Grève parmi les salariés d’Alice vendredi dernier

10

Une journée de grève, incluant un débrayage de 2 heures, s’est tenue vendredi 10 décembre parmi les salariés d’Alice sur les sites de Bordeaux et de Marseille.

Les syndicats CGT et CFDT Alice, qui appelaient à la grève, souhaitent dénoncer les nouvelles grilles d’incentives (primes) proposées par la direction qui entraîneront, selon eux, de « nouvelles baisses de salaires ».

Ils dénoncent également la fin du PSE (Plan de sauvegarde des emplois) mis en place lors du rachat d’Alice par le groupe Iliad, et pense que ce dernier cherche à décourager les salariés pour favoriser leur départ volontaire : « multiplication des convocations RH, prime au
présentéisme des conseillers, futur règlement intérieur plus répressif »
« On a parfois l’impression que c’est comme à France Télécom », accuse Eric Darmusié, représentant de la CFDT Alice à Bordeaux.

Le directeur du site bordelais, Raphaël Semo, a pour sa part constaté l’absence d’efficacité de la grève : il y avait « plus de salariés dans les locaux, en train de travailler, que de grévistes en train de débrayer », selon lui.

Interrogée par Freenews, la direction d’Iliad n’a pas souhaité commenter cette information.

Source : Sud Ouest

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

10 commentaires

  1. plus de personnes a travailler ............,que de grévistes a débrayer ...... heu forcément le gréviste pas son statut ne travail pas ,donc il débraie . pas futé pour un directeur le monsieur si c'est de lui cette phrase ,et vu sa position il allait pas dire l'inverse , comme toujours les employeurs ne tiennent pas leur promesses lors des rachats ,voir voir neuf et aol c.i ,puis neuf par sfr ,alors free ne déroge pas a la règle , comme toujours pour pas payer les indemnités les employeurs poussent a faire craquer les employés pour pas payer . ca c'est la réalité vécu par les employés de toutes entreprises

  2. deadeye3783 a écrit :
    la "prime au présentéisme des conseillers", la hotline Free à Paris VIII ca fait plusieurs anées que ca existe.
    c'est pas parce que ca existe a paris que c'est une bonne chose , paris n'est pas seul endroit ou la vérité est

  3. Y'a pas de resistance des salaries dans les centres d'appels puisque personne ne peut prendre les pauses en meme temps, l'organisation du travail dans les centres d'appels ont tués les liens sociaux entre salaries et donc la possibilité d'un engagement collectif dans les syndicats. On arrive sur un plateau, on a jamais le meme voisin, on peut pas parler a son voisin, on prend la pause quand le superviseur le veut bien, on va pisser quand le superviseur le veut bien... Et je parle de certaine prime attribué par copinage... mais qui va gagner le ipod sur les 300 hotliners... comme d'hab le meme faillot qui fait partie de la garde rapproché des superviseurs.... Tu parles d'un management... ce sont les methodes chinoises reviste a la sauce occidentale. D'ailleurs les prix bidon sur le climat social de l'entreprise... genre ""le salarié d'or des centre d'appels"" des prix bidons pour attraper le gogo.... Dans un tel contexte il est logique que le desert syndical regne dans ces entreprises puisque y'a une organisation du travail qui a tuer les liens sociaux. il est logique que les syndicats ont du mal a se faire revolter les salaries. Pire le patronnat peut compter le chomage structurel et ses 5 millions de chomeurs pour evincer des centres d'appels ceux qui veulent ameliorer les choses. Les centres d'appels c'est comme les banques.... il semble que beaucoups veulent continuer a baisser la tete et a se soumettre.... La question c'est jusqu'a quand. Les naifs diront qu'ils ne se plaignent pas ils ont un job...(vision tiers mondiste du monde du travail). Les patrons feront le chantage a l'emploi et a la delocalisation dans les pays du magreb puisque la loi ne leur interdit pas.... Ensuite les salaires des hotliners a Paris de centrapel en terme de pouvoir d'achat absolu n'ont pas un pouvoir d'achat plus élevé c'est un leurre... puisque il suffit de comparer les loyers et le prix de la vie a Paris pour constater que les hotliners a Paris non en realité pas plus de pouvoir d'achat que ceux qui sont en province. A 800 euros de loyer un deux pieces dans paris c'est pas la prime de presence qui fait augmenter le pouvoir d'achat ... regardez les loyers en province.... Et je parle meme pas du fait que a Paris la bouffe, les loisirs sont plus chers qu'en Province. Moi les centres d'appels c'est terminé je suis plus candidat a l'esclavage. Et la situation ne changera pas tant que l'etat n'imposera pas des lois aux employeurs pour compenser le desert syndical qui existe de par la nature de l'organisation du travail dans ces boites. A l'heure du télétravail pourquoi free ne se lance pas le homeworking ou monte des plateaux en province ou la qualite de vie est meilleure (surout a l'heure de la fibre)? Moi etre hotliner a la campagne ou bosser moi cela m'aurait plus... Plutot que d'etre comme un lapin dans une cage d'elevage.

