Google Street View en mauvaise posture aux US

20

Après avoir collecté des informations sur les réseaux wifi environnants lors de ses prises de vue à l’aide des “Google Cars” pour son service Street View, Google est sommé de s’expliquer devant une coalition d’Etats américains.

Imaginez que les voitures ayant sillonné de nombreux pays du monde afin de réaliser les clichés de Google Street View aient récolté un peu plus que le strict nécessaire, comme par exemple… les noms et emplacements des réseaux wifi, voire même des données plus personnelles comme les adresses des sites sur lesquels vous surfiez au moment du passage de la voiture !

Google avait fait des excuses publiques en mai, admettant le problème et expliquant qu’il s’agissait d’une erreur (son système aurait simplement analysé et retenu plus de données que ce qui était prévu).

Néanmoins, cette explication ne semble pas satisfaire la coalition de 38 Etats américains s’étant formée contre Google. Le procureur général du Connecticut, Richard Blumenthal, à la tête du mouvement, exige que la société californienne fournisse l’identité des auteurs du code informatique incriminé, ainsi qu’une explication sur le fait qu’une telle « erreur » ait pu rester inaperçue aussi longtemps aux yeux de la firme (des tests rapides du code avant la mise en production auraient immédiatement révélé le problème).

A défaut de réponse convaincante pour se sortir de ce mauvais pas, Google pourrait faire l’objet d’une action en justice de la part de la coalition. Visiblement remontée, cette dernière souhaite « des réponses complètes et compréhensibles » et compte bien y parvenir…

Source : Numerama

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

20 commentaires

  1. alarbion a écrit :
    Comme quoi il est important de fuir à tout prix l'ensemble des services Google
    C'est un choix. Mais ici, les données récoltées n'ont rien à voir avec les utilisateurs des services Google...

  2. yamo a écrit :
    En même temps ne pas mettre de mot de passe ou ou alors choisir un trop faible cryptage WEP c'est chercher les ennuis...
    Certes, mais les informations pour ce qu'on en sait ne se limitaient pas vraiment qu'a cela.... quel intérêt et quel danger représente une société qui connait mieux le territoire en profondeur, voir la planète que n'importe lequel des pays?? hum....

  3. Bonjour, Cette news est digne de l'époque de Gicquel et de ses "la France a peur". Certains passages dénotent une volonté manifeste de désinformer le lectorat et d'en faire sombrer certains dans la paranoïa, parce que quand on lit ceci :

    voire même des données plus personnelles comme les adresses des sites sur lesquels vous surfiez au moment du passage de la voiture ![/i]
    c'est au minimum de l'ignorance, au pire un mensonge par omission! Il serait peut-être plus juste et plus honnête de préciser que ces informations n'ont pu être capturées si et seulement si le réseau Wi-Fi était ouvert, non sécurisé et sans filtrage MAC. C'est à dire la configuration largement et unanimement condamnée, et que l'on rencontre de moins en moins. Ce genre de propos, s'ils sont repris ailleurs ou lus par quelqu'un n'y connaissant pas grand chose peut laisser entendre que Google a forcé la sécurité des réseaux WiFi et qu'a fortiori ceci est à la portée de n'importe qui! Mais ce n'est pas ce qu'il s'est passé dans les faits... Je précise à toutes fins utiles que je ne suis ni un "fan" de Google, ni un utilisateur de ses services (hormis le moteur de recherche et Maps), et mon message ne fait pas de moi un défenseur de l'attitude de Google, bien au contraire, je trouve sa défense bien légère (soit c'est vrai et ça fait peur, soit c'est le mensonge le plus crédible qu'ils aient trouvé..... et ça fait peur aussi) face à un problème qui est déjà assez grave, et qui l'est d'autant plus qu'ils leur a fallu plusieurs mois pour se rendre compte que leurs fichiers contenaient plein d'informations qu'ils ne pouvaient ignorer, à moins de les ouvrir pour la première fois plusieurs moins après.

  4. Captain Bumper a écrit :
    c'est au minimum de l'ignorance, au pire un mensonge par omission!
    Rien que ça ? T'es sûr ? T'aurais du en rajouter une couche supplémentaire !
    Il serait peut-être plus juste et plus honnête de préciser que ces informations n'ont pu être capturées si et seulement si le réseau Wi-Fi était ouvert, non sécurisé et sans filtrage MAC.
    Ca va de soi. Je ne vois pas en quoi ça excuse quoi que ce soit de la part de Google. C'est marrant cette faculté qu'ont certains geeks à minimiser les actions inacceptables de quelques grandes entreprises. Ce que tu nous expliques revient à dire "si je n'ai pas tiré les rideaux, les voisins ont le droit de m'espionner".

  5. yoann007 a écrit :
    Ce que tu nous expliques revient à dire "si je n'ai pas tiré les rideaux, les voisins ont le droit de m'espionner".
    Bin quoi, si la voisine est mignonne... :rolleyes:

  6. Réagir sur le forum