Infrastructures télécoms : le marché ne serait plus porteur ?

0

Le marché des infrastructures n’est plus aussi rentable et pour preuve, les cessions successives des tours par les opérateurs, en raison de l’augmentation des taux d’emprunt bancaire comme de l’inflation, ce qui a fortement impacté leur rentabilité, c’est ce qu’a indiqué le DG du Groupe espagnol Cellnex partenaire du Groupe Iliad qui en détient 30% du capital dans le cadre d’un partenariat commercial qui s’est révélé stratégique.

Le marché reste porteur mais marque un léger rétropédalage en raison du contexte économique qui s’éternise et enterre lentement mais sûrement l’activité de fusion / acquisition alors que justement, le secteur a bénéficié de modes de financement très avantageux jusqu’à présent.

Résultat des courses : depuis le début de l’été, les difficultés s’amoncellent financièrement parlant, et rendent le secteur beaucoup moins fructueux qu’auparavant, freinant les acquisitions de la société espagnole.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Ajouter un commentaire