Un rapport avertit de nouveaux dangers dus aux ondes mobiles

16

Le rapport BioInitiative, réactualisé dans une version 2012, met en évidence de nouveaux dangers pour la santé, notamment cancérigènes, provoqués par les champs électromagnétiques et autres technologies sans fil — comme par exemple les ondes des téléphones portables.

« Il existe une tendance constante d’augmentation du risque de gliome (une tumeur maligne du cerveau) et de névrome acoustique avec l’utilisation de téléphones portables et sans fil », explique le docteur Lennart Hardell, qui a participé au rapport. « Les preuves épidémiologiques indiquent que les radiofréquences devraient être classées commes des substances cancérigènes pour l’homme. Les niveaux de référence et les limites de sécurité publique FCC/IEE et ICNIRP existants ne sont pas adéquats pour protéger la santé publique ».

De nouvelles études indiquent également que le rayonnement des téléphones portables et des ordinateurs portables en WiFi peuvent endommager l’ADN du sperme et ainsi nuire à la fertilité masculine. Ils peuvent également nuire au développement du fœtus chez les femmes enceintes. Enfin, il est également possible que les ondes augmentent le risque et les symptômes de l’autisme.

« Les preuves indiquant des risques pour la santé de milliards de personnes dans le monde sont aujourd’hui beaucoup plus nombreuses. Le statu quo est inacceptable à la lumière des preuves attestant des dommages », indique le docteur David O. Carpenter, co-éditeur du rapport.

Le rapport est disponible dans son intégralité, en anglais, sur le site bioinitiative.org.

Partager.

16 commentaires

  1. Et certains vont encore venir nous dire que les méfaits des ondes GSM et WiFi n'ont jamais été prouvés...

  2. loudwig a écrit :

    Et certains vont encore venir nous dire que les méfaits des ondes GSM et WiFi n'ont jamais été prouvés...

    Tout à fait d'accord… À chaque fois que j'ai indiqué que, personnellement, je ressentais les ondes WiFi (pas que ça me donne des maux de têtes, je sens juste quelque chose dans mes tempes), à chaque fois des furieux me balancent que c'est du gros n'importe quoi et que je ne peux pas le prouver… même si là n'est pas le problème. Il y a une certaine hypocrisie dans cette histoire…

  3. loudwig a écrit :

    Et certains vont encore venir nous dire que les méfaits des ondes GSM et WiFi n'ont jamais été prouvés...

    La plus grande étude à ce jour est réalisée quotidiennement par plus de 3 milliards de personnes. C'est tout simplement la vie réelle. Et on ne constate aucune augmentation des maladies ou des cancers d'une manière générale (c'est même plutôt le contraire).
    Et oui, les soi-disants méfaits des ondes GSM et WiFi n'ont effectivement jamais été prouvés.

    Sicabol a écrit :

    Tout à fait d'accord… À chaque fois que j'ai indiqué que, personnellement, je ressentais les ondes WiFi (pas que ça me donne des maux de têtes, je sens juste quelque chose dans mes tempes), à chaque fois des furieux me balancent que c'est du gros n'importe quoi et que je ne peux pas le prouver… même si là n'est pas le problème. Il y a une certaine hypocrisie dans cette histoire…

    J'en connais plusieurs des gens comme toi. Aucun ne passe un simple test que je leur fais régulièrement passer :
    -Activer et désactiver le WiFi de manière aléatoire. Leur demander de signaler les moments où il est activé et les moments où il est désactivé
    -Activer ou non le WiFi. Leur demander à chaque possible activation s'il a été activé ou non.
    J'aimerais bien te voir passer ce test.

  4. lepaic07 a écrit :

    Et ce brave médecin a du tapé son rapport sur son ordinateur connecté à internet en Wifi...

    Pas impossible qu'il utilise également souris et clavier BlueTooth, et là, c'est du nanan!
    Accessoirement, il existe une vieille théorie au sujet de l'apparition des cancers, qui seraient une manifestation de tentatives de mutation en face d'un environnement mal supporté, les mutations étant non contrôlées et anarchiques...
    Si l'on évoque la pollution, l'utilisation outrancière de molécules de synthèse dans notre quotidien, les émissions électro-magnétiques de tous genres, la radio-activité, on peut aller loin dans cette voie, sans forcément se fourvoyer complètement. La problématique est que souvent on a des positions outrancières de part et d'autre, souvent de mauvaise foi, les uns prétendant que tout est mal, et les autres que les nuisances n'existent pas. C'est réduire notre monde en 2 parties, comme on peut le présenter trop souvent aux enfants en bas âge, comme le bien et le mal. L'ensemble n'est pas noir ou blanc, il existe une variété de gris qu'hélas trop de gens ignorants ou malhonnêtes ne veulent entendre parler...
    Et si l'on rajoute que dans notre monde moderne, on a beaucoup moins de citoyens que de consommateurs qui n'entendent que celui qui a la plus grande g..., pas facile de faire entendre la parole de gens qui cherchent à construire et à faire dialoguer les gens entre eux!

