Samsung : la vente de ses Galaxy A à la peine

0

Samsung, qui a revu son prévisionnel de mise sur le marché de terminaux mobiles de près de 30% en début d’année pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire comme à la pénurie de semi-conducteurs, souffrirait d’une forte baisse de la demande de smartphones milieu de gamme, ce qui affecte toute sa série Galaxy A.

Pour conséquence, un surplus de près de 5 millions de mobiles, stockés à perte chez les distributeurs, ce qui représenterait pour la marque coréenne, près de 18% des 270 millions de terminaux qui devraient être vendus dans le courant de l’année 2022 alors que le reliquat disponible, ne représente habituellement pas plus de 10% des stocks habituellement négociés et commercialisés.

Le phénomène n’est pas seulement inhérent à Samsung ou ne relève pas d’une problématique particulière à la marque coréenne, mais est la simple conséquence, du recul du marché au niveau mondial, de l’ordre de 3,5% sur ce seul segment en 2022.

Le nombre de terminaux vendus serait en effet uniquement de l’ordre de 1,30 milliard, en raison de la crise sanitaire, qui a affecté bon nombre de ménages et forcément leurs dépenses dans le cadre du renouvellement de leur parc de terminaux, mais aussi de l’inflation, qui les dirige vers des choix plus rationnels et forcément moins coûteux, qui affecte le portefeuille des utilisateurs comme la capacité de production industrielle.

Le milieu de gamme symbolique, logiquement touché.

En tête de liste des invendus, un modèle particulier, le Galaxy A, qui est un appareil moyenne gamme très apprécié du grand public, et forcément coeur de cible de sa stratégie commerciale dirigée vers les bourses les moins garnies, affectées par l’inflation mais souffre également de la concurrence directe de Xiaomi, Oppo ou