Un bug de facturation touche des abonnés à la téléphonie Freebox

0

L’association 60 Millions de consommateurs rapporte, dans un article publié sur son site, un problème de facturation touchant certains abonnés à la Freebox, lié aux services de téléphonie fixe.

L’opérateur a tout simplement “oublié” de facturer, depuis janvier 2013, les appels passés vers Téléplanète, un service de téléphonie édité par Afone Mobile permettant d’appeler diverses destinations internationales à moindre coût. Les clients habitués de Téléplanète ont donc eu la désagréable surprise de voir, depuis la mi-avril, que Free avait régularisé la situation sans prévenir… engendrant des factures au montant parfois astronomique (1200 €, dans l’exemple cité par l’association !).

S’ensuit un véritable « cafouillage » de la part de Free : probablement en voulant rattraper la situation, l’opérateur a émis à certains des clients touchés une seconde facture au montant révisé. Parfois à la baisse, mais parfois à la hausse aussi !

Plus gênant, le système de régularisation habituel de l’opérateur a fonctionné à plein régime. Les clients dont le prélèvement automatique n’a pas permis de couvrir le montant de la facture se sont ainsi vus priver de l’ensemble des services Freebox, y compris la connexion Internet ; en lieu et place de la page demandée, un avertissement apparaît et l’utilisateur n’a pas d’autre choix que de régulariser immédiatement par carte bancaire pour retrouver ses services. Sans parler des éventuels frais de rejet de prélèvement auprès de la banque…

Une douzaine de plaintes auraient été recensées par 60 Millions depuis la mi-avril, tandis qu’un groupe Facebook réunissant les victimes du bug compte une cinquantaine de membres.

Sur l’origine de ce dysfonctionnement, 60 Millions se risque à une hypothèse : selon le service clients de Free, le bug de facturation viendrait plutôt de Téléplanète. Ce dernier dément et se défend d’être à l’origine d’une telle situation : « nous n’avons appris que récemment l’existence des régularisations actuellement opérées par Free auprès de ses abonnés pour notre trafic Téléplanète, sans d’ailleurs que Free nous en ait elle-même informés. Notre société n’a aucune responsabilité dans cette situation. Bien au contraire, nous subissons un grave préjudice commercial et d’image ». De son côté, Free n’a pas apporté plus d’explications ni d’infos à l’association de consommateurs.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.