Premiers dégroupages bretons

11

distrollioù kentañ e breizh

Après le Calvados, c’est maintenant l’Ille-et-Vilaine qui ouvre le dégroupage de la Bretagne avec 2 noeuds attendus.

C’est donc Saint-Aubin-d’Aubigné (SAA35) et Sens-de-Bretagne (SDB35), déclarés depuis longtemps qui viennent d’être activés en même temps, à eux 2 ces noeuds couvrent les communes suivantes :
Andouille Neuville, Aubigne, Chasne sur Illet*, Chevaigne*, Erce pres Liffre*, Feins*, Gahard*, Montreuil sur Ille*, Mouaze*, Saint Aubin d’Aubigne, Sens de Bretagne*

Si vous habitez ces communes, consultez régulièrement votre console de suivi pour voir l’évolution du dégroupage de votre ligne. Et dès que l’option de remplacement de votre freebox par une freebox HD est disponible, sautez dessus, histoire d’en profiter dès que la ligne sera dégroupée.

Goude ar c’halvados, an il ha gwilun a digor an distroll e breizh gant 2 skoulm a oa bet diskleriet abaoe pell : Sant-Albin-Elvinieg (SAA35) ha Sen (SDB35). Goloiñ a reont ar c’humunioù-mañ :
Andolieg-Kernevez , Elvinieg, Kadeneg , Herzieg-Liverieg, Finioù, Gwaharzh, Mousterel-an-Il, Moezeg, Sant-Albin-Elvinieg, Sen.
Ma z’oc’h o vevañ dre aze, kit da velet ho lec’hienn war free.fr evit heul an distroll. Adalek ma c’hallit, goulennit ur freebox ZU, da cheñch ho hini kozh. Evel-se e vo tu deoc’h lakaat anezhi war raok diouzhtu gant an distroll

Source :
Stats-Degroupage

Partager

A propos de l'auteur

11 commentaires

  1. Freenews a écrit :
    Goude ar c’halvados, an il ha gwilun a digor an distroll e breizh gant 2 skoulm a oa bet diskleriet abaoe pell : Sant-Albin-Elvinieg (SAA35) ha Sen (SDB35). Goloiñ a reont ar c’humunioù-mañ : Andolieg-Kernevez , Elvinieg, Kadeneg , Herzieg-Liverieg, Finioù, Gwaharzh, Mousterel-an-Il, Moezeg, Sant-Albin-Elvinieg, Sen. Ma z’oc’h o vevañ dre aze, kit da velet ho lec’hienn war free.fr evit heul an distroll. Adalek ma c’hallit, goulennit ur freebox ZU, da cheñch ho hini kozh. Evel-se e vo tu deoc’h lakaat anezhi war raok diouzhtu gant an distroll
    Rhaaaa non... Non à l'indépendance de la Bretagne !!! :P

  2. Il me semble que vous avez appris le breton unifié dans des livres et non d'une manière familiale car (j'habite en Morbihan, mon épouse est d'une famille fort bretonnante et avec des écrivains bretons de renom) vous écrivez "c’halvados" pour "Calvados , ce qui est assez stupide, pourquoi "bretonniser" un nom propre tel que Calvados qui a une origine bien connue et dont votre "interprétation" ne correspond en rien, d'autre part pourquoi ne pas avoir mis de C majuscule ? D'autre part, votre article ne correspond pas à la réalité car cela fait belle lurette que le dégroupage existe en Bretagne!

  3. Nous sommes sur un forum où la langue d'usage est le français, si vous désirez vous exprimer en une autre langue, ayant la correction d'y adjoindre la traduction en français, merci!

  4. Faut arreter de craquer avec le breton. J'ai grandi dans la region concernee par ces activations, et personne parmis mes parents, grands parents et arriere grands parrents, qui ont egalement vecu dans ce coin, n'ont parle breton. Dans cette region, tres peu de gens ont parle le breton. A rennes, a la rigueur, car c'est une grande ville, mais le breton etait plutot parle dans la partie ouest de la bretagne, pas tellement l'ille et vilaine. Dans le coin c'etait plutot un patois appele Gallo qui etait parle, autrefois.

