Nouveau désaveu pour le Wimax

16

Le Wimax ne parvient pas à convaincre, c’est un fait. Si de nombreux opérateurs et constructeurs à travers le monde ont fini par y renoncer, en France, c’est Bolloré Telecom, un des derniers défenseurs de la technologie, qui fait marche arrière…

Coûts trop importants, rentabilité impossible en zones rurales, qualité de service douteuse et compétition avec la fibre optique ; tels seraient les principaux handicaps du Wimax, si l’on en croit l’article qu’y consacre Le Canard Enchaîné du jour : « le Wimax se plante un max ».

Ainsi, Bolloré Telecom, qui avait acquis suffisamment de licences d’exploitation régionales pour reconstituer, à prix d’or, l’équivalent d’une licence nationale, commence à freiner des quatre fers. « Si j’étais élu local, je raisonnerais davantage fibre optique que Wimax. Notre modèle ne peut marcher qu’en zone urbaine », lâche Marc Taieb, son directeur général. Une déclaration qui fait tâche, alors que le Wimax s’annonçait il y a quelques années comme le sauveur des zones rurales et délaissées de l’ADSL…

Il faut dire que les collectivités ayant décidé de déployer du Wimax en zones rurales n’en gardent que rarement un bon souvenir. En Ille-et-Vilaine, le conseil général, qui a dépensé près de 12 millions d’euros pour couvrir ses zones privées d’ADSL (soit 4700 foyers environ), reçoit désormais des plaintes et pétitions de personnes se plaignant du coût élevé de la technologie par habitant, pour une qualité de service laissant fortement à désirer.

De son côté, Free, qui détient une licence nationale d’exploitation Wimax par l’intermédiaire de sa maison-mère Iliad, semble avoir depuis longtemps renoncé à déployer une offre basée sur cette technologie…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

16 commentaires

  1. Dans un sens c'est normal. Le wimax a été conçu par des spécialistes en informatique et non en télécommunication. Du coup, certains aspects sont mal gérés ou quasiment inexistants. C'est d'ailleurs pour ça que le wimax ne sera jamais utilisé en téléphonie mobile. Le gestion de passage d'une cellule à une autre est mal géré par exemple. Bref, beau sur le papier, mauvais sur le terrain. Et bon à force d'attendre, le LTE va enfoncer bien profond le clou avec son 1Gbit/s de débit.

  2. C'est marrant, je croyais que le wimax mobile avait été choisi comme technologie 4G aux états-unis... Quant à free, la société a-t-elle atteint les objectifs nécessaires pour maintenir sa licence nationale? On n'en parle plus depuis tellement longtemps...

  3. Joearchi a écrit :
    Quant à free, la société a-t-elle atteint les objectifs nécessaires pour maintenir sa licence nationale? On n'en parle plus depuis tellement longtemps...
    A priori elle détient toujours la licence, donc oui.

  4. Free fait le strict minimum pour garder sa licence. Mais quel est le minimum à faire, au fait ? Certainement pas un pourcentage de couverture, Free y est inexistant...

  5. D'après les retours que l'on peut voir par ci-par là, c'est au niveau mondial que le wimax semble être un échec. Pourquoi la France ferait mieux que tout le monde. Aux USA, ou le déploiement du wimax semble le plus avancé, celui-ci stagnerait bien en dessous des prévisions. De plus, si le wimax promet des portées de l'ordre de la dizaine de km, cela ne serait valable qu'en plaine sur terrain plat. dès que le terrain est un peu accidenté, les portées sont singulièrement réduites, parfois de l'ordre de seulement plusieurs centaines de mètres. Et pour améliorer les choses, d'après quelques commentaires vus sur le net, le relief provoquerait de l'écho dans les ondes qui serait extrêmement néfaste et rendrait la technologie totalement inefficace.

  6. Yota en russie c'est appuyé dessus pour son réseau ça à l'air de bien tourner et sprint aux US le déploit depuis un an et ça à l'air de bien tourner aussi ... évidemment en France on est pas sur les mêmes fréquences que le reste du monde il faudrait du matos spécifique pour la France dommage ...

  7. A mon avis le but de free n'est pas forcément de déployer le WiMax mais d'avoir une bande de fréquence qui lorsque la technologie sera abandonné lui servira pour son réseau 4G... Il faut voir que le roaming ne sera légal en france qu'en 2012 il me semble... à ce moment nous auront le choix entre LTE que beaucoup on adopter et WiMax qui n'a pas suffisamment de terminaux pour convaincre. Même Intel à abandonné la techno dans ses puces.

  8. "Si de nombreux opérateurs et constructeurs à travers le monde ont fini par y renoncer..." Je veux bien, mais pourquoi à New-York, Las Vegas,..., et pour bientôt à San Francisco, le Wimax fonctionne à plein tube. Les constructeurs ici propose du matos pour le Wimax.

  9. Réagir sur le forum