Pages perso Free : fin des API externes, mise à jour du PHP en vue

11

On commence par la bonne ou la mauvaise nouvelle ?

Les pages perso hébergées gratuitement chez Free ne peuvent plus, depuis quelques jours, faire appel à des services externes (sur d’autres noms de domaine) en PHP. De quoi compliquer la vie des utilisateurs…

Depuis quelque temps, Yohan Tordjman, responsable du service pages perso chez Free, avait mis en place un système permettant aux utilisateurs d’avoir recours à des services externes en PHP (des API, ou des flux RSS, par exemple…), à condition que le domaine demandé soit inscrit dans une liste blanche. Pour ajouter un site à cette liste, il suffisait d’en faire la demande sur les newsgroups des pages perso ; après vérification, si le domaine n’était pas considéré comme problématique, il était ajouté.

Suite à des abus, le serveur « passerelle » permettant de filtrer les accès externes a grillé, indique Yohan Tordjman. Conséquence directe : le système de whitelist ne sera pas remis en ligne, coupant tout accès externe possible pour les pages perso. Les effets de cette décision sont lourds pour les utilisateurs : un blog auto-hébergé, par exemple, ne sera plus capable de réaliser de mises à jour automatiquement. Des API fréquemment utilisées, comme celles de Google ou Akismet (anti-spam), ne sont plus fonctionnelles… etc.

Néanmoins, à toute chose malheur est bon : pour corriger le souci de façon durable, Yohan a annoncé qu’il se penchait sur une mise à jour de la version de PHP sur les serveurs des pages perso. Cette mise à jour était réclamée depuis bien longtemps par la communauté : la version actuelle, obsolète, ne permet plus de faire tourner un certain nombre d’outils (systèmes de forums, blogs et autres CMS).

L’arrivée de ce nouveau PHP pourrait toutefois prendre « plusieurs mois » selon Yohan. Il faudra donc prendre son mal en patience…

Source : newsgroups p.f.services.pagesperso

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. Moralité il est préférable, lorsqu'on sait le faire, d’héberger son site chez soit... Ah mais oui !!! Pour l'instant c'est impossible vu que les redirections de port ne fonctionnent plus depuis hier  ;D

  2. XRD2 a écrit :

    Moralité il est préférable, lorsqu'on sait le faire, d’héberger son site chez soit... Ah mais oui !!! Pour l'instant c'est impossible vu que les redirections de port ne fonctionnent plus depuis hier  ;D


    ça a été corrigé vite, ce bug de redirection.

    Par contre, héberger un site derrière une connexion ADSL, faut pas avoir trop de visiteurs, et qu'ils soient patients pour peu qu'on ait autre chose que du texte à balancer :)

  3. Je ne pourrais pas attendre quelques mois pour retrouver mes API externes.
    Par exemple, sans Askimet, mon blog Wordpress croule sous les messages de spam


  4. Suite à des abus, le serveur « passerelle » permettant de filtrer les accès externes a grillé, indique Yohan Tordjman.

    On a du mal à voir ce que ça veut dire...

    Soit le serveur manque de capa, auquel cas soit on l'upgrade, soit on en met un 2e (et ça demande un peu d'investissement) ou on cherche à limiter les abus.
    Soit le serveur est HS, mais je ne vois pas ce que des abus viennent faire là. Un serveur ne tombe pas en panne car il est chargé...

  5. Gromble a écrit :


    Suite à des abus, le serveur « passerelle » permettant de filtrer les accès externes a grillé, indique Yohan Tordjman.

    On a du mal à voir ce que ça veut dire...

    Soit le serveur manque de capa, auquel cas soit on l'upgrade, soit on en met un 2e (et ça demande un peu d'investissement) ou on cherche à limiter les abus.
    Soit le serveur est HS, mais je ne vois pas ce que des abus viennent faire là. Un serveur ne tombe pas en panne car il est chargé...


    Il ne "grille" pas littéralement sous la charge, mais les processus meurent; apparemment la solution qui était déployée ne permettait plus de tenir face aux abus.
    C'est sur, un serveur qui s'arrête, bah on le relance il repart, mais si c'est pour replanter dans la minute...

    La solution semble passer par une modif de PHP, pour y intercepter directement les requêtes abusives, plutôt que de charger la passerelle qui s'en charge...

  6. Franchement Yohan tout seul qui tient à bout de bras les PP, c'est lourd  :-[
    Ca dure comme cela depuis des années, mais c'est pas pour autant que c'est mieux  :-\

    Simplement si Free embauchait une personne en plus, pour gérer les fermeture de sites abusifs (+ dialogue/réouverture si le site est corrigé), Yohan pourrait faire évoluer le reste qui ne bouge pas, parcequ'il passe son temps sur ces conneries et la maintenance.
    Free dépensent bcp plus d'argent pour les serveur, les disques, etc. que pour le personnel. Oui, les PP ça ne rapporte rien directement, mais merde, ça serait juste une petite main en plus pour faire cela quoi, qq 10aine de k€ de budget annuel, une paille dans un coin pour Free.

    Parceque la MAJ de PHP on l'attend depuis l'été 2011, ou plutôt on est *vraiment* impatient depuis ce moment là, vu les promesses imprudentes que Yohan avait faites déjà plusieurs mois avant, et c'est lonnnnnng, très long !

  7. jmdesp a écrit :

    Franchement Yohan tout seul qui tient à bout de bras les PP, c'est lourd  :-[


    Il fait aussi les messageries (zimbra) :)

  8. Cley Faye a écrit :

    ça a été corrigé vite, ce bug de redirection.

    Par contre, héberger un site derrière une connexion ADSL, faut pas avoir trop de visiteurs, et qu'ils soient patients pour peu qu'on ait autre chose que du texte à balancer :)


    5 Hard-Reboot, remise à zéro de la redirection, re-configuration des redirection... Ne fonctionne toujours pas! Ce matin idem Hard-reboot et tout l'touttim, résultat... La redirection ne fonctionne toujours !

    Héberger un site derrière de l'ADSL oui c'est possible mais faut rester lucide, et ne pas mettre un site de grande production non plus hein et surtout interdire l'accés total des moteurs de recherche  ;)

  9. Réagir sur le forum