Chrome progresse, IE recule

0

Comment veux-tu…

En mars, si le marché des navigateurs n’est pas significativement bouleversé, on dénote toutefois une belle progression pour les navigateurs alternatifs (en particulier Google Chrome), face à Internet Explorer qui, lui, est en recul.

Faut-il y voir de nouveau l’effet ballot screen ? Le navigateur de Microsoft, Internet Explorer, perd en tout cas du terrain. Même s’il domine toujours le marché mondial des navigateurs, il n’en a pas moins perdu près de 2% de parts de marché depuis le début de l’année, de 62,12% en janvier à 60,65% en mars.

A ses côtés, les navigateurs alternatifs se portent bien. Qu’elle soit insignifiante (+0,02% pour Opera, de février à mars) ou plus significative (+0,2% pour Firefox, et même +0,52% pour Google Chrome), leur progression est visible et généralisée.

Cette timide percée ne permet cependant pas de vérifier totalement l’efficacité du ballot screen qui, on le rappelle, n’est disponible que pour les versions européennes de Windows. On remarquera en particulier qu’Opera, qui annonçait avoir triplé ses téléchargements en quelques jours après la mise en ligne de l’outil de choix de Microsoft, ne semble pas pour autant avoir bénéficié d’un boost significatif en termes de parts de marché…

Navigateur Part de marché
(mars ’10)
Part de marché
(fév. ’10)
Evolution
(en % du marché total)
Internet Explorer 60,65 % 61,58 % -0,93 %
Firefox 24,52 % 24,23 % +0,29 %
Chrome 6,13 % 5,61 % +0,52 %
Safari 4,65 % 4,45 % +0,20 %
Opera 2,37 % 2,35 % +0,02 %

Source : ZDnet

Statistiques : Net Applications

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.