Explication sur le coût de FreePhone

3

Alexandre Archambault a posté un article expliquant le fonctionnement du téléphone sur le réseau FreeBox sur proxad.free.adsl.telephonie

Path : news.free.fr !spooler3-1.proxad.net !feeder2-1.proxad.net !news3-2.free.fr !not-for-mail
Newsgroups : proxad.free.adsl.telephonie
Subject : Re : viop vers freebox
From : [email protected] (Alexandre Archambault)
Date : Thu, 15 Jan 2004 15:29:51 +0100
Message-ID : <1g7lzv2.lr6rsf7wpf6N%[email protected]>
References : <[email protected]> <[email protected]> <[email protected]>
MIME-Version : 1.0
Content-Type : text/plain ; charset=ISO-8859-15
Content-Transfer-Encoding : 8bit
Organization : Free
X-No-Archive : yes
Mail-Copies-To : never
X-Computer : Powered by Apple Powerbook G4 Ti & X.3
X-Location : F-75008 – ANJ
X-Langage-Code : no
X-Face : #h,.ZXp6tB+M=E\ !O+hlFcN.vny%3[email protected]&9Rdlzu&zXW\IfPXdm^C/,.:[email protected]F#@hUE*xzWV0dW
User-Agent : MacSOUP/F-2.5 (Mac OS X version 10.3.2)
Lines : 112
NNTP-Posting-Date : 15 Jan 2004 15:29:52 MET
NNTP-Posting-Host : 212.27.33.110
X-Trace : 1074176992 news3-2.free.fr 22307 212.27.33.110:49840
X-Complaints-To : [email protected]
Xref : news.free.fr proxad.free.adsl.telephonie:3156

Selon Déjà Loin dans l’article <[email protected]>
 :

> Je tiens à mettre une fin définitive à ces histoires de VoATM ou de VoIP.
>
> Il s’agit bien de VoIP (plus exactement du RTP conforme à la recommandation
> RFC1889).
> La signalisation s’effectue en MGCP (RFC 3435) avec extensions RFC 3149

Voilà pour le résumé, pertinent.

Pour celles et ceux qui chercheraient à comprendre plus en détail
« comment ça peut marcher et pourquoi les tarifs sont si bas », voici une
description rapide de l’architecture employée, issue de l’exposé
effectué dans le cadre de l’instruction du différent tranché par la
décision n°03-905 de l’Autorité, exposé lui-même pompé sans vergogne sur
la description effectuée par l’homme qui élève les Freebox, bref, c’est
copyleft Rani.

Soit une communication devant être écoulée d’un abonné France Télécom
raccordé au commutateur d’abonné « CAUDERAN 2 » (BX41) – ou d’un
opérateur GSM qui livrerait alors son trafic en transit sur BX41 – vers
un abonné Free accessible à travers un numéro de la forme 087B. BX41 est
interconnecté avec le commutateur Free XC83 desservant la zone de
transit « Aquitaine ». L’abonné demandé, localisé à Strasbourg dans la
zone locale « MEINAU Freebox » est raccordé à un autre commutateur du
réseau de Free (XC90).

Quelques termes avant d’aller plus loin :

MGCP : Media Gateway Control Protocol, protocole pour le contrôle et le
signal. Mieux adapté que le H.323 sur de l’IP et beaucoup plus efficace.

Softswitch : contrôleur de signalisation en MGCP. Le commutateur a une
fonction Softswitch. Le softswitch ne fait que la signalisation et n’a
pas forcément une capacité de traiter des appels au niveau Audio.

Passerelle : un équipement qui parle MGCP et concentre un ou plusieurs
terminaux (endpoint). La Freebox actuelle est une passerelle avec 2
points terminaux.

Les commutateurs XC sont également des passerelles mais avec des
milliers de points terminaux.

Actuellement, phase 1, le trafic présenté sur XC83 remonte en TDM/SS7
jusqu’à un noeud de commutation au niveau du coeur de réseau de Free sur
Paris (XC27/XD13) qui assure le transit vers un n½ud spécifique de
commutation VoIP qui se charge alors de la transformation TDM -> IP.

En phase 2, l’architecture suivante sera mise en oeuvre :

– XC83 reçoit l’appel en SS7/TDM sur un faisceau d’interconnexion avec
France Télécom
– XC83 interroge la base de données FREE OBL (qui est commune à tout le
réseau) et apprend que le NDI de destination est rattaché à XC90
– XC83 établit un appel (au niveau signalisation) avec XC90 en SIP-T (T
comme transit), une extension du protocole SIP qui permet de passer la
signalisation en transit d’un commutateur à l’autre sur un réseau IP de
façon complètement transparente : XC90 a alors 100% des infos des
messages SSUTR2 reçus de France Télécom sur le faisceau BX41 <-> XC83
– XC90 interroge à nouveau la base OBL et voit que le NDI de destination
est le point terminal dont l’adresse IP est 81.57.90.1 par exemple. XC90
va donc piloter ce point terminal en MGCP pour signaler l’appel (faire
sonner le téléphone) et surtout établir un canal audio G.711 en RTP
entre le point terminal et directement une ressource des cartes VoIP du
commutateur de départ (XC83 en l’espèce).

En phase 3, le canal RTP sera d’abord établi entre les 2 n½uds de
commutation (XC83 et XC90) car c’est le XC90 qui doit simuler les
tonalités de sonneries que reçoit l’appelant qui est chez France Télécom
et c’est seulement au décroché que le canal RTP est « transféré » du
commutateur de Strasbourg vers le point terminal.

On peut également imaginer déployer une configuration avec des cartes
VoIP sur XC83 et XC90 et faire en sorte que l’appel entre Bordeaux et
Strasbourg passe en SS7/SDH mais tout l’intérêt de la VoIP est perdu car
dans ce cas :
– une ressource commutation (un IT) est consommée entre les commutateurs
de Bordeaux et Strasbourg en passant par tous les commutateurs
intermédiaires (XC27/XD13)
– une ressource VoIP est consommée sur le commutateur d’arrivée

Alors que dans l’architecture optimisée, seule une ressource VoIP est
consommée sur le commutateur de départ.

Dans le cas où l’appelé a sollicité le renvoi vers une ligne fixe du
réseau de France Télécom (raccordé à BX39 par exemple) :
– en phase I : l’appel va remonter en SS7/TDM jusqu’à un n½ud de Paris
qui va ressortir à nouveau l’appel en SS7/TDM jusqu’à XC83. Cette phase
initiale (mais néanmoins nécessaire) est inefficace car elle mobilise 2
IT dans le réseau de transmission (XC83 -> XC27 et XC27 -> XC83) ainsi
qu’en commutation (traversée de XC27) ;

– -en phase II (architecture SIP-T) : XC83 « sait » tout de suite que
l’appel doit être renvoyé vers BX39 (BORDEAUX LAC) . Ensuite, il prend
sa décision de routage comme si l’appel a toujours été à destination de
BX39 (i.e. comme si c’était un appel en transit dans notre réseau). Une
seule IT de commutation est alors consommée dans BX83, aucune IT n’est
consommée dans l’équivalent du RIC de Free.

> Vous rigolez, mais les commerciaux d’Alcatel lisent ce newsgroup. Ensuite,
> ils vont en clientèle chez des opérateurs, et racontent comme des cons que
> Free c’est de la VoATM.

Bah, normal, ce sont des commerciaux, non ?

Alec, admiratif devant la façon avec laquelle Alcatel s’emploie à
torpiller méthodiquement tous ses concurrents (BLR, et actuellement DSL)

Partager

A propos de l'auteur

3 commentaires

    Réagir sur le forum