Firefox grimpe, IE chute

0

Internet Explorer, en perte de terrain depuis quelques temps en Europe, vient de subir de plein fouet les répercussions de l’annonce de sa faille de sécurité le 15 janvier dernier. En Allemagne, et dans une moindre mesure en France, son challenger Mozilla/Firefox en profite pour accroître sa part de visites.

Firefox semble avoir directement bénéficié de la faille du leader.

Les dernières études montrait Internet Explorer de Microsoft continuant de descendre pour atteindre 58.6% de part de marché.

Le mauvais sort semble s’acharner sur le leader. En effet, le 15 janvier, le gouvernement allemand et le Certa ont publié un bulletin d’alerte dénonçant l’existence d’une faille de sécurité dans Internet Explorer et ont conseillé aux internautes d’utiliser un navigateur alternatif dans l’attente d’un correctif de l’éditeur Microsoft.

Les résultats des tests montrent une diminution significative de la part de visites moyenne d’Internet Explorer en Allemagne et en France, supplémentaire à la tendance observée avant l’annonce de sa faille de sécurité.

Pour les sites web allemands, la baisse directement associée à l’annonce de la faille de sécurité d’Internet Explorer (perte supplémentaire en dehors de celle observée depuis plusieurs mois) est estimée à 2.7 points de part de visites sur la semaine du lundi 18 au vendredi 22 janvier 2010.

Sur cette même semaine du 18 au 22 janvier 2010, le gain de part de visites pour Firefox est estimé à 2.2 points en Allemagne.

En France, la perte estimée est moins importante, 0.7 point, mais profite également au challenger Firefox

Pour les sites web français, la baisse directement associée à l’annonce de la faille de sécurité d’Internet Explorer (perte supplémentaire en dehors de celle observée depuis plusieurs mois) est estimée à 0.7 point de part de visites sur la semaine du lundi 18 au vendredi 22 janvier 2010 :

Sur cette même semaine du 18 au 22 janvier 2010, le gain de part de visites pour Mozilla/Firefox est estimé à 0.7 point.


L’actuel leader des navigateurs est décidément en bien mauvaise posture. Subissant une baisse de sa part de visites depuis déjà un certain temps, l’annonce récente de sa faille de sécurité a encore accentué cette tendance. Quelle va être l’évolution de ce marché ?

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d'Administration de l'association. Je bosse dans un service d'expertise technique d'Enedis à Tours. Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses ! Freenaute de la première heure, j'ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l'ADSL. Un vrai Freenaute historique...

Les commentaires sont fermés.