La guerre de la gestion des domaines .fr a débuté

6

Mieux que les présidentielles

Un appel à candidature portant sur la gestion des noms de domaine en .fr vient remettre en cause le rôle de l’AFNIC, association jusqu’à présent en charge de ce rôle.

La nomination de l’AFNIC en 2010 ayant été déclarée invalide par le Conseil constitutionnel, ce nouvel appel à candidatures devait remettre les choses en ordre avec, à la clé, un nouveau mandat de 5 ans.

Mais ce qui ne devait être qu’une simple formalité pour l’AFNIC prend une tournure bien différente. On vous avait déjà annoncé la création d’une entité concurrente, FRNIC, co-détenue par la Fondation d’entreprise Free et la société Starting Dot : celle-ci propose de gérer les extensions de domaine françaises sur un modèle inédit, à but lucratif, là où l’AFNIC est une association à but non-lucratif.

Si le projet proposé par FRNIC est pris au sérieux, c’est bien parce que sa candidature est solide ; avec le soutien de Free, l’entité dispose du savoir-faire requis pour un tel poste. D’ores et déjà, des voix se font entendre de part et d’autre, les acteurs du secteur n’hésitant pas à prendre le parti de leur candidat favori ; FRNIC milite pour « un nouveau .fr », tandis que l’AFNIC rassemble les témoignages de soutien sur un site mis en ligne à l’occasion, « Je soutiens l’AFNIC ».

L’AFNIC met en avant son caractère associatif, non-lucratif, qui est selon elle la garantie d’une gestion « transparente et sans discrimination »« l’intégralité des bénéfices éventuels est réinvestie ».

L’appel à candidatures sera clos courant mai 2012. Le dossier retenu sera ensuite annoncé par le Ministère de l’économie, des finances et de l’industrie.

À voir, les sites des deux candidats :

- Le nouveau .fr (FRNIC)

- Je soutiens l’AFNIC] (AFNIC)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. Je n'ai jamais porté l'AFNIC dans mon cœur, ni leurs procédures, mais autant j'aimerais maintenant qu'ils restent en place, ne serait-ce que pour éviter la période de transition qui risque d'être un beau bordel... J'aimerais tant qu'à faire éviter les bugs de démarrage d'un nouvel arrivant, parce qu'il y en aura forcément et ça risque de faire mal à aux clients impactés...
    Bon, ça c'est ma vision purement égoïste...
    Mais d'un autre côté, repenser la gestion des .fr ne serait pas un mal non plus, il faut bien l'avouer...

  2. Frnic ---->Freec ----->Free  étonnant ! non?
    [i]Modération : Merci de poster utile. De plus graves sanctions qu'un simple avertissement la prochaine fois...[/i]

  3. Réagir sur le forum