Les chaînes Altice disent non à l’enregistrement sur Molotov

0

Nouveau coup dur pour Molotov : le service de télévision OTT doit mettre fin à sa fonction d’enregistrement sur les chaînes du groupe Altice, parmi lesquelles BFM TV, RMC Story et RMC Découverte.

Au cœur du fonctionnement de Molotov, la fonction d’enregistrement (ou « bookmarks ») est l’argument phare du service pour pousser les abonnés gratuits à passer à une formule payante. Elle permet de mettre de côté un programme et d’y accéder à tout moment après sa diffusion, dans la limite de stockage disponible — soit 150 heures d’enregistrement avec un abonnement Molotov Plus (3,99 €/mois).

Mais, dernièrement, cette fonctionnalité est malmenée. Elle a été purement et simplement supprimés pour les utilisateurs gratuits, en raison d’une « augmentation conséquente » des coûts de la taxe sur la copie privée, avance Molotov. Elle doit désormais faire face à un exode massif : après les groupes M6 (M6, W9, 6ter) et TF1 (TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films, LCI), qui ont imposé diverses limitations aux enregistrements de leurs programmes, c’est désormais Altice (BFM TV, BFM Business, RMC Story, RMC Découverte) qui demande l’interdiction pure et simple des enregistrements sur ses chaînes. Voilà qui ne laisse plus grand-chose à « bookmarker », à l’exception des chaînes de Canal+ et du service public…

De « nombreuses restrictions » contraires à l’exception de copie privée

La demande d’Altice intervient à un moment déjà chargé en actualité pour le service co-fondé par JeanDavid Blanc et Pierre Lescure : le même jour, il faisait l’objet d’un avis prononcé par la Hadopi.

Saisie par Next INpact, la Haute autorité a estimé que la fonction d’enregistrement de Molotov ne respectait pas le principe de copie privée. L’avis pointe du doigt de « nombreuses restrictions » mises en place pour accéder à ses enregistrements. L’utilisateur devrait pouvoir disposer librement de sa copie, afin de la copier sur un autre support et/ou d’en disposer même hors-ligne.

Malgré les apparences, cela pourrait également être une bonne nouvelle pour Molotov. En effet, la Hadopi souligne que le seuil de 20 heures d’enregistrement mis en place par certains groupes de chaînes, pour les abonnés payants de Molotov, peut être vu comme « injustifié car trop restrictif ». Le service pourrait s’appuyer sur cet avis pour riposter et imposer l’enregistrement, au nom de l’exception à la copie privée, face aux restrictions toujours plus drastiques demandées par les chaînes de télévision elle-mêmes.

Source : Next INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.