Mobiles : Free arrivera trop tard

0

Les paris commencent…

L’arrivée d’un quatrième opérateur de téléphonie mobile fait parler d’elle. Il ne passe pas un jour où des analystes tentent de deviner l’avenir de Free (pressenti comme favori pour la quatrième licence dans le futur appel d’offre de téléphonie mobile).

Si Free est choisi, Xavier Niel devra se battre, car Orange pour le groupe France Télécom, SFR, filiale de Vivendi et Bouygues Telecom auront tout loisir de lui mettre des bâtons dans les roues en verrouillant les consommateurs par des contrats sur deux ans attractifs.
La semaine dernière, le président de SFR Frank Esser expliquait « Les gens consomment beaucoup plus. Il y a moins de croissance de revenus actuellement car le marché est très mûr. C’est le volume qui progresse ». Une façon de préparer le petit nouveau à revoir ses ambitions à la baisse ?

Free affiche l’objectif de 5 millions de Freenautes d’ici deux ans (pour le lancement de l’offre téléphonie ?). Cela représente une importante base de clients qui pourraient basculer rapidement vers Free et autant en moins chez les trois opérateurs actuels.
Certains de prédire que la bande de 5Mhz réservée pour le nouveau sera bien juste pour faire trembler les concurrents. Souvenons nous à l’époque des prévisions concernant Free et son offre historique à 29.99€ soit disant non rentable. (Ci-dessous)

Soyons sûr que le trublion(1) de l’internet garde plus d’un tour dans son chapeau.

(1):Personne qui crée du désordre en innovant et en bravant les idées reçues

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d'Administration de l'association. Je bosse dans un service d'expertise technique d'Enedis à Tours. Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses ! Freenaute de la première heure, j'ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l'ADSL. Un vrai Freenaute historique...

Les commentaires sont fermés.