurer d’autres fonctions, alors certes ce départ n’est pas une fin en soi et je dois l’avouer que ce n’est pas sans émotion que j’ai reçu ce jour, le communiqué qui m’a été adressé.

Car au-delà de nos publications, même si le caractère pragmatique peut rester très largement au dessus du reste, c’est surtout une relation privilégiée qu’il nous a été donné d’avoir avec Angélique, et à laquelle il va être extrêmement difficile de tourner la page.

Dès le départ. Malgré peut être parfois des désaccords ou des oppositions, mais toujours exprimés en douceur.

Restera cependant le sentiment d’une infinie gratitude pour l’aide technique ou informationnelle souvent apportée, la construction de cette communauté qui demeure inédite autour d’un opérateur et l’affection qui, elle, sera indéfectible quelque soit le poste occupé.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

3 commentaires

  1. C’est une perte énorme pour Free, après Rani Assaf, c’est maintenant un second pilier qui quitte ses fonctions, avec lui une grande part de l’ADN de l’opérateur ! que se passe-t-il chez Free ?

  2. La relation abonné si spéciale…. Reste que 20 ans après, Free reste un excellent opérateur… tant qu’on n’a pas de problème ! Si par malheur votre problème sort des sentiers battus, les process de chez Free sont d’une inefficacité flagrante. Techniciens itinérants indisponibles sur plusieurs semaines, rendez-vous annulés, pas de suivi du ticket, on vous laisse bien seul pour vous occuper de votre problème et les conseillers ne sont d’aucune aide!
    3 mois que je suis abonné, toujours pas la fibre raccordée… Et pourtant le boitier de raccordement est là, juste de l’autre côté de la route…
    Ordre national du mérite, épanouissement au travail, c’est bien. Mais la relation abonné dans tout ça, elle est où?

  3. c’est vrai que, parfois, c’est un dialogue de sourds :
    1 (moi) je leur parle d’un ‘problème de connexion
    2 (et Free) me répond :
    « savez-vous que vous pouvez suivre, votre consommation téléphonique mensuelle » ?
    heu…