Tours Métropole Numérique : L’interview exclusive!

0

Tours surf à trés haut débit…

Nous avions été les premiers à vous faire suivre la naissance de Tours Métropole Numérique (TMN), nous vous tenons informés régulièrement des avancées du dossier.

Aujourd’hui Freenews interroge Monsieur JARIES Claude (Responsable Commercial et Développement Local d’AXIONE sur Tours).

Freenews :
Bonjour, Tours Métropole Numérique (TMN) c’est quoi ?

M. JARIES :
Bonjour, Tours Métropole Numérique est le nom de la délégation de Service Public (DSP) qui a été créée à l’initiative de Tour(s)plus et remportée par AXIONE suite à l’appel d’offre qui a été lancé mi 2007.
AXIONE, avec ses 200 salariés, est une filiale d’ETDE, elle-même filiale de Bouygues.

Freenews :
Quels sont les buts de cette DSP ?

M. JARIES :
Doter l’agglomération tourangelle d’un outil de développement économique de dernière technologie.
Créer une véritable concurrence pour le marché local des télécoms, et faire baisser les prix mais aussi réduire la fracture numérique en proposant un accès 2Méga même pour les zones non couvertes par l’Adsl aujourd’hui.
TMN est donc une infrastructure au service des entreprises et des particuliers.

Freenews :
AXIONE existe depuis quand ? Quelles sont ses références ?

M. JARIES :
L’entreprise est née suite à l’ouverture de la concurrence dans les télécoms, nous sommes présents au niveau national dans 10 autres DSP ( Pau, Maine et Loire, la Loire, Quimper, Gonfreville l’Orcher, La Sarthe, le Limousin, la Nièvre, la Charente Maritime, la Drôme et L’ardèche)
D’autres nouvelles DSP vont suivre prochainement.

Freenews :
Vous commercialisez une infrastructure uniquement ?

M. JARIES :
Notre mission est de construire, superviser et commercialiser une infrastructure neutre en fibre optique d’environ 180 Kms sur l’agglomération et l’ensemble des 14 communes qui la compose. Celle-ci est déployée de façon judicieuse afin de couvrir le maximum de population et d’entreprises. Le choix du tracé a été fait en étroite collaboration avec les communes et leurs services techniques.
Ils sont de loin les mieux placés pour bien connaître leur territoire. Mais ce sera également une couverture en Wimax de l’ensemble de l’agglomération.
En quelques chiffres c’est 270 000 habitants couverts, 41 zones d’activités raccordées, 24 NRA dégroupés, 2 points hauts Wimax.

Freenews :
La fibre est destinée à qui ?

M. JARIES :
Nous construisons et exploitons un réseau FTTB, la fibre n’est donc pas destinée au particulier directement, cependant ils vont pouvoir en profiter indirectement grâce au tracé qui nous fera dégrouper 24 NRA .
La fibre desservira les zones d’activités, hôpitaux, cliniques, mairies et universités de l’agglomération. TMN n’étant qu’une infrastructure, libre aux opérateurs de s’en servir. Les prix sont déjà à la baisse grâce à cette concurrence. (A noter que même l’opérateur historique peut devenir client car TMN a un devoir de neutralité).

Freenews :
Le Wimax est-il opérationnel ?

M. JARIES :
Il le sera fin septembre. Nous installons 2 émetteurs pouvant couvrir l’ensemble de l’agglomération (château d’eau de la petite Arche et celui des rives du Cher). Les mesures faites sont tout à fait correctes, nous allons lancer les bêta-test d’ici fin septembre, nous recherchons justement des volontaires (Se faire connaître via les mairies, opérateurs,…).
A souligner que l’offre Wimax permettra d’accéder à Internet+ téléphone illimité mais pas l’offre TV.

Freenews :
Quels sont vos rapports avec l’opérateur historique ?

M. JARIES :
Tout se passe correctement, nous n’avons que peu à faire avec France Télécom.

Freenews :
On entend parler d’opérateurs locaux, pouvez-vous nous en dire plus ?

M. JARIES :
Oui, déjà deux opérateurs locaux sont partenaires de la DSP, d’autres sont en cours de discussions, ils vont pouvoir proposer des offres compétitives avec le service de proximité en plus. Citons Créaweb basé à St Cyr sur Loire, ou encore Hosteam Télécom basé à Tours.

Freenews :
Beaucoup de nos lecteurs sont concernés par les NRA-HD non dégroupés, pouvez-vous nous donner la liste des NRA qui seront concernés ?

M. JARIES :
Ça sera les NRA ci dessous. Une offre est déjà signée avec 9Cegetel/SFR, Club Internet et des discussions sont engagées avec Free et Alice.

JPEG - 63.9 ko
NRA de TMN
Liste des NRA couverts par TMN

Freenews :
Le calendrier du déploiement est-t-il respecté ? Avez vous eu des soucis ?

M. JARIES :
Oui, pour le moment nous respectons parfaitement le calendrier de déploiement sans retard ou encombre.
Fin novembre, le réseau sera complètement achevé, un système de boucles redondantes permet une sécurité renforcée et nous permet d’ors et déjà le raccordement des premières entreprises. L’inauguration de Tours Métropole Numérique aura lieu fin septembre.

Freenews :
Pensez-vous possible d’étendre le réseau TMN aux autres communes à proximité ?

M. JARIES :
Notre cahier des charges est clair et se limite aux 14 communes de l’agglomération Tours plus. Cependant la porte n’est jamais fermée et tout dépendra des volontés politiques. Le réseau est évidemment extensible si besoin était.

Freenews :
Quelles sont les techniques de poses pour vos fourreaux ?

M. JARIES :
Micro tranchée, mais aussi génie civil classique. Afin de limiter la gène aux riverains et automobiles, nous favorisons tant que possible les chantiers avec d’autres entreprises telles sociétés des eaux, Edf, Gdf.

Freenews :
Un dernier mot pour la fin ?

M. JARIES :
Je suis fier que ce réseau d’initiative publique ait pu voir le jour pour l’agglomération Tourangelle, je suis persuadé de son succès et du progrès qu’il apportera à tous, les entreprises et les particuliers dont certains semblaient un peu oubliés jusqu’à aujourd’hui. Un grand merci à Tour(s)plus.

Freenews :
De la part de nos lecteurs, nous vous remercions pour cet entretien.

Bonus : Voici la carte demandée sur nos forums….

JPEG - 1.2 Mo

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d'Administration de l'association. Je bosse dans un service d'expertise technique d'Enedis à Tours. Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses ! Freenaute de la première heure, j'ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l'ADSL. Un vrai Freenaute historique...

Les commentaires sont fermés.