Marre de payer trop de téléphone portable ?

0

Allez on se refait le monde ?

En ces temps de crise financière, chaque français ou presque regarde d’un peu plus près ses dépenses. L’une d’entre elle n’a cessé d’augmenter ces dernières années : la facture de téléphonie mobile.

Ce n’est pas une nouveauté, d’ailleurs c’est régulièrement dénoncé par les associations de consommateurs, en France le téléphone mobile coûte trop cher.
Un paradoxe dans un pays qui offre pratiquement les communications au départ des téléphones fixes, vers les fixes alors que le réseau cuivre utilisé a coûté beaucoup plus cher que le réseau mobile…

Cette semaine, avec le plan Besson, c’est « l’enterrement discret » de tout espoir de voir Illiad obtenir la 4ème licence de téléphonie mobile. Espoir que Free fasse trembler les factures comme il a su le faire au début des années 2000 jusqu’à aujourd’hui dans le monde de l’Internet.


A l’ère du quadrupleplay, de plus en plus d’internautes sur les forums signalent qu’ils ne quitteront pas Free pour aller vers nos 3 mousquetaires. Crédible ?
Pire l’idée commence à germer ici et là de vouloir réduire sa facture téléphonique pour montrer le mécontentement mais aussi par obligation budgétaire sûrement.

L’idée n’est pas si farfelue puisque chez nos voisins Anglais, c’est pas moins de 13% qui pensent également se désabonner dans les prochains mois au profit d’offres gratuites ou moins chères sur les bouquets télévisions. Les français n’ont-ils pas montré leur capacité à changer cet été leurs habitudes pourtant ancestrales de circulation routière ?

En effet, beaucoup de foyers adoptent les offres prépayées pour les enfants, ce qui permet une relative maîtrise des consommations, ou encore les forfaits bloqués. Cependant, l’addition pour un foyer avec 2 adolescents monte très vite. Une fourchette basse de 15€ par mois la recharge par enfant, plus chacun des conjoints (peu bavard) qui a son propre portable avec 1h de forfait : Soyons gentil et prenons 20€ par mois et par forfait c’est le strict minimum … Cela porte la facture minimale pour ce foyer à 70€ par mois, mais qui bien souvent dépassera les 100 voir 150€. (un rapport de l’Afom donne une moyenne de 3,8% des revenus d’un foyer modeste qui part en facture de téléphonie mobile, sans compter les options).


Repartition des acteurs sur le marché mobile

Oui, il faut ajouter à cela l’offre internet de la maison : 30€ (ou 29,99€) et le budget communication de la famille s’envole.
On ne fait pas le compte des options diverses telles les chaînes payantes, les options téléphoniques ou les appels fixes payants ou surtaxés.
En gérant comme un « bon père de famille », il est évident que la solution va tendre à chercher des économies.
Certains MVNO proposent par exemple pour attirer les clients des recharges valables 2 mois pour 10€, alors que la très grande majorité reste à 15€ pour 1 mois de validité de crédit en appel sortant. Reconnaissez qu’aucun n’est capable de proposer une offre digne de ce nom.

Le marché n’arrive pas à émerger et nos 3 opérateurs nationaux ne voient pas forcément d’un bon œil cette demi-concurrence (voir les propos de Bouygues fin Août).

N’imaginez même pas leur avis sur l’arrivée d’un quatrième opérateur disposant d’une fréquence et capable de les attaquer de plein front ?

Que faire en attendant ? Patienter en 2009 pour voir le partage de la licence entre SFR, Bouygues et Orange probablement ?
Bien sûr, il y’aura des compensations (comprenez un semblant d’efforts). Un miracle ou compromis qui ferrait que Free réussisse à sortir son épingle du jeu et récupère quelques miettes ? Attendre 2012 et les fréquences en Or ? (A prix d’Or aussi). Prier pour que Free puisse se servir de sa licence Wimax pour proposer une réelle offre de mobile ? Chacun aura son avis sur la question.

Wait and see.

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d'Administration de l'association. Je bosse dans un service d'expertise technique d'Enedis à Tours. Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses ! Freenaute de la première heure, j'ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l'ADSL. Un vrai Freenaute historique...

Les commentaires sont fermés.