Le service premium toujours facturé !

0

 

EXTRAIT DE LA NEWSLETTER
DE L’AdUF target= »_blank »>568

La newsletter de l’AdUF (Association des Utilisateurs de Free) nous rappelle que le service téléphonie premium est toujours facturé alors qu’il n’est plus en service depuis le mois d’avril 2006 (sic !!). Ce n’est peut-être pas 0,99 € qui vont nous faire mal, mais plutôt, une question de bon sens. Après une carton jaune attribué par l’AdUF au mois de mai (re-sic), aucune réaction de la part de Free.

Nous espérons tout simplement que Free remboursera automatiquement (par la même s’ils arrêtaient de facturer les clients pour ce service, ça serait pas mal) ses clients sans qu’ils n’aient à faire une demande de réclamation par lettre recommandée avec accusé de réception à 3,80 €.

ENLÈVE TES
BOULES QUIÈS !
style= »font-style : italic ; »>


Logiquement,
après le carton jaune qui nous avions brandi
début mai (cf. http://www.aduf.org/archives/pdf/05…),
c’est la biscotte rouge que nous présentons
aujourd’hui à Free pour facturation d’un
service censé être gratuit.
style= »font-style : italic ; »>


En effet, en fin de la
page http://adsl.free.fr/tel/rbt, Free nous
informe que « le service de téléphonie
Premium sera fermé définitivement au 30/04
 » et que « pour tous les abonnés
à ce service, le mois d’avril est offert
 ». Or, non seulement le mois d’avril, nous a bien
été facturé en mai mais mai nous a
également été facturé en
juin.




Le meunier dort mais en
plus il est sourd à nos injonctions
de REMBOURSER le trop perçu (par virement bancaire
automatique, hein ? Ne nous demandez pas de vous envoyer une lettre
recommandée avec accusé de réception)
et surtout d’ARRÊTER DE FACTURER ce service
gratuit. D’autant plus qu’il n’existe
visiblement aucun lien en ligne permettant de le résiler.
Avec le temps, la négligeance devient foutage de gueule !!!
(Beuuurk. J’aime pas cette expression mais là elle
sonne bien 😉




Il est regrettable,
Monsieur Free, outre le non-respect de votre
engagement envers le Freenaute ayant souscrit à ce service,
que pour 99 centimes d’euros, vous donniez du pain benni
à la bouche malvaillante qui n’hésitera
pas – dans la presse, sur la place publique ou au baptême du
p’tit dernier – à crier à
l’escroquerie organisée…

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.