Services fixes : l’ARCEP publie son dernier observatoire pour 2021

0

Le gendarme des télécoms a publié son observatoire du marché des services fixes. Pour le très haut débit : 18,4 millions d’abonnés en France au 31 décembre 2021 dont 14,5 millions en FTTH.

L’Arcep vient de publier son dernier observatoire relatif au marché des services fixes, avec une attention toute particulière, portée sur le déploiement du Très Haut Débit.

Et force est de constater que celui-ci a connu une véritable expansion dans le courant de l’année 2021, avec près de 18,4 millions d’abonnés, tous opérateurs confondus, sur les 33,1 millions à connecter (débit descendant  30Mb/s).

Un rythme maintenu mais moins significatif que précédemment.

Dans le courant du dernier trimestre, cette progression a été estimée à 900 000 comptes supplémentaires soit une augmentation de de l’ordre de 58% sur l’ensemble des comptes haut débit et très haut débit en souscrits.

Pour l’heure, les objectifs poursuivis vers un arrêt total du cuivre à l’horizon de l’année 2030, semblent respectés par les opérateurs avec avant l’entrée en matière de 2022, 1,4 millions de prises supplémentaires ouvertes à la commercialisation, soit une augmentation de 15% par rapport au troisième trimestre de l’année.

Le nombre de lignes éligibles à une commercialisation en FTTH s’évalue désormais à 29,7 millions, ce qui est un peu moins ce qui était prévu au regard des derniers relevés effectués à même période, sur l’année précédente.

L’allure est donc moins vive, surtout dans la zone d’initiative privée, qui compte désormais 320 000 locaux supplémentaires contre 390 000 lors du trimestre précédent.

Du côté des zones d’initiative publique, 910 000 locaux ont été rendus éligibles soit 35% de plus part rapport au quatrième trimestre de l’année 2020, portant ainsi le nombre de locaux désormais accessibles au FTTH dans ces zones, à 8,7 millions).

En zone AMEL par contre, l’avancée est plus importante proportionnellement avec 270 000 locaux éligibles à la fin du quatrième trimestre 2021, contre 180 000 à la fin du troisième trimestre.

S’agissant des zones AMII, 86% de locaux sont désormais raccordables dans les communes où Orange s’est engagé à déployer, et 93% pour celles de SFR. 

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.