La Freephonie ou comment répondre gentiment aux attaques des opérateurs mobiles ?

168

 

Après avoir annoncé le lancement imminent de son offre mobile « Freephonie », par le biais du communiqué de presse au sujet de la Freebox HD, nous allons étudier les possibilités que Free pourrait proposer à ses abonnés très prochainement…

La suite, ci-dessous

Un peu d’histoire…

Free a annoncé dès le href= »http://www.vnunet.fr/actualite/telecommunications/telecoms_et_reseaux/20030818001″
target= »_blank »>25 août 2003, le
lancement de son service de téléphonie par la
Freebox… Dès lors,
l’opérateur signe le décès
des offres de téléphonie illimitée
comme celles des opérateurs concurrents,
9télécom ou Télé2, qui
proposaient également, la téléphonie
illimitée en local et national à des tarifs
excessifs. Le rajout, en début d’année,
de certaines destinations internationales, très vite href= »http://www.groupeneufcegetel.fr/html/Presse/neuf_telecom_ajoute_a_son_offre_de_degroupage_total_les_appels_illimites_vers_les_fixes_de_toute_l_Union_Europeenne_l_Amerique_du_Nord_l_Inde_et_la_Chine_des_le_25_decembre.html »
target= »_blank »>parodié par Neuf (un
communiqué publié le 16 décembre, mais
initialement daté du 12 décembre par Neuf), a
permis d’affirmer que la stratégie de Free a
été la bonne, puisqu’ils
répondent à Free : « une bonne
idée mérite d’être
copiée » (Message sur les newsgroups de href= »http://djeyl.net/free/nntp/index.php?view=PDQzYTU0NjdjJDAkMjM5OTIkNjI2YTE0Y2VAbmV3cy5mcmVlLmZyPg== »
target= »_blank »>Xavier Niel )… Arrive
le 7 avril 2006, où certains opérateurs comme
(Neuf ou France Télécom) contestent la licence
Wimax d’Iliad puisque celle-ci se présente comme
un danger potentiel pour leurs activités.
Enfin le 19 avril 2006, date du lancement de la href= »http://www.freenews.fr/index.php?itemid=3275″
target= »_blank »>nouvelle Freebox, dans le
communiqué de presse relatif à ces nouveaux
boîtiers, Free en profite pour annoncer également
le lancement d’une offre de téléphonie
par le biais du Wifi-MIMO, une technologie novatrice permettant de
bénéficier d’une couverture sans-fil
accrue par rapport au 802.11g standard.

border= »0″ cellpadding= »0″ cellspacing= »0″>

src= »http://www.freenews.fr/media/Genera…« 
height= »215″ width= »75″>

 

Linksys WIP330 : autonomie : 50H en
veille, 3H en communication

Un lancement prématuré ?

A la fois oui et non…
Oui, parce que les nouvelles Freebox ne sont pas encore
déployées, en effet, la
téléphonie passera par un canal Wifi
dédié à la
téléphonie Wifi et chez
l’abonné, qui ne s’en apercevra pas
puisque le débit demandé par la
téléphonie (64 kbps symétrique) est
relativement peu élevé à
côté des 24 mbps proposés en
débit descendant ou des futurs 2 ou 3 mbps qui pourraient
être proposés prochainement en débit
remontant par la Freebox… ( href= »http://www.aware.com/products/DSL/adsl2.pdf »
target= »_blank »>Annexe M de la norme ADSL 2+, qui
n’est pour l’instant pas autorisée en
France). Dans le cas où il n’est pas possible
d’utiliser les Freebox, il sera
toujours possible d’utiliser des hotspots publics, ou tout
simplement la connexion de votre voisin (à condition qu’il
ait oublié de sécuriser son point
d’accès, même si cette pratique est
illégale, il y a fort à parier que le voisin en
question ne s’en aperçoive pas !) De
même, les combinés Wifi ne sont que peu
disponibles dans le commerce, seuls certains constructeurs asiatiques
proposent d’ores et déjà leurs
modèles. Quant à Nokia, la marque finlandaise
vient d’annoncer son nouveau modèle quadribande
(compatible GSM, 3G, Wifi et Bluetooth), le N80. Les autres
constructeurs proposeront d’ici la fin de
l’année des nouveaux modèles de
téléphones hybrides. On regrettera juste que
l’ensemble des modèles proposés
souffrent d’un problème majeur
l’autonomie, sinon les nouvelles fonctionnalités
raviront les plus joueurs d’entre nous. En effet, concernant
le problème d’autonomie, le problème
est que contrairement au mode GSM, l’émission et
réception s’effectue en continue en Wifi, donc il
n’y a pas de baisse de puissance possible contrairement au
GSM.