  4. ............ faudrai savoir: soit on veut ne pas payer la hotline soit on veut pas qu'elle délocalise a l'etrangé soit on veut payé les hotliner francais a leur juste valeur le beurre, l'argent du beurre, et la cremiere avec ..........

  5. Ensuite les salaires des hotliners a Paris de centrapel en terme de pouvoir d'achat absolu n'ont pas un pouvoir d'achat plus élevé c'est un leurre... puisque il suffit de comparer les loyers et le prix de la vie a Paris pour constater que les hotliners a Paris non en realité pas plus de pouvoir d'achat que ceux qui sont en province.
    J'ai été hotliner en province, et je suis hotliner pour centrapel à paris depuis 1 an... Ben mon pouvoir d'achat a explosé, même avec les loyers la vie plus cher blabla, parce qu'il n'y a pas que la prime de présentéisme, qui d'ailleurs ne représente même pas 10% du salaire. Et puis de toute façon, je pense pas qu'on puisse comparer Centrapel aux plateaux d'Alice, car c'était précédemment deux sociétés bien différentes, maintenant qu'ils appartiennent à Iliad, certainement qu'ils essaient d'aligner les salaires, primes etc, j'en sais rien pour tout dire, mais il est normal que les hotliners d'Alice aient du mal à comprendre et à avaler ce changement brutal.

  6. bob_bipbip a écrit :
    ............ faudrai savoir: soit on veut ne pas payer la hotline soit on veut pas qu'elle délocalise a l'etrangé soit on veut payé les hotliner francais a leur juste valeur le beurre, l'argent du beurre, et la cremiere avec ..........
    rien a voir avec l'abonné ,le f.a.i a largement quoi de payer une hotline digne de ce nom ,seulement on préfère donner aux actionnaires pour leur petit noël des fois qu'il leur manquerait 10.000 euros pour un resto au réveillon ,que d'investir dans l'entreprise et avoir un salaire descend et de bonne conditions de travail pour leur personnel ,puis le fameux ridicule scandaleux cellule de reclassement quand il y a rachat d'une entreprise la poudre de perlimpinpin pour endormir les employés

  7. Xazz a écrit :
    Bonjour,
    seulement on préfère donner aux actionnaires
    Faut-il rappeler que les dividendes par action sont très faibles chez Iliad/Free ? A+ Xavier
    Je pleure pas pour les actionnaires je suis pas boursicoteurs comme l'immense majoirté des français qui devront payer les conneries des banques... Toute façon les dividends c'est une chose le prix de l'action une autre... de janvier 2004 au 6 decembre 2010 l'action Iliad a pris + 272 % Oui + 272 % en 6 ans c'est un ultra bon placement pour les actionnaires... Au passage il est pas pas exclue que le cashflow de free fondent comme neige au soleil si on passe par l'option devaluation pour se debarasser de la dette. Dette qui est impayable. Fonte du cashflow = plus d'argent pour investire dans un réseau de mobile et la fibre Je pense que vous vous rendez pas compte encore de la réalité de la crise et du tsunami qui est devant nous parceque vous etes pas encore touche réellement... Mais rassurez vous n'y echapperez pas

  8. Réagir sur le forum