Une puce compatible LTE et WiMax par Beceem

6

Les technologies sans fil LTE et WiMax, positionnées sur le même terrain et proposant des caractéristiques relativement similaires, sont considérées comme concurrentes pour la 4ème génération de téléphonie mobile (4G). Néanmoins, sur ce terrain, le LTE semble avoir été retenu comme nouveau standard à travers le monde… alors, reste-t-il de l’intérêt au WiMax ? Beceem, un constructeur de puces 4G, semble le croire.

Sa dernière création est une puce portant le doux nom de BCS500, compatible à la fois LTE et WiMax. Non content de pouvoir exploiter les deux technologies, elle permet même de passer de l’une à l’autre de manière transparente (ce qu’on appelle du roaming) avec détection automatique du meilleur type de réseau à utiliser.

Techniquement parlant, il devient donc possible d’utiliser un réseau exploitant à la fois le réseau 4G LTE national, tout en le complétant ou en le déchargeant si besoin dans les zones couvertes par le WiMax. Néanmoins, cela semble plus difficile à réaliser d’un point de vue réglementaire.

Cette puce, qui aura de toute façon le mérite de réduire les coûts avec deux technologies en une, sera commercialisée en masse à partir de 2011. L’AdUF rappelle toutefois qu’elle devra faire l’objet d’une déclinaison française spécifique pour voir le jour chez nous, en raison de l’incompatibilité de « notre » norme WiMax avec celle utilisée à l’étranger…

Source : Beceem (via l’AdUF)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. Effectivement, notre norme est "bridée" pour faire plaisir aux opérateurs téléphoniques. Pour des raisons légales, imposées par les lobbys des opérateurs, elle ne permet pas l'itinérance afin que les utilisateurs ne puissent pas utiliser correctement WiMax et choisissent les réseaux mobiles. C'est ainsi qu'on aura des puces de ce type plus tard que les autres en version bridée, moins performante, avec des déconnexions intempestives du fait de l'interdiction de choix automatique et plus chère car fabriquée pour la France spéciquement. C'est pour que les opérateurs puissent tranquillement appliquer les tarifs exagérés des connexions mobiles. La France a du retard dans ce domaine mais les opérateurs n'en ont rien à faire.

  2. On sait maintenant pourquoi la France est 26e sur 27 au niveau des prix pratiquée sur la téléphonie mobile dans l'Union Européenne. En tout cas j'espère qu'avec Free on remontera de quelques places. A quand une plainte auprès de Bruxelles à cause de cette interdiction d'itinérance en Wimax ? J'espère très bientot. On nous refait le coup du SECAM, cela est encore le cas avec la Radio Numérique Terrestre il faut dire que la France sera le seul pays au monde à utiliser la norme choisie T-DMB avec la Corée du Sud.

  3. C'est une bonne nouvelle. En réalité le problème du roaming ne concerne que le WiMax seul. L'ARCEP n'interdit pas de basculer d'une techno à une autre. Free n'aura qu'à se camper derrière ce positionnement : LTE en roaming avec un complément en WiMax, comme l'est la 3G avec le wifi. Le roaming en wifi n'est pas possible, mais en utilisant le support 3G cela le devient. :cool:

  4. Roaming (Itinérance) c'est plus pour un changement de réseau; la faculté d'être appelé quelque soit sa localisation; son itinérance (ici on passerait d'un réseau LTE à un réseau Wimax de manière transparente selon la meilleur réception) Handover c'est le passage d'une cellule a une autre il me semblait que c'était ça qui était interdit sur le Wimax

  5. Gruntosaure a écrit :
    Handover c'est le passage d'une cellule a une autre il me semblait que c'était ça qui était interdit sur le Wimax
    Effectivement, j'ai mal utilisé le terme: c'est le handover qui est interdit pour toutes les technologies au niveau juridique pour ne pas concurrencer les réseaux mobiles.
    eudilien a écrit :
    LTE en roaming avec un complément en WiMax, comme l'est la 3G avec le wifi. Le roaming en wifi n'est pas possible, mais en utilisant le support 3G cela le devient. :cool:
    Oui, bonne idée. Effectivement, avec une puce comme ça, dès qu'on quitte la zone de réception du WiMax, on bascule sur la 3G puis on rebascule sur une autre cellule WiMax. Ainsi la loi sera respectée et le résultat sera le même. Mais quelle complexité ! Pas étonnant que ça sera peu fiable et cher alors que tout existe déjà. Mais il se passera du temps avant que les opérateurs ne se rendent compte de la vanité de ce bridage. D'ailleurs ce qui se passe déjà avec internet mobile en France qui est volontairement bridé et inutilisable. Qui peut dire qu'il utilise réellement Internet mobile ? Pourtant la 3G a le même débit théorique qu'une ligne ADSL. J'ai pu utiliser les réseaux mobiles non bridés. C'était un plaisir. Pendant 1 mois, ça m'a remplacé une ligne ADSL disponible partout même dans le métro au prix d'une ligne ADSL ! Maintenant on commence tout juste à avoir des offres plus raisonnables comme "Illimythics Full Internet" toujours en augmentant l'abonnement quelques euros et que même ceux qui ne veulent pas d'Internet paieront mais c'est déjà ça ! Dans quelque temps on arrivera à ce qui se fait auilleurs. On aura juste quelques années de retard et on paiera quelques milliards de plus aux opérateurs.

  6. Réagir sur le forum