cellspacing= »0″>

src= »http://www.freenews.fr/media/Genera…« 
alt= »WiMax chez Free » height= »74″ width= »99″>

Non, puisqu’il fallait une réponse
immédiate aux opérateurs de
téléphonie mobile face aux différends
liés au Wimax et c’est la seule réponse
qui est adaptée en réponse au trio
d’opérateurs mobiles. De toute façon,
l’application de la mobilité au Wimax est
interdite par les href= »http://www.freenews.fr/index.php?itemid=3134″
target= »_blank »>licences d’exploitation
délivrées par l’ARCEP.

Analyse de l’offre

L’offre se décompose, en un paiement
immédiat de 9,99 euros, permettant l’ouverture des
services de téléphonie mobiles, le « 
Freephonie ». Tout d’abord destiné
à des clients nomades, cette offre permettra
également à n’importe quel
abonné Free, disposant du service de
téléphonie, de téléphoner
depuis n’importe quel ordinateur connecté
à Internet quelque soit le lieu où il sera sur la
planète, aux target= »_blank »>tarifs en vigueur, puisque Free
utilise un protocole standard, le href= »http://fr.wikipedia.org/wiki/Session_Initiation_Protocol »
target= »_blank »>SIP. Des clients SIP
multiplateformes seront proposés dès
l’ouverture de l’offre par Free.

Du côté des clients nomades, comme
annoncé ci-dessus, l’offre permettra
l’utilisation de n’importe quel combiné
mobile compatible Wifi (uniquement pour les abonnés
disposant d’une Freebox HD), pas encore nombreux sur le
marché, puisque les offres grand public se font
rares… Free a donc annoncé qu’il
proposera d’ici la rentrée 2006, un
téléphone mobile Wifi à un prix plus
abordable (environ 200 euros) comparés au prix des
téléphones mobiles 3G aujourd’hui
(souvent plus de 300 euros sans abonnement).

cellspacing= »0″>

logo_skype src= »http://www.freenews.fr/media/Genera…« 
style= »width : 105px ; height : 47px ; »>

Ainsi, si je pars en vacances en Asie, par exemple, et que je
rentre dans un cybercafé ou directement dans le point
d’accès de l’hôtel, je pourrai
bénéficier de la téléphonie
gratuite vers la France, ainsi que vers les href= »http://adsl.free.fr/tel/tarifs/index.html » target= »_blank »>destinations
internationales. Une rude concurrence s’ouvre alors
avec des concurrents comme Skype, Wengo ou Neuf, qui proposent tous les
trois, un service du même genre basé sur une
facturation avec un tarif à la minute très
abordable. De plus, si je dispose d’une Freebox HD et
d’un combiné compatible Wifi, je pourrai
téléphoner depuis n’importe quel
hotspot Freebox HD ou depuis n’importe quel hotspot Wifi
« ouvert » quelque soit le pays où je me
trouve !

