Petit déjeuner sans fil chez Alsatel

4

 

Ce matin, fin juin, petit déjeuner d’informations chez
Alsatel
sur le thème des nouvelles solutions de transmission par radio pour la distribution des services Internet et IP.

« Créée en 1947 à Strasbourg, ALSATEL s’est développée dans le Grand Est de la France en devenant un intégrateur reconnu, leader dans le domaine des télécommunications et réseaux, de la radiocommunication et de la sécurité.
Avec 220 collaborateurs, ALSATEL est proche de ses clients au travers de différentes implantations à Strasbourg, Mulhouse, Nancy, Metz, Epinal, Sarreguemines.
Par ailleurs, pour accompagner ses clients au niveau national, ALSATEL fait partie du GIE EXCELIANT, un groupement d’entreprises en télécommunication et informatique, représentant 1000 personnes et 70 agences. »


 

ALSATEL a inauguré son nouveau siège social « High Tech » le 7 avril 2006 à Entzheim, et ce petit déjeuner
est un moyen convivial de faire découvrir le savoir faire de cette société.

La présentation s’axe sur un inventaire des réseaux sans fils.
Les différents moyens de raccordements utilisés par Alsatel sont effectués à l’aide de matériel Motorola.
Les premières techniques utilisées en Wifi pour la réalisation de réseaux dans les universités ou les industries et les réseaux MESH. Je passe sur ces techniques connues.

 

La présentation s’oriente ensuite sur une technologie développée par Motorola du nom de
Canopy
et sur le wimax. Canopy est une solution à large bande sans fil qui permet de faire une liaison haut débit de point à point.
Cette technique permettrait de relier des zones éloignées privées d’ADSL.
On nous annonce la possiblité d’aller à 40 km avec des répéteurs.
Canopy possède l’avantage indéniable de fonctionner sans licence dans la bande des 5,4 Ghz, bande de fréquences abandonnée très récemment par l’armée Française.

 

Au titre de sa mission de veille technologique,
l’ADEC
a expérimenté ce système dans le Val de Moder.

L’ADEC se présente comme Pôle de compétences et incubateur d’entreprises technologiques en zone rurale.

L’ADEC assure les missions suivantes :

Animation de l’incubateur et développement des activités économiques liées aux TIC dans le territoire bas-rhinois (prospection d’entreprises, accompagnement des jeunes entreprises…)
Participation aux projets européens liés aux TIC, appui au montage de projets et soutien à la constitution de réseaux européens conduits par des acteurs bas-rhinois
Veille technologique et diffusion des technologies au profit du tissu économique local.
L’ADEC s’intègre dans la démarche
« Hommes et Territoires » portée par le Conseil Général du Bas-Rhin en vue de développer l’usage des technologies de l’information. »

L’ADEC a testé cette technologie pour apporter le très haut débit aux entreprises du Val de Moder en les connectant par le biais d’équipements Canopy à une liaison fibre de 100 Mb opérée par Completel. Il s’agissait de raccorder l’entreprise Lemaitre Sécurité, ainsi que d’établir une connexion entre le siège de la Communauté de Communes de la Vallée de la Sauer et un établissement thermal à Morsbronn les Bains.

Malgré quelques difficultés techniques, les premiers résultats sont très encourageants : des connexions de l’ordre de 4,5Mb symétriques ont été établies à plus d’un kilomètre de distance, avec une visibilité réduite.

Comme tout réseau sans-fils, il supporte mal les interférences : les modules doivent être en visée directe (à vue) avec le point d’accès. Romain a participé aux tests et offre un article détaillé sur son Blog

Vous pouvez également consulter le retour d’expérience complet : ici

Cette technologie est d’autant plus intéressante que les coûts sont relativement faibles et que des nouveaux modules sont annoncés, avec une bande passante jusqu’à 300Mb/s sans nécessité d’être à vue.

Nous verrons certainement des applications nombreuses réalisées avec Canopy se déployer en Alsace et dans d’autres régions.

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

4 commentaires

  1. tout dépend de la fréquence et la largeur de bande utilisé par le système, théoriquement non car l'attribution des fréquence en france est vraiment très stricte. mais l'avenir nous le dira bien va ;-)==

  2. Quel rapport avec le Wimax ? (aucun pour moi) En wimax, il faut de toutes façons acheminer les données depuis/vers l'antenne émettrice (laquelle s'occupe de la terminaison "sans fil" vers de multiples connectés). Disposer d'une technique supplémentaire pour établir des liaisons haut débit sans fil et point à point n'intérfère pas avec le Wimax puisque ça n'est pas utilisable en boucle locale. Il reste les nouveaux modules ... 300 mb/s sans necessité d'être vu ... Par liaison ? Liaisons multiples possibles ? en partage ? ... on va finir avec ... le Wimax ;-) L'avenir, qu'on se le dise, est dans le satellite de poche doté de 500 000 paraboles : on s'abonne en donnant sa position sur le géoide terreste et hop, une parabole bouge là haut et vient pointer vers chez nous (entrainant une certaine exclusion pour les gens du voyage). Associé à la parabole qu'on aura chez soi (orientée vers le satellite), ça fera 10Gb/s symétrique.

  3. LOL, j'adore l'idée des paraboles :D En effet, faut arrêter de tout confondre... Wimax, Canopy, WiBro, Wifi, UMTS, GPRS, Bluetooth, ... chaque technologie hertzienne a ses points forts, ses points faibles, et, c'est ça le point important, son champ d'application! Il n'est pas cohérent de couvrir une zone rurale de 1000km par du wifi, comme il n'est pas cohérent de réaliser une couverture haut débit de l'ensemble d'un immeuble par du Bluetooth. En outre, pensez bien qu'il y a des différences notables entre les performances promies et les performances réelles sur bien des technologies. Seul l'avenir ou le marché nous dira quelles sont les technologies qui seront les killer app des autres :)

  4. Réagir sur le forum