Sarre Union fait de la résistance

1

 

A Sarre Union, dans le Bas-Rhin, il est possible, moyennant un abonnement de 22 euros par mois, de recevoir la télé par câble avec EVC (Est Video Communication). Lorsque le tarif doit augmenter, la municipalité se rebiffe…

Ce réseau câblé est géré conjointement avec le conseil municipal. Début Janvier EVC décide de passer le tarif de 22 à 26 euros et ce sans passer par la voie obligé d’un accord avec le conseil municipal. Celui ci a aussitôt mis en demeure EVC, par le biais d’un avocat, de revenir à l’ancien tarif.

Une réunion réunissant les deux parties a eu lieu pour trouver un accord.
Cet accord donnait un tarif de 23 euros et le maintien du nombre des chaînes actuelles.
Cet accord est confirmé par écrit à la municipalité mais avec 3 chaînes de moins.
Le maire a ainsi décidé de poursuivre au tribunal en référé et cette procédure peut durée 3 mois.
EVC explique cette suppression par le fait qu’ils ont ajoutés des chaînes à titre gratuit et qu’il faut en tenir compte.
Pour Eric Klipfel, directeur général d’Est Vidéo Communication, les discussions doivent néanmoins se poursuivre.
Sa société doit trouver un équilibre entre la prestation fournie et la tarification.
Par exemple une chaîne comme Mezzo n’est pas gratuite pour l’opérateur qui doit acheter le droit aux chaînes captées par la tête de réseau, et ne peut donc l’être pour l’abonné.

Il avance également à un journaliste des DNA qu’aucune autre commune n’est à 23 €. La plus basse est aujourd’hui à 26 €. C’est bien sur oublier que Erstein est à 22.

Une nouvelle rencontre doit être organisée prochainement afin de trouver une solution.
La municipalité quant à elle ne s’arrête pas là et avance déjà l’éventualité de racheter le réseau câblé.
Un véritable bras de fer.

EVC met en garde le maire par rapport à la concurrence dans ce domaine avec les opérateurs haut débit qui proposent le triple play.
Même si aujourd’hui Sarre union n’est pas dégroupé 😉
EVC envisage néanmoins de proposer à l’avenir internet et la téléphonie qui peuvent être rentable pour EVC mais ne le serait pas forcément pour une municipalité travaillant en régie.

Affaire à suivre…

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

1 commentaire

  1. Félicitations à Marc Séné (il me semble) et son conseil municipal. Preuve que certains élus se battent encore pour leurs citoyens et contre les dogmes mercantiles. Une bouffée d'oxygène aux antipodes des projets actuels de certaines hautes sphères gouvernementales.

  2. Réagir sur le forum