  5. Pangloss549 a écrit :
    Il me semble que vous avez appris le breton unifié dans des livres et non d'une manière familiale car (j'habite en Morbihan, mon épouse est d'une famille fort bretonnante et avec des écrivains bretons de renom) vous écrivez "c’halvados" pour "Calvados , ce qui est assez stupide, pourquoi "bretonniser" un nom propre tel que Calvados qui a une origine bien connue et dont votre "interprétation" ne correspond en rien, d'autre part pourquoi ne pas avoir mis de C majuscule ? D'autre part, votre article ne correspond pas à la réalité car cela fait belle lurette que le dégroupage existe en Bretagne!
    Le Calvados est en Bretagne ? :lol:

  6. Et oui c'est bien le gallo que l'on parle chez nous,mais ca me dérange pas qu'il le traduise en breton. je voudrais juste savoir a quoi correspond l'astérisque qu'il y a sur certaine commune merci de votre réponse

  7. Pangloss549 a écrit :
    Il me semble que vous avez appris le breton unifié dans des livres et non d'une manière familiale car (j'habite en Morbihan, mon épouse est d'une famille fort bretonnante et avec des écrivains bretons de renom) vous écrivez "c’halvados" pour "Calvados , ce qui est assez stupide, pourquoi "bretonniser" un nom propre tel que Calvados qui a une origine bien connue et dont votre "interprétation" ne correspond en rien, d'autre part pourquoi ne pas avoir mis de C majuscule ? D'autre part, votre article ne correspond pas à la réalité car cela fait belle lurette que le dégroupage existe en Bretagne!
    Oui, j'ai appris le breton à l'école, à Lannion, je ne suis pas bretonant de naissance, cela se trahit autant dans mon écriture que dans mon parlé. Sinon je ne "bretonnise" pas Calvados, il faut savoir qu'en breton on fait une mutation sur certaines consonnes, histoire d'assouplir la phrase, ainsi Kalvados (le "c" ne ne fait pas partie de l'alphabet breton) devient ar c'halvados si l'on rajoute l'article. C'est vrai qu'on peut se poser la question de la bretonisation excessive des noms de lieux étrangers, mais alors pourquoi françiser les mots étrangers dans ce cas? Allons à London en eurostar et non à Londres... Heureusement que le dégroupage existe en bretagne (nous ne sommes pas si arriérés), je sous entendais "... de l'année 2010" bien sûr. Merci pour vos petits commentaires.

  8. h-gregor a écrit :
    Plijus e kavan kaout keloù e brezhoneg. Tud a vo atav evit pismigañ ar pezh a rit, met kendalc'hit, mat tre ez eo !
    Trugarez deoc'h, plijus eo da gaout tud a oar lenn e brezhoneg ivez :-) !
    jmcbreizh a écrit :
    Et oui c'est bien le gallo que l'on parle chez nous,mais ca me dérange pas qu'il le traduise en breton. je voudrais juste savoir a quoi correspond l'astérisque qu'il y a sur certaine commune merci de votre réponse
    désolé , c'est à cause d'un copier-coller depuis stats-dégroupage. Je suis presque sûr qu'il s'agit de différencier les communes qui sont totalement couvertes par le DSLAM et les communes partiellement couvertes (avec l'*) Historiquement, le breton n'a en fait été parlé qu'à l'ouest d'un axe Saint-Brieuc/Vannes (en gros), ce qu'on appelait la haute bretagne. Cependant la loire atlantique comme l'ille et vilaine revendiquent leur identité bretonne avec des panneaux d'entrée de ville bilingues, des traductions dans les commerces, etc... Il y a même une école Diwan a Paris! Bref, les frontières sont quand même très vagues maintenant avec les mouvements de population. Donc je pense que tant qu'il y a des lecteurs bretons, la traduction des news en breton reste intéressante (c'est pas comme si c'était le breton qui était au début de l'article)

  9. Réagir sur le forum