Altice et Molotov s’acoquinent dans un nouvel accord de distribution

0

C’est ce qui a été annoncé conjointement entre le Groupe d’Alain Weill et Molotov, il y a de cela quelques jours.

Peu de surprises concernant les chaînes qui rejoindront le giron pour une durée de trois ans, de cette nouvelle alliance, puisqu’il s’agit de BFMTV, RMC Découverte, RMC Story, BFM Business, BFM Paris, BFM Lyon Métropole et i24News.

Pour rappel, Molotov c’est avant tout, la plate-forme censée « révolutionner » la télévision en regroupant un ensemble de programmes en direct et en replay de chaînes gratuites ou payantes.

Son arrivée avait été regardée d’un mauvais œil par les chaînes institutionnelles, notamment TF1, France Télévisions et M6 mais également les opérateurs, qui craignaient d’y voir une nouvelle concurrence sérieuse et d’un genre différent, pour leurs box.

Une tentative d’acquisition a d’ailleurs été timidement tentée par TF1, France Télévisions et M6 dans le courant de l’année 2018 mais Molotov s’était révélé trop gourmand, pas moins de 100 millions d’euros étant évoqués pour conclure la transaction.

Un échec cuisant qui devait conduire les trois protagonistes institutionnels du monde télévisuel à créer leur propre plateforme, Salto.

« La TV (…) quelque chose de vieux.

L’objectif clairement avoué de l’application : réveiller l’intérêt auprès de la jeunesse en exonérant certaines tranches d’âge d’un mode de consommation des programmes, jugé statique, obsolète et d’un accès limitatif, sans réelle valeur ajoutée.

« L’accord valorise une proposition de services enrichis sur tous les écrans, à destination des utilisateurs du service gratuit et des abonnés aux offres payantes de Molotov » indique-t-on chez Altice.

Valeur ajoutée dont l’absence était le véritable point noir soulevé par Xavier Niel et Orange pour refuser le paiement de la fameuse redevance objet de la saga judiciaire et commerciale les opposant à Altice, qui a vu son terme à la rentrée.

L’argument avait fait mouche auprès d’ Alain Weill et contraint ce dernier de revoir sa position sur le sujet, après une chute d’audience qui pouvait à long terme, se révéler catastrophique à défaut de diffusion sur les box.

Un premier pied dans l’étrier de la valorisation de la programmation linéaire qui lui faisait défaut selon Free et Orange ?

Des services « catch-up TV » additionnelle viendront en effet compléter le dispositif de replay, ce qui permettra aux utilisateurs des offres payantes de bénéficier de fonctionnalités innovantes autour des programmes des chaînes et notamment quelques productions exclusives.  

Molotov, qui revendique 9 millions d’utilisateurs,  permet de visionner gratuitement des dizaines de chaînes de télévision sur mobile, tablette, PC ou sur un téléviseur connecté et donne accès à des programmes et fonctions supplémentaires via des offres payantes.

Gageons que la visibilité acquise par son intermédiaire et son expertise en matière de services ajoutés permettra au bouquet BFM / RMC proposé par Altice de gagner le sésame qui lui permettrait de revendiquer une nouvelle fois, dans l’avenir mais avec un peu plus de consistance,

Partager

A propos de l'auteur

0 commentaire

    Réagir sur le forum