Mutzig sans fils

0

 Cet article fait suite à la présentation de la société Alsatel au « Petit déjeuner Alsatel ».

Mutzig est une ville de 6000 habitants située à l’entrée de la vallée de la Bruche qui est en pleine transformation.

La construction du Dôme, une salle de spectacle qui sera inaugurée en avril, et le début de la transformation du site de la brasserie représentent des exemples notoires.
Son développement l’amène a repenser l’aspect nouvelles technologies au sein de la collectivité.

 

 

Ce qui est entrain de se mettre en place à Mutzig tient son origine d’une demande des services techniques de la ville à la société Alsatel pour avoir un système de sauvegarde des données qui s’est rapidement transformé en audit des besoins métiers de la collectivité mettant en évidence une volonté d’économies sur les frais de fonctionnement, des besoins logiciels, sauvegardes, surveillance vidéo ou internet à l’école.

Alsatel possède l’avantage d’avoir tous les aspects métiers liés à la problématique de la collectivité de Mutzig, logiciels, technique et même opérateur, puisqu’Alsatel propose à présent son offre opérateur.
Ceci permettra d’avoir le même interlocuteur pour tous les aspects du projet, depuis la mise en place jusqu’à la gestion du système.

Alsatel décide en concertation avec l’ensemble des acteurs de la ville de Mutzig de mettre en place un système basé sur Canopy qui est une technologie sans fil.

Canopy est un genre de Wi-Fi boosté mais qui ne travaille pas dans les mêmes fréquences et à la différence du Wi-Fi n’envoies pas de rayonnement tous azimuts et dont l’émission et la réception se trouvent concentrés dans un cône.
(Pour plus d’informations sur Canopy voir l’article sur le petit déjeuner sans fils édition 2006 : Petit déjeuner sans fil chez Alsatel
et également, La fibre optique pour la vallée de la Sauer)

 

 

Pourquoi Canopy ?
Canopy est plus économique pour la mise en œuvre car il n’y a pas de travaux de génie civil à effectuer et il n’y a pas de locations de lignes cuivre.
Cela permet d’offrir le même service quelque soit la distance (problème de perte en fonction de la distance avec le cuivre).
Rappelons que Mutzig se trouve dans une zone dégroupée et le central téléphonique est très éloigné, en l’occurrence Molsheim.
D’où le problème d’avoir la même qualité de services suivant la localisation d’un système par liaison cuivre.

 

La vidéosurveillance.
Pour la vidéo surveillance, un système sans fil permet de poser rapidement des caméras et de les changer de place si besoin est (événement temporaire, déplacement des actes de vandalisme).
Pour anecdote, un adjoint au maire fait remarquer qu’à un moment donné il aurait pu embaucher une personne a temps complet pour remettre en place des jardinières jetées depuis un pont dans la Bruche.

 

 

Des économies sur les communications.
Pourquoi avoir plusieurs abonnements alors que les appels de services à services peuvent être passés par IP.
Un abonnement suffit dans le cas présent pour relier les services de la mairie, les services techniques, les écoles, la médiathèque.

 

 

 
Un système mobile.
Les antennes qui émettent sur les différents sites de la ville sont implantées dans le beffroi de la mairie.
Chaque site possède également une antenne lui permettant de recevoir et de renvoyer les données.
Les caméras de surveillance sont également équipé du même système avec un pilotage préprogrammé ou télécommandé à distance par un opérateur.
Les jardinières peuvent dormir tranquilles.

 

Un système global.
La solution Alsatel permet de réaliser une économie de 6000 euros par an à la collectivité.
Le système quant à lui revient à un prix global estimé à 100 000 euros.
Une personne faisant remarquer qu’avec un tel prix il y a de quoi remplacer des jardinières jetées dans la Bruche avant d’arriver à 100 000 euros.
Mais il faut juger le coût dans l’ensemble du dispositif. La surveillance vidéo ne revient pas à ce prix et le projet est à juger dans sa globalité.

Questions- réponses.
Les questions suite à cette présentation viennent naturellement sur les problèmes de sécurité quant au danger de centraliser toutes les applications sur un point d’accès.
Pascal Maillet, Ingénieur Commercial Réseaux et Systèmes d’Information, fait remarquer que le même problème se pose dans le cas d’une liaison filaire et que les solutions sans fils dégagent toujours ce type de questions.
Bien sur ce point central est une faiblesse mais il apporte également un gain.

L’autre aspect soulevé concerne l’impact sur la santé des ondes émise par Canopy.
Premièrement, que ce soit pour le Wi-Fi ou d’autres sources d’émission rien ne prouve aujourd’hui la nocivité de ces technologies.
De plus le système Canopy réponds aux normes européennes en la vigueur.
Ensuite Canopy émet dans un cone de 6° et le système point à point se fait en hauteur.
Et pour finir nous sommes aujourd’hui entouré de tout un tas d’ondes pour lesquelles les médias et le public ne trouvent rien à redire.

Visitez le site de la ville de Mutzig ici

Retrouvez d'autres actualités sur l'Alsace sur AlsaNews.fr

 

 

 

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

0 commentaire

    Réagir sur le forum