Comparaison de l’offre Freephonie avec les
offres Skype, Wengo et Neuf

  Freephonie Wengo Skype Neuf
Prix Abonnement Freebox (29,99 euros/mois) + 9,99 €
(prix d’accès facturé une seule fois)
Gratuit Gratuit Offre dégroupage total : 29.99 euros/mois (+
3 euros/mois si location de la Neufbox, sinon 60 euros à
l’achat)
Possibilité de disposer d’un
numéro de téléphone
Inclus 15 euros/an 30 euros/an ou 10 euros/3 mois Inclus
Messagerie vocale incluse incluse incluse incluse
SMS vers la France Non disponible 0,102 euros 0,11 euros Non-indiqué
Services téléphoniques
(présentation du numéro, double appel)
Gratuit 2 euros/mois Gratuit Gratuit
Communications téléphoniques        
Vers la France (à la minute) Gratuit 0.01 euro/min 0,017 euro/min Compris
Vers la France (illimité) Gratuit 7 euros/mois Non proposé Compris
Vers les mobiles français Orange et SFR : 0,05 euro/minute (en heures creuses) et
0,16 euro/minute (en heures pleines) + 0,21 euro de frais de connexion.
Bouygues Télécom : 0,09 euro/minute (en heures
creuses) et 0,29 euro/minute (en heures pleines) + 0,28 euro de frais
de connexion.
0,15 euro/minute en heures pleines et 0,075 euro/minute
en heures creuses et possibilité d’un forfait 1H
pour 7 euros/mois et 3H pour 18 euros/mois
0,189 euro/min Orange et SFR : 0.03 euro/minute (en heures creuses) et
0.19 euro/minute (en heures pleines) + 0,22 euro de frais de connexion.
Bouygues Télécom : 0,07 euro/minute (en heures
creuses) et 0,25 euro/minute (en heures pleines) + 0,29 euro de frais
de connexion.
Vers les Etats-Unis Gratuit 0,01 euro/minute 0,02 euro/minute Gratuit si dégroupage total, sinon 0.05
euro/minute

Déploiement du réseau mobile
Freebox

cellspacing= »0″ height= »252″ width= »140″>

alt= »WiMax chez Free »
src= »http://www.freenews.fr/media/Genera…« 
height= »252″ width= »123″>

Selon les chiffres de target= »_blank »>François04, au cours
des deux trimestres précédents, la progression du
dégroupage s’établissait à
150 000 nouveaux dégroupés par trimestre. Si
cette progression se maintient, on peut estimer qu’à partir
du mois de mai il y aura 50 000 nouveaux
dégroupés par mois equipés de Freebox
nouvelle génération (en considérant
que les migrations IP/ADSL => degroupés, ne disposant
donc pas Freebox HD, soient compensées par les nouveaux
abonnés IP/ADSL equipés de Freenox HD) et qu’il y
aura donc 400 000 Freebox HD dans la nature, hors éventuels
renouvellements de Freebox. Ce qui pourrait donc nous faire un parc de
près de 500 000 Freebox compatibles Wifi MIMO
d’ici la fin de l’année 2006.
Ajoutez à cela, le fait que les Freebox HD puissent relayer
le signal Wifi émis par la Freebox ADSL, certes, le gain de
couverture est faible, mais c’est toujours ça
à gagner.

Un parc de 500 000 Freebox pourrait nous faire une bonne couverture
à moyen terme, mais dans les campagnes ou à
« Bledpaumé », le nombre de
réseaux Freebox mis à disposition sera faible.
Par contre, dans les zones denses, comme à Paris, nous
aurons une bonne couverture. A titre de comparaison, un
opérateur GSM possède 12 000 relais, qui ne sont
certes, pas de la même puissance qu’une Freebox,
mais c’est déjà un bon
élément de comparaison.
De plus, Free pourrait signer un contrat de couverture
réseau avec des enseignes commerciales se trouvant dans des
lieux fréquentés, comme les gares ou des stations
de métro, permettant ainsi, une amélioration
notable de la couverture Wifi.

Quid du hand-over

cellspacing= »0″ height= »32″ width= »125″>

alt= »WiMax chez Free »
src= »http://www.freenews.fr/media/Genera…« 
height= »32″ width= »116″>

Déjà, le hand-over qu’est-ce
que c’est ? href= »http://fr.wikipedia.org/wiki/Handover » target= »_blank »>Wikipedia,
nous apporte sa réponse : « Le handover est un
mécanisme fondamental dans la communication cellulaire
[…] Globalement, c’est l’ensemble des opérations
mises en œuvre permettant qu’une station mobile
[…] puisse changer de cellule sans interruption de service.
 » A l’origine, impossible (mais aucun texte ne
l’interdit) avec la norme Wifi, certains constructeurs de
téléphone mobiles comme href= »http://www.pdastreet.com/articles/2006/4/2006-4-14-Nokia-Demos-Cellular.html »
target= »_blank »>Nokia ont
réalisé des expérimentations autour de
la norme UMA (Unlicensed Mobile Access), déjà
intégré sur le modèle href= »http://www.nokia.fr/index.php?content_id=7397″
target= »_blank »>6136 ou encore un href= »http://www.technologyreview.com/read_article.aspx?ch=infotech&sc=&id=14332&pg=3″
target= »_blank »>laboratoire a réussi
à réduire le temps de hand-over à
quelques millisecondes. Bref, pour l’instant rien de bien
probant à ce sujet… Sans le hand-over, la
téléphonie par Wifi perdrait tout son charme,
puisque lorsque l’on se déplace, la communication
se coupe lors du changement de réseau.

