Ne jamais perdre espoir…telle peut être la devise!

0

 

Parfois certains Freenautes désespèrent quant au dégroupage d’un département, d’une ville.

L’Indre (36) est un bon exemple puisque dans la région Centre, c’est le vilain petit canard : pas de dégroupage en cours, pas de prévision sur la carte.

 voyance

Certes, ce département est principalement rural et pas beaucoup peuplé : 34 hab./km² alors que la région a une moyenne de 63 hab./km².(A titre indicatif l’Indre & Loire compte 93hab./km²)

La principale ville de ce département, Châteauroux, a néanmoins quelques raisons d’espérer une action de Free : la fibre nécessaire pour lancer le dégroupage ne passe pas très loin : à l’est de Ville une ligne RTE en est équipée.
Quelles sont alors les raisons de ce « vide » : la faisabilité financière.

Freenews a posé la question à Alexandre Archambault (Affaires Réglementaires de Free).

****************************************************

(Freenews) : Depuis mon dernier article, j’ai l’intime conviction que la fibre ne passe pas loin de Châteauroux, et que : pourquoi pas un dégroupage à moyen terme ? (carte prévision vide)

(A.C.):Tout simplement parce que la disponibilité de la fibre est une chose, son tarif en est une autre, et pour Free, tant que ce dernier point reste incompatible avec l’équilibre économique d’une offre à 30 euros, on reste à l’écart.
Car au final, si Free avait souscrit les yeux fermés à toutes les DSP & autres offres de raccordement zazoues, elle n’aurait pas pu dégager la rentabilité nécessaire pour pouvoir lancer ses nouveaux projets et développer sereinement tout ce qui reste encore dans les hangars bien à l’abri des pas de tirs.

Une nouvelle fois, contrairement à ce que quelques-uns peuvent ressentir, Free a une vision à long terme, ce qui implique dès lors un certain pragmatisme et donc de savoir ne pas se précipiter sur le premier NRA venu lorsque cela ne cadre pas.
En gros, ce n’est pas parce que pour l’instant il n’y a rien de concret à se mettre sous la dent qu’il faut nécessairement en déduire qu’il faut faire une croix et que c’est plié, donc ce n’est pas figé et peut évoluer en fonction de ce qu’on pourra obtenir.

Merci de l’intérêt porté à Free !

Alexandre Archambault -+- Free -+- Affaires Réglementaires

****************************************************

degroup 

Cela prouve donc que Free ne se désintéresse pas des régions rurales .
Bien évidemment les critères pour devenir éligible au dégroupage sont étudiés au cas par cas, la volonté de tous les décideurs locaux reste un élément primordial.
Ne pas perdre espoir restera le mot de la fin.

THE END …A SUIVRE !!

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d'Administration de l'association. Je bosse dans un service d'expertise technique d'Enedis à Tours. Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses ! Freenaute de la première heure, j'ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l'ADSL. Un vrai Freenaute historique...

Les commentaires sont fermés.