Chérie je t’@ime

7

 

Bientôt la Saint Valentin, quoi de plus romantique qu’à l’heure des nouvelles technologies de lui prouver son amour sur le net ?

C’est ce que propose le site internet du journal La Montagne. Quelle attention originale (et pas cher diront certains).

Les plus belles déclarations seront publiées dans le journal du 14 février, et toutes seront sur le site Internet pendant quelques semaines. Des bouquets de fleur sont à gagner, mais que cela ne vous empêche pas de faire des efforts ;).

De Benco63 à Céline :
Céline, tu ne me connais pas, mais sache que tu es un vrai rayon de soleil dans l’Amphithéatre de Droit. Sache que pour moi, ton sourire est un véritable Hymne à la vie à lui seul.

Céline, répond à ce pauvre Benco63…

Source et image : La Montagne

Partager

A propos de l'auteur

Bougnat pure souche, connecté en réseau salers. Ne risque pas d’avoir la fibre optique (« nom di diou »).

7 commentaires

  1. EEENorme !!!! Mort de rire ! 63 - De Nico à Ségo : Ségolène, il me fallait avant le mois de mai me déclarer. Oui, c'est en secret, sur la pointe des pieds, debout dans mon QG que je lis chaque jour le rapport des RG... ce que tu prend au petit déjeuner, ton parfum quand tu sors en matinée, le nom de ces racailles partageant ton déjeuner, la vitesse de ta Safrane à Poitiers, les sondages à l'heure du dîner. Ségolène, à l'heure du vote, je t'accorde ma majorité, laisse moi t'investir, je ne veux plus être que l'élu de ton coeur, je te laisse l'Elysée.

  2. vl4d a écrit :
    EEENorme !!!! Mort de rire ! 63 - De Nico à Ségo : Ségolène, il me fallait avant le mois de mai me déclarer. Oui, c'est en secret, sur la pointe des pieds, debout dans mon QG que je lis chaque jour le rapport des RG... ce que tu prend au petit déjeuner, ton parfum quand tu sors en matinée, le nom de ces racailles partageant ton déjeuner, la vitesse de ta Safrane à Poitiers, les sondages à l'heure du dîner. Ségolène, à l'heure du vote, je t'accorde ma majorité, laisse moi t'investir, je ne veux plus être que l'élu de ton coeur, je te laisse l'Elysée.
    Ségo répond à Nico aussi... ;) 63 - De Ségo à Nico : Nicolas, te lire me glace d'effroi. Celui de l'interdit que je n'osai m'avouer. Tu me sécurises, à t'écouter, tout devient plus policé. La bravitude de ta déclarure me touche profondément. Je t'offre le monopole de mon coeur, tiens monte sur mon dictionnaire et apprends moi ces mots qui soignent les maux. Pour toi, Nicolas, je serai la maîtresse rêvée, celle de tes désirs à venir, en toute libertitude. Mon rose pâle sans épines libéré devient libéral. Mon amour me laisse sans voix, la mienne est tout à toi

  3. Réagir sur le forum