Les frais de terminaison d’appel menacent le marché

0

 

Le marché de la téléphonie IP est menacé par des opérateurs qui pratiquent des méthodes de concurrence déloyales, allant à l’encontre de l’intérêt des consommateurs.

Suite au bilan dressé par l’AdUF dans leur newsletter 468, nous nous sommes procurés deux lettres du groupe N9uf-Cegetel, afin de vous donner un aperçu de la réalité des abus exercés sur le marché.

  • Lettre datée du 25 novembre 2005, dans laquelle le groupe N9uf-Cegetel informe Free avec 11 mois de retard des tarifs de terminaison d’appels en vigueur pour l’année 2005 quasiment écoulée.
  • Lettre datée du 30 novembre 2005, dans laquelle le groupe N9uf-Cegetel annonce les tarifs de terminaison d’appels en vigueur pour l’année 2006.

Alors qu’il y a encore deux mois à peine, les tarifs connus par Free pour le transport d’un appel vers un numéro géographique N9uf-Cegetel étaient de 0.007€/min, ils sont aujourd’hui catapultés à plus de 0.02€/min + 0.0039€/appel, le tarif a bel et bien triplé, sans aucune justification de la part du groupe et sans aucun argument technique à mettre sur le tapis, puisqu’il appartient à Free de tout ajouter (les baies, liens de racordement…etc), ce qui monte au final la facture à plus de 0.03€/min pour le transport d’un appel !

En tant qu’association, nous invitons l’ARCEP à se pencher sur le sujet, et aux opérateurs concernés par ce type de procédés abusifs pour s’organiser comme le font déjà parfaitement Free, France-Telecom et Télé2. Nous ne souhaitons évidemment pas que les évènements connus dans le marché de la téléphonie mobile (avec le cartel des opérateurs qui a sévi pendant des années) se reproduise dans le marché de la téléphonie IP, qui a été historiquement conçue et développée, rappelons-le, dans le but d’apporter la notion de « gratuité » auprès des consommateurs. Les agissements conservateurs de certains opérateurs vont à l’encontre du progrès, et tirent vers le bas un marché en plein développement.

En attendant, l’AdUF a proposé une solution qui semble adaptée à cette situation grave. : Comme il est impossible de différencier un numéro France-Telecom à un numéro de téléphonie IP géorgaphique (comme ceux utilisés sur N9ufBox par exemple), Free pourrait peut-être émettre une annonce vocale lors d’un appel vers ces opérateurs, qui préviendrait le freenaute que cet appel va être facturé.

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.