Le Wimax mis en demeure par l’ARCEP

24

Sept titulaires de fréquences de boucle locale radio dans la bande 3,4 – 3,6 GHz sont mis en demeure de respecter leurs engagements de déploiements. Le Wimax a-t-il vraiment un avenir ?

Les opérateurs épinglés sont : Altitude Wireless, Axione, Bolloré Telecom, département de la Charente, collectivité territoriale de Corse, Société du Haut Débit et Nomotech.

Chaque acteur a été mis en demeure de respecter les prescriptions suivantes :

– d’ici le 30 juin 2012 : utilisation effective des fréquences dans l’ensemble des départements dans lesquels il est autorisé, et déploiement d’un nombre de sites au moins égal à la moitié du nombre de sites que le titulaire s’était engagé à déployer pour le 30 juin 2008 ;

– d’ici le 31 décembre 2012 : déploiement d’un nombre de sites au moins égal au nombre de sites que le titulaire s’était engagé à déployer pour le 30 juin 2008 ;

– d’ici le 30 juin 2015 : déploiement d’un nombre de sites au moins égal au nombre de sites que le titulaire s’était engagé à déployer pour le 31 décembre 2010.
Source : ARCEP

Partager

A propos de l'auteur

24 commentaires

  1. Est-ce vraiment le moment de dépenser quoi que ce soit dans une technique d'appoint ? Que l'ARCEP applique bêtement la réglementation est dans sa nature, mais cela ne changera rien à la rentabilité du Wimax ! Si tous les acteurs du Wimax sont "épinglés", qui a raison ?

  2. Cette mise en demeure ne serait-elle pas un geste fait pour alerter que si les opérateurs ne font rien, ils vont perdre leur fréquence? Je suis persuadé que cela arrangerait bien les affaires de l'état de pouvoir revendre ces fréquences, mais pour un autre usage... Enfin, avant que l'Europe ne permette une neutralité d'usage des fréquences...

  3. Grumff a écrit :
    Etrange Iliad n'est pas dans la liste... ça veut dire qu'ils déploient du WiMax en ce moment !!
    Altitude Wireless c'est eux non ?
    Apparement non, c'est plutôt Numéricable/Completel.

  4. Joearchi a écrit :
    Cette mise en demeure ne serait-elle pas un geste fait pour alerter que si les opérateurs ne font rien, ils vont perdre leur fréquence? Je suis persuadé que cela arrangerait bien les affaires de l'état de pouvoir revendre ces fréquences, mais pour un autre usage... Enfin, avant que l'Europe ne permette une neutralité d'usage des fréquences...
    Je le vois bien comme ça aussi.

  5. Freenews a écrit :
    Sept titulaires de fréquences de boucle locale radio dans la bande 3,4 - 3,6 GHz sont mis en demeure de respecter leurs engagements de déploiements. Le Wimax a-t-il vraiment un avenir ? [...]
    Plutôt que juste des informations brutes, une petite analyse des enjeux de cette mise en demeure serait la bienvenue.

  6. Réagir sur le forum