Pénurie d’IPv4 : 5% d’adresses restantes

11

The final countdown

Annoncée de longue date, la pénurie d’adresses IPv4 n’a jamais été aussi proche. Le stock d’adresses disponibles vient de passer sous la barre symbolique des 5%, indique la Number Resource Organization.

En début d’année, 10% du stock total d’adresses IPv4 demeurait disponible. En neuf mois, ce quota a été diminué de moitié. A l’époque, déjà, l’autorité chargée de la régulation des registres Internet régionaux (AfriNIC, APNIC, ARIN, LACNIC et RIPE NCC) tentait de mettre en garde l’industrie face à ce danger croissant.

La NRO tire désormais la sonnette d’alarme : « l’allocation des derniers blocs d’IPv4 aux registres Internet régionaux (RIR) est imminente », indique Axel Pawlik, président de l’organisation.

Selon les estimations du NRO, « les cinq derniers blocs d’adresses IPv4 seront alloués début 2011 ». L’adoption à grande échelle du protocole IPv6 par l’ensemble des acteurs du marché est bien entendu fortement encouragée, aussi vite que possible. Une migration trop tardive et pas assez préparée pourrait « menacer la stabilité et la sécurité du réseau Internet global », avertit l’organisation.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. Zézinho a écrit :
    Free n'a toujours pas ses pagesperso en IPv6, ça va urger si ça continue!
    Pourquoi ? La pénurie ne va pas supprimer ou rendre inaccessible les IPv4, elle va juste empêcher l'attribution de nouveaux blocs IPv4.

  2. Faudrait déjà que Free debug son attribution d'IPv6 ... ça ne fonctionne pas très bien avec des XP, Linux et Mac et à partir de 30 postes la gw ne passe pas à tous les coups :-(

  3. Lineplus a écrit :
    Free n'a toujours pas ses pagesperso en IPv6, ça va urger si ça continue!
    Pourquoi ? La pénurie ne va pas supprimer ou rendre inaccessible les IPv4, elle va juste empêcher l'attribution de nouveaux blocs IPv4.
    Enfin une opinion sensée ! Avant de crier à la pénurie il faudrait peut-être connaître le taux d'attribution des blocs affectés aux FAI et ne pas tout mélanger.

  4. Lineplus a écrit :
    Pourquoi ? La pénurie ne va pas supprimer ou rendre inaccessible les IPv4, elle va juste empêcher l'attribution de nouveaux blocs IPv4.
    Et comment les nouveaux internautes n'ayant pas pu obtenir d'adresse IPv4 vont faire pour accèder à ma page perso ? Avec juste une adresse IPv6 il ne pourront pas accéder à "l'ancien internet" IPv4... il faut aussi que les serveurs IPv4 migrent vers IPv4 et IPv6 pour que les clients IPv6-only puissent leur parler.

  5. Kami78 a écrit :
    [quote=Zézinho]Free n'a toujours pas ses pagesperso en IPv6, ça va urger si ça continue!
    Pourquoi ? La pénurie ne va pas supprimer ou rendre inaccessible les IPv4, elle va juste empêcher l'attribution de nouveaux blocs IPv4.
    Enfin une opinion sensée ! Avant de crier à la pénurie il faudrait peut-être connaître le taux d'attribution des blocs affectés aux FAI et ne pas tout mélanger. Les FAI sont très loin d'être les seuls concernés.

  6. PetitVisiteur a écrit :
    Et comment les nouveaux internautes n'ayant pas pu obtenir d'adresse IPv4 vont faire pour accèder à ma page perso ?
    "Tous les blocs achetés" ne veut pas dire "toutes les adresses ipv4 assignées".

  7. Et sur les 95% d'adresses attribuées, combien de réellement actives ? Quelqu'un a des chiffres ? Au début d'Internet certaines grosses firmes mondiales ont obtenu des blocs d'adresses par milliers, surtout des adresses de type A et B, les utilisent-elles toutes ? Je suis persuadé que non.

  8. sevyc64 a écrit :
    Et sur les 95% d'adresses attribuées, combien de réellement actives ? Quelqu'un a des chiffres ?
    À défaut de pouvoir compter tous les IPs effectivement utilisées, on peut compter celle apparaissant dans les tables de routage. Tout est ici: http://www.potaroo.net/tools/ipv4/index.html Il montre que pour les adresses allouées depuis 2000, alors un an après l'allocation d'une adresse IP par un RIR, entre 90% et 95% apparaissent dans les tables de routage. On peut alors supposer qu'elles sont majoritairement utilisées.
    sevyc64 a écrit :
    Au début d'Internet certaines grosses firmes mondiales ont obtenu des blocs d'adresses par milliers, surtout des adresses de type A et B, les utilisent-elles toutes ? Je suis persuadé que non.
    Je suis aussi persuadé que non. Cela dit, il me semble qu'au final cela représente un peu plus de 10% de l'ensemble des adresses, ce qui sans doute retarderait au mieux l'échéance d'un an ou deux. Dans le tableau ci-dessous, ces adresses font partie des adresses marquées "LEGACY". Un certain nombre a été rendu par leur usager initial. http://www.iana.org/assignments/ipv4-address-space/ipv4-address-space.xml

  9. Réagir sur le forum