La surveillance du P2P a un nom

25

C’est désormais officiel depuis cette semaine, l’entreprise qui réalisera la surveillance des réseaux peer to peer se nomme Trident Média Guard
(TMG).

Cette start-up composée d’une dizaine de personnes est basée à Nantes. Elle existe depuis huit ans et sa spécialité est justement la création d’applications de filtrages et surveillances des téléchargements illégaux.

Cette société est chargée de récupérer les adresses IP des internautes qui sont en infraction pour le compte des maisons de disque. Ces données colléctées seront transmises à Hadopi qui réclamera ensuite aux fournisseurs d’accès Internet les coordonnées des contrevenants.

La surveillance portera sur 5000 titres anciens et autant de nouveaux. L’objectif ambitieux de 10 000 mails journaliers d’avertissement a été confirmé.

Il n’a pas été révélé le nom des quatre réseaux surveillés. Cependant, comme déjà démontré à de nombreuses reprises, si ce système a le mérite de tenter de faire peur, il ne supprimera pas le téléchargement qui prend désormais des formes diverses comme les nouveaux réseaux d’échanges cryptés, ou systèmes de stockage en ligne(Rapidshare et autres).

La mise en place opérationnelle de cette chaîne de répression ne sera pas effective avant avril.

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d’Administration de l’association.
Je bosse dans un service d’expertise technique d’Enedis à Tours.
Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses !
Freenaute de la première heure, j’ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l’ADSL. Un vrai Freenaute historique…

25 commentaires

  1. Et moi quand j'ai vu le sigle de cette société je me suis tordu de rire... Non mais sans blaguer "TMG" tout pour ma gueule... Elle est pas belle la vie ?

  2. moi je suis pour l'interdiction de la burqa sur internet !!! comment ça j'ai rien compris ? et filez droit, parce que contre chaque français , il y aura bientôt une loi. "Je vais pas me gêner"@Nicolas S.

  3. Quelle bandes de mercenaires prédateurs :demon: Tout celà pour remplir les poches de quelques "Gros Auteurs" quand on sait que la plupart des artistes crèvent la faim. Black-hackers à vos claviers!---->:TMG et leur administrateur Thierry Lhermitte.

  4. arf tu m'as doublé ... Effectivement Mr Lhermitte est l'un des administrateur ... On est très loin de l'esprit déconne du splendid et de l'image sympa du bonhomme ! Maintenant ... après "Dîner de Cons" ... il devrait penser à "Piège à Cons" ! En ce qui me concerne ... il a rejoint ma short-list de "vedettes blacklistées" dont je ne veux plus entendre parler ! Thomas Dutronc Bono (U2) Lhermitte ... et j'en oublie ! Vendus ...

  5. L'avenir donnera surement raison a ceux qui ont fait le choix de l'ouverture et de la création "libre" (ce qui ne signifie pas forcement gratuite) mais je pense que les gens sont prêts à payer le juste prix mais pas plus.

  6. les dirigeants de TMG sont effectivement : Dirigeant(s) Président du CA : M. GUISLAIN Alain - né(e) le : 25-11-1968 DG : M. GUISLAIN Alain - né(e) le : 25-11-1968 Administrateur : GRAND OUEST GESTION représenté par M. GUBLER Thomas - né(e) le : Administrateur : M. CASALTA Bastien - né(e) le : 31-01-1978 Administrateur : M. LHERMITTE Thierry - né(e) le : 24-11-1952

  7. Réagir sur le forum