Google cède aux pressions de la Chine

2

Le coup de sang de Google contre la censure chinoise n’était pas passé inaperçu, au début de l’année. Menaçant de ne plus se plier à la censure du pays, la firme californienne avait fini par fermer google.cn, ce dernier renvoyant vers google.com.hk, une version hong-kongaise non-censurée du moteur de recherche.

Plusieurs mois plus tard, l’affaire connaît un nouveau rebondissement. On apprend que le moteur de recherche a décidé de faire marche arrière et de supprimer cette redirection, devant la pression de la Chine : « il apparaît clairement, des conversations que nous avons eues avec des représentants du gouvernement Chinois, qu’ils trouvent la redirection inacceptable — et que si nous continuons à rediriger nos utilisateurs, notre licence de Fournisseur de Contenu Internet ne sera pas renouvelée », indique ainsi le Google Blog officiel.

En l’absence de cette licence (dont l’échéance arrive à terme le 30 juin), la Chine pourrait parfaitement filtrer totalement l’accès à Google. Pour son avenir, le moteur de recherche n’a donc pas le choix.

En guise de compromis, la firme de Mountain View a remis en place une page google.cn, donnant accès aux résultats filtrés du moteur de recherche, mais contenant un lien vers la version non-censurée, google.com.hk, largement mis en évidence.


Reste à savoir si ces nouvelles dispositions seront suffisantes pour que la nouvelle demande de licence de Google soit acceptée… faute de quoi, c’est l’avenir du moteur de recherche en Chine qui se retrouvera (une nouvelle fois) compromis.

Source : PC INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Bon, ben voila une superbe occasion pour les pays qui veulent un peu mettre au pas ce foutu espace encore un peu libre qu'est Internet : ça va faire jurisprudence, et y'a plus lieu de se gêner...

  2. C'est une lesson pour l'ouest, les usa ne peuvent rien faire pour proteger Google. C'est une lesson pour la Chine, ne donne pas la main, parce que Google grace a ses 30% de part de marche voulais te prendre le bras. Au final Google a deservis la cause de la liberte d'expression en fesant ingerence et en brusquant la Chine, pas bravo.

  3. Réagir sur le forum