Le site officiel de la France… déjà indisponible

11

Lancé à l’occasion de la Fête nationale du 14 juillet, le “site officiel” de la France, sorte de portail tourné vers les résidents français autant que vers l’international, sobrement nommé france.fr, a connu un démarrage difficile. A l’heure actuelle, sa page d’accueil indique que le site est « momentanément indisponible »

Articulé autour de six rubriques (Connaître, visiter, vivre, étudier, travailler, et entreprendre), disponible en 5 langues et riche de plus de 6000 liens, France.fr se voulait être une véritable vitrine de la France sur le web. Malheureusement, dès son lancement, le site aura connu un festival d’indisponibilités et de messages d’erreur…

Actuellement, une page temporaire accueille les visiteurs de passage, et justifie l’indisponibilité du site par l’afflux trop massif de visiteurs, ayant saturé les capacités des serveurs :

« Parce que France.fr est victime de son succès, le nombre très important de visiteurs nous contraint à augmenter la capacité de nos serveurs. Quelques perturbations dans la visite du portail dans ses 5 langues peuvent donc survenir, l’équipe de France.fr vous prie de l’en excuser. Tout sera rétabli au plus vite, merci de votre patience ! »

On trouvera pour le moins étrange qu’un site d’une telle envergure, et lancé en grandes pompes, n’ait pas prévu les capacités nécessaires à l’accueil de nombreux visiteurs dès son lancement…

Voilà une erreur qui, après des lois telles que Hadopi, ne risque pas de redorer le blason de la France dans le domaine des technologies, et tout particulièrement d’Internet.

A voir : France.fr

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. ...l’équipe de France.fr vous prie de l’en excuser. Tout sera rétabli au plus vite, merci de votre patience ! Alors là c'est le gag! Laurent Blanc a du boulot!

  2. Le nouveau message est "L'équipe de France.fr regrette de ne pouvoir vous permettre de retrouver le portail de la France. Nous sommes actuellement confrontés à un problème de configuration de nos serveurs. Nous avons entrepris un audit de l'ensemble des systèmes pour nous permettre une réouverture dans les plus brefs délais. Merci de votre patience et à très vite !". Et pourtant je serais curieux de savoir combien coûte encore ce joujou sans doute fait sur un CMS open source mais qu'une entreprise aura facturé les yeux de la tête sans, donc, même être capable de le mettre efficacement en prod'. Des sanctions ? Non, bien sûr... Ce serait comment on dit ? Démago, c'est ça... Pffff.....

  3. SBL a écrit :
    Des sanctions ? Non, bien sûr... Ce serait comment on dit ? Démago, c'est ça...
    Oui, certains allant jusqu'à appeler ça "populisme", voire "poujadisme" et bientôt "fascisme" pendant qu'on y est. Alors que vouloir savoir dans quel puits sans fond disparaissent nos impôts, c'est juste avoir un esprit citoyen.

  4. Ou comment, en une législature pilotée par le petit prince, on sera passé des services publics à des sévices publics très efficaces comme pompe à pognon, mais toujours aussi inefficace que certains "feus" services publics... ;)

  5. Ca ne m'étonne pas internet est très mal vu au sommet de l'état. Cela ne change que quand cela sert les intérêts des dirigeants, en fait ils voudraient un super minitel ou tout est donc contrôlé de A à Z. J'espère que certaines fictions prémonitoires tant en jeu vidéo qu'en film ne deviendront jamais réalité, mais avec le président actuel on y va tout droit. En gros la dérive est que internet est entièrement contrôlé par le pouvoir qui peut surveiller moindre octet y circulant. Cela est pure fiction bien sur, pour combien de temps, on le saura dans 2 ans.

  6. Flexal a écrit :
    heureusement qu'ils n'aient pas dimensionné pour que ça tienne la pointe du premier jour, ça serait du gaspillage !
    J'espère que tu n'es admin réseau nulle part ! Dimensionner une archi pour qu'elle tienne la charge de visites qu'elle va recevoir ne s'appelle pas du "gaspillage" mais du bon sens de BASE. Le gâchis c'est plutôt de mettre un nombre manifestement TRES insuffisant de serveurs en place : la mise en place initiale se révèle inutile (puisque le site deviendra rapidement saturé et donc inaccessible pour tous), il faudra en urgence recalculer les besoins et recommander du matériel, ce qui est un gros gros gâchis financier par rapport à si le boulot avait été bien fait dès le début. Bref, pathétique commentaire.

  7. pize a écrit :
    Et râler toute la journée, est-ce un esprit citoyen? patience, attendez le redémarrage avant de critiquer, ça changera un peu vos habitudes !
    Flexal a écrit :
    Et voila, encore les habituels populistes qui crient au scandale parce que le site ne va pas être dispo pendant 2 jours. Mais heureusement qu'ils n'aient pas dimensionné pour que ça tienne la pointe du premier jour, ça serait du gaspillage ! Les mêmes genres de personne avaient fait ce genre de commentaires lors du lancement de geoportail par exemple. Pathétiques réactions. Pathétique article.
    Alors on rappellera juste aux ébahis qu'il ne s'agit que du site officiel de la France, qui transmet donc son image "de marque" à travers le monde, et qu'il n'a coûté que 800.000 euros aux contribuables. A partir de là, effectivement, on peut tolérer qu'il soit de la même veine que le Désir d'avenir de Ségolène Royal (en pire). Oui, on peut le tolérer, si on sort guère de chez soi, et que l'on ne comprend pas les enjeux économiques et stratégiques de cette planète...

  8. Réagir sur le forum