  5. Freud a écrit :

    La plus grande étude à ce jour est réalisée quotidiennement par plus de 3 milliards de personnes. C'est tout simplement la vie réelle. Et on ne constate aucune augmentation des maladies ou des cancers d'une manière générale (c'est même plutôt le contraire).
    Et oui, les soi-disants méfaits des ondes GSM et WiFi n'ont effectivement jamais été prouvés.

    Plutôt d'accord, il y a plus d'études sérieuses qui démontrent un non impact des ondes que d'études démontrant le contraire, ce n'est pas une étude de plus au panel qui va changer la donne.
    Effectivement, toutes les personnes qui disent ressentir les effets des ondes n'arrivent pas à passer un seul test avec l'activation des ondes aléatoirement, ce qui fait plus que douter sur les symptômes ressentis par les personnes. Plutôt psychosomatique que physique.
    En revanche sur le panel des 3 milliards de personnes, il y a bien une baisse de fertilité. On peut y répondre aussi, la baisse de fertilité est visible globalement, aussi bien dans les pays en voie de développement que dans les pays développé, reste à savoir si les ondes sont similaires géographiquement avant de regarder de plus près.
    Y a t-il des personnes qui ressentent les ondes magnétiques de la terre? Car la terre va être difficile a éteindre.
  6. En 2005, une étude « exhaustive » de la littérature scientifique menée par l'équipe d'un chercheur en psychiatrie anglais a analysé les résultats de trente-et-une expériences qui testaient si les champs électromagnétiques causaient l’électrosensibilité. Chaque expérience exposait en laboratoire des personnes qui se déclaraient atteintes d’électrosensibilité à des champs électriques ou magnétiques, fictifs ou réels, à de multiples fréquences, dans des études en double aveugle (le sujet et l’agent expérimentateur à ses côtés ne savent pas si le champ est fictif ou réel. Le sujet doit déterminer s'il a été exposé (détection du champ) et rapporter d'éventuels symptômes, il est parfois soumis également à différents tests de mémoire et d'attention.)1. Sur les trente-et-une études, vingt-quatre ne trouvaient aucune association entre exposition et symptômes ; sept en trouvaient mais, sur ces sept études positives, deux n'ont pas pu être reproduites même par leur auteurs initiaux, trois ont des biais méthodologiques importants, et les deux derniers présentaient des résultats contradictoires.
    La conclusion des auteurs étaient que :
        « Les symptômes décrits par les personnes souffrant de « électro-hypersensibilité » peuvent être sévères et parfois handicapants. Cependant, il s’est avéré difficile de montrer dans des études en aveugle que l’exposition à des champs magnétiques pouvaient déclencher ces symptômes. Ceci suggère que l’électro-hypersensibilité serait sans rapport avec la présence de champs électromagnétiques, bien que des recherches supplémentaires sur ce phénomène soient nécessaires19. »
    D'autres études montrant que les personnes qui se déclarent atteintes de sensibilité électromagnétique sont incapables de détecter la présence de champs électromagnétiques et la probabilité qu’elles ressentent des symptômes de maladie est la même en présence d’une exposition fictive ou d’une exposition réelle20,21,22.
    Si ces conclusions ont fait l'objet de critiques, c'est en dehors du cadre scientifique, sans le contrôle de comités de lecture23,24.
    Un rapport de 2005 de l’Agence de protection sanitaire (en) du Royaume-Uni concluait que l’électrosensibilité devait être prise en considération par d’autres voies que son étiologie : les souffrances sont réelles, même si les causes de ces souffrances ne sont pas définies25. Selon le groupe d'experts de la Commission européenne (Bergqvist et al, 19979) et le groupe de travail de l’OMS3, le terme « électrosensibilité » n'implique pas une relation entre les champs électromagnétiques et des symptômes sanitaires.
    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sensibilit … entifiques

  7. FRANK06 a écrit :

    Comment expliquer que les gens vivent de plus en plus vieux et qu'il y a de plus en plus de centenaires

    Les centenaires d'aujourd'hui ont essentiellement vécu sans "ondes" !
    A voir avec les jeunes de maintenant.
  8. La partialité du rapport Bioinitiative a été largement démontrée, l'article de Wikipédia s'en fait lui-même l'écho.
    Ce n'est en rien une 'vraie' étude, juste un recueil de données existantes choisies de façon partiales par des 'auteurs' en plein conflits d'intérêt avérés.
    Quant à l'électrosensibilité, on a des millions de gens qui affirment en souffrir, mais PAS UNE SEULE FOIS une étude faite dans des conditions scientifiques garantissant la qualité des résultats (typiquement des tests en technique dite du 'double aveulgle') n'a pu révéler l'existence d'UNE SEULE PERSONNE DANS LE MONDE dont les maux étaient corrélés avec la présence d'ondes, contrairement à leurs dires.
  9. Réagir sur le forum