5G : les enchères espagnoles enfin terminées, sur une note déficitaire pour les caisses de l’Etat

0

Si la France était particulièrement en retard l’an passé, pour le lancement de ses propres enchères relatives aux bandes de fréquence, en Espagne, la situation est encore plus catastrophique en termes de délais.

C’est donc après 2 voir 3 ans de retard sur ses partenaires européens, que la péninsule ibérique a procédé à la mise en place de ce dispositif d’acquisition si particulier, avec à terme, un carton plein pour Orange, dans le cadre d’un processus d’enchères lancé le 20 juillet dernier et qui vient de s’achever.

Orange, Vodafone et Telefonica au coude à coude

En lice à ses côtés : Vodafone et Telefonica, qui se disputaient avec la filiale espagnole de l’opérateur historique, des bande de fréquences de 700 MHz, particulièrement prisées sur le territoire de la péninsule, en raison de sa capacité de couverture sur le territoire et pour laquelle, Orange a investi pas moins de 350 millions d’euros.

Une bande de fréquence dont Stéphane Richard, à la tête d’Orange en France, a souvent remis en question la qualité et qui a fait l’objet de bon nombre de débats quant à son déploiement, particulièrement efficient, en termes d’étendue comme de pénétration des ondes au sein des bâtiments, du réseau 5G de Free grâce son utilisation.

Un bénéfice net clairement réduite pour l’Etat

En tout et pour tout, les trois opérateurs en concurrence, ont, en Espagne, déboursé la modique somme de 1,01 milliards d’euros pour l’obtention de plusieurs blocs contigus sur cette bande, alors que le prix de départ était fixé à 995 millions d’euros, privant ainsi les caisses espagnoles d’une part de subsides conséquente.

Si l’ambiance générale de ces enchères était sereine et se déroule sans attaque concurrentielle virulente, c’est tout simplement parce que le débat lié à l’acquisition des fréquences dites en or en France, situées dans la bande des 3,6-3,8 GHz mais également celle des 20 MHz, s’était déjà tenu entre 2018 et le début de l’année 2021.

Les concessions, établies pour une durée de 20 ans a minima et 40 ans a maxima, devraient permettre d’ici peu la mise sur le marché des offres commerciales et place les opérateurs espagnols d’être enfin alignés avec leurs confrères européens sur ce secteur de marché.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.