Au final, sur le papier, l’offre de Free
paraît alléchante tant au point de vue commercial,
que pour les utilisateurs, mais sur le point technique certaines
divergences sont encore malheureusement présentes au grand
détriment des utilisateurs. Sinon, pour
l’intérêt du consommateur, on pourrait
noter la nécessité d’un partenariat
avec un opérateur de téléphonie afin
de proposer une offre 3G/Wifi à des prix abordables, mais
cela relève encore du domaine du fantastique pour
l’instant.

Si la couverture des « petites » villes sera
limitée, le développement du Wimax pourrait
résoudre ce problème, mais en tout
état de cause, la mobilité n’est pas encore
autorisée par l’ARCEP.

Attention tous les chiffres donnés sont
des estimations et des prévisions FreeNews, et à
ce titre n’engage que la responsabilité de leurs auteurs.

Partager

A propos de l'auteur

168 commentaires

  1. J'ai pas tout compris sur le principe de la telephonie WIFI nomade. En gros je me balade dans la rue avec mon telephone WIFI, je recoit un appel et la je passe par la freebox de quelqu'un d'autre pour recevoir mon appel. J'ai cru comprendre ca, et la ca veut dire qu'en faite meme avec un code de protection WPA sur le WIFI . Le telephone pourra se connecter a mon WIFI? Si je me trompe merci de ne pas me conspuer. Oouuuuhhhhhhh!!!!!!!!!!!!!!

  2. euh, je crois ne pas avoir bien compris l'histoire du téléphone gratuit depuis l'international, il suffit d'avoir une connexion wifi depuis n'importe où et après, on dispose des tarifs freebox quand on téléphone ? ça peut être bien si c'est vraiment ça !

  3. seb0013 a écrit :
    J'ai pas tout compris sur le principe de la telephonie WIFI nomade. En gros je me balade dans la rue avec mon telephone WIFI, je recoit un appel et la je passe par la freebox de quelqu'un d'autre pour recevoir mon appel. J'ai cru comprendre ca, et la ca veut dire qu'en faite meme avec un code de protection WPA sur le WIFI . Le telephone pourra se connecter a mon WIFI? Si je me trompe merci de ne pas me conspuer. Oouuuuhhhhhhh!!!!!!!!!!!!!!
    non une partie de la BP est reservee au telephone, elle est separee du reseau " ethernet " a proprement parler. Donc '" a priori" aucun risque

  4. seb0013 a écrit :
    Donc en gros tu souscrit l'offre donc tu partage. Ou alors meme sans souscrire l'offre tu partage a ceux qui ont souscrit?
    la 2

  5. navidof a écrit :
    euh, je crois ne pas avoir bien compris l'histoire du téléphone gratuit depuis l'international, il suffit d'avoir une connexion wifi depuis n'importe où et après, on dispose des tarifs freebox quand on téléphone ? ça peut être bien si c'est vraiment ça !
    Oui, c'est "juste" de la VOIP par wifi

  6. alexk a écrit :
    Donc en gros tu souscrit l'offre donc tu partage. Ou alors meme sans souscrire l'offre tu partage a ceux qui ont souscrit?
    la 2
    Free ne devrait pas nous faire accepter de nouvelle condition générale ou un truc comme ca pour autorisé ce procédé? Car c'est un peu abuser sinon, meme si je m'en fou un peu si il n'y a pas de risque.

  7. oui mais si t'habite dans un lieu tres frequenté et que comme par hazard t le seul a avoir une frebox HD dans le coin ...et si 16 pequenauts veulent telephoner a cet endroit et au meme moment ca te bouffe toute ta bande passante en upload (64kb *16 = 1024 kb soit 1 Mbits donc ca sature ta bande passante ...vive le partage :(

  8. Réagir sur le forum