Collégiens et enseignants de Corrèze équipés d’iPad

23

Ceci est une révolution juste entre le iPad et le iCollège

3300 tablettes numériques d’Apple seront distribuées aux enseignants et collégiens de Corrèze d’ici la fin de l’année. L’iPad « corrézien » sera pré-équipé de logiciels pédagogiques et éducatifs.

Le coût pour la collectivité, présidée par François Hollande, s’élève à 1,5 millions d’euros.

Il y a 2 ans, le Conseil Général avait déjà remis aux collégiens de 5ème et aux enseignants des ordinateurs portables. Aujourd’hui l’opération porte sur les 2500 élèves de 6ème et les 800 enseignants des 30 collèges du département.

Pour Apple, c’est une opération « unique en France, voire en Europe ». Pour le Conseil Général, c’est sans doute un moyen de donner un accès aux nouvelles technologies, mais cela rendra sans doute les utilisateurs accros à la pomme très tôt… puisqu’au bout de 3 ans, le matériel leur appartiendra.

Source : AFP, crédit photo : 20minutes.fr

Partager

A propos de l'auteur

Bougnat pure souche, connecté en réseau salers. Ne risque pas d’avoir la fibre optique (« nom di diou »).

23 commentaires

  1. Et que se passe-t-il si une famille refuse la licence iTunes ou les CGU de l'ITMS (obligatoires pour utiliser l'ipad) ? Le conseil général, de fait impose aux collégiens de laisser Apple et toute société de son choix faire ce qu'elles veulent de leurs données personnelles.

  2. Je vois vraiment pas l'intérêt: - de fournir des iPad qui valent le prix d'un portable et qui permet de faire beaucoup moins de choses plutôt que continuer à fournir des portables à TOUS les écoliers du département. - à défaut, de ne pas encourager des système plus ouverts comme Android associés à une solution moins onéreuse comme l'Archos 10 (solution qui aurait en outre le mérite d'être deux fois moins chère et de favoriser l'activité d'une boite française). - de développer des applications spécifiques pour une plateforme dont la fermeture et l'absence de possibilité de réutilisation du code écrit n'est plus à prouver. Je serais curieux de voir in extenso les critères qui ont amené à choisir cette plateforme plus qu'une autre et la justification fournie pour expliquer qu'un collégien a besoin d'une tablette.

  3. Pour 450 euros par unité (en prix de gros, 1,5M÷3300), ils auraient pu offrir autant d'ordinateurs portables équipés d'Ubuntu et utiliser le reste de la somme pour aider les Restos du Coeur… Ç'aurait fait d'une pierre trois coups, et pas de pub inutile pour la Pomme.

  4. Sicabol a écrit :
    Pour 450 euros par unité (en prix de gros, 1,5M÷3300), ils auraient pu offrir autant d'ordinateurs portables équipés d'Ubuntu et utiliser le reste de la somme pour aider les Restos du Coeur… Ç'aurait fait d'une pierre trois coups, et pas de pub inutile pour la Pomme.
    :rolleyes:

  5. Je dois bien reconnaître qu'il y a moi aussi un truc qui m'intrigue dans l'histoire vu le prix (et l'utilité ?) de l'iPad. Sans aller jusqu'à troller en insérant des Restos du Cœur dans l'affaire, j'aimerais bien voir la manière dont a été mené l'appel d'offres...

  6. Je parlais des Restos du Coeur comme d'un exemple : il y a de meilleures solutions pour utiliser l'argent public. Ce genre de campagne me fait penser à un reportage (d'Envoyé Spécial ?) où on voyait une gamine américaine apprendre à lire en cours particulier sur un logiciel financé par McDonald's. Je me rappelle qu'elle lisait un truc du genre "Je m'achète un hamburger et une frite", les deux mots hamburger et frite étant remplacés par des images correspondante avec la marque M bien en vue… Est-ce un coup marketing d'Apple ou est-ce un coup médiatique de F.Hollande ? 1,5 million d'euros, ce n'est pas rien. Pour refaire "polémique", ça fait 150 maisons à 100.000 euros promises par le gouvernement. C'est vrai qu'un Ipad dans les mains de nos gamins, c'est plus important.

  7. yoann007 a écrit :
    j'aimerais bien voir la manière dont a été mené l'appel d'offres...
    "Appel d'offre pour la fourniture de 3 300 tablettes tactile avec une pomme au dos", ou autre joyeuseté approchant, j'imagine... :O Bien trop souvent, les appels d'offre décrivent la solution déjà choisie par les décideurs plutôt que de demander une solution adaptée pour un besoin donné. Ça a été souvent reproché dans les appels d'offre qui demandaient directement du Microsoft Office par exemple. Les société qui auraient pu fournir pour moins cher de l'open office avec la formation qui va bien ne pouvant évidemment pas se placer, du coup. A+ Xavier

  8. erw_da a écrit :
    Et que se passe-t-il si une famille refuse la licence iTunes ou les CGU de l'ITMS (obligatoires pour utiliser l'ipad) ?
    Ça serait la même chose avec Windows ou Linux... Tout logiciel est distribué selon une licence qu'on peut ou non accepter. On pourrait donc par exemple imaginer une famille dont l'un des membres travaille chez Microsoft, refuser que leurs enfants utilisent un logiciel parce qu'il est sous licence GNU. Toutefois il y a deux points qui invalident ton scénario: 1. C'est l'école qui décide des outils éducatifs qu'elle emploie, pas les parents. 2. Le compte iTunes sera probablement créé directement par l'école et limité à l'usage scolaire.
    erw_da a écrit :
    Le conseil général, de fait impose aux collégiens de laisser Apple et toute société de son choix faire ce qu'elles veulent de leurs données personnelles.
    Apple est-elle connue pour vivre de la revente de données personnelles ? Je crois qu'ils n'ont clairement pas besoin de ça pour vivre, et que tu cherches légèrement à créer du FUD... Si on est restait aux faits ?

  9. Sicabol a écrit :
    1,5 million d'euros, ce n'est pas rien. Pour refaire "polémique", ça fait 150 maisons à 100.000 euros promises par le gouvernement
    Tu as utilisé un iPad pour faire le calcul ? :demon:

  10. Réagir sur le forum