TMN ou l’arrivée de la fibre à Tours

0

Bientôt ces 3 lettres représenteront sur l’agglomération Tourangelle un symbole de progrès numérique.

Tours Métropole Numérique (TMN) est le nom de la Délégation de Service public (DSP) qui gérera le futur réseau Très Haut Débit de l’agglomération. C’est en fait la société Axione, filiale d’ETDE (Bouygues Construction) qui aura la charge, la construction, la commercialisation, l’exploitation, le financement et la maintenance du réseau Haut et Très Haut Débit. 

Ce nouveau réseau numérique s’articulera autour de trois axes majeurs : résorption des zones blanches, réponse aux besoins immédiats en Haut et Très Haut Débit des entreprises et préparation aux évolutions vers le Très Haut Débit grand public.

Cette société n’est pas une inconnue puisqu’elle a déjà à sa charge 9 autres DSP en France. (Voir carte ci-dessous). 

DSP axione

Référent sur le marché des Réseaux d’Initiative Publique (RIP) avec 30% de Parts de Marché, Axione va ainsi permettre à la totalité des habitants et entreprises des 14 communes de Tour(s)plus de bénéficier du meilleur de la technologie Triple-play en dégroupage total. 

Les premières connexions haut débit seront possibles d’ici un an.(Nous vous en parlions le mois dernier ) Le réseau numérique, composé de 155 kms de fibre optique dans un premier temps (200 kms à terme) et d’une boucle locale radio Wimax, sera déployé dans 18 mois. Le contrat, signé pour une durée de 20 ans, représente un montant global d’investissement de 14,5 millions d’euros. 100% de la population et des entreprises couvertes, tel est l’objectif annoncé.

Le réseau haut et très haut débit mis en œuvre par Tours Métropole Numérique concerne les communes de : Tours, Chambray-lès-Tours, Fondettes, Joué-lès-Tours, La Membrolle-sur-Choisille, La Riche, Luynes, Mettray, Notre-Dame-d'Oé, Saint-Avertin, Saint-Cyr-sur-Loire, Saint-Etienne-de-Chigny, Saint-Genouph et Saint-Pierre-des-Corps.Ca sera la suppression des zones blanches Haut Débit avec une couverture totale de la population et des entreprises de l’agglomération avec un service minimum de 2 Mbps par la mise en place d’une couverture WiMax 802.16.

Il y aura raccordement optique de toutes les mairies pour l’installation d’au moins un point Très Haut Débit dans chaque commune. fibreCa sera également le raccordement optique de 100% des centraux téléphoniques (12 NRA et 15 NRAHD) pour l’introduction sur l’ensemble de l’agglomération des meilleures offres triple play en dégroupage total des opérateurs aux tarifs les plus bas.L’arrivée immédiate des offres de services Triple Play de NeufCegetel, AOL au travers d’un accord d’approvisionnement en « lignes blanches » sur toute la durée de la concession.

Dans le même temps, Axione travaillera à l’extension sur Tour(s)plus de ses accords avec Free, Tele2 et Alice sur le marché grand public. La mise à disposition exclusive de la fréquence WiMax attribuée au consortium HDRR, dont fait partie intégrante la société Axione, facilitera la couverture des zones blanches. Pour assurer une compétitivité et une attractivité territoriales optimales, TMN systématisera l’équipement optique des zones d’emplois et la gratuité du raccordement optique, sous certaines conditions.

Les 5 pôles de compétitivité de l’agglomération de Tour(s)plus vont, en particulier, être directement raccordés en fibre optique : le pôle santé Léonard de Vinci à Chambray-lès-Tours, le CEROC à la Membrolle-sur-Choisille, l’Espace Gare de Tours, le CERMEL de Joué-lès-Tours et le nouveau pôle économique Nord de Fondettes. Ce nouveau réseau permettra l’essor de l’agglomération puisque désormais de plus en plus d’entreprises ont besoin de très haut débit.

A noter aussi que le choix de Tour(s)plus a été de se tourner clairement vers un opérateur autre que France télécom. Preuve que la notion de concurrence est devenue une réalité là ou il y a de cela quelques années encore c’était impensable. Les Freenautes raccordés sur les NRAHD devraient donc bientôt respirer et profiter pleinement de l'offre de Free .  🙂

Source:Freenews 

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d'Administration de l'association. Je bosse dans un service d'expertise technique d'Enedis à Tours. Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses ! Freenaute de la première heure, j'ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l'ADSL. Un vrai Freenaute historique...

Les commentaires sont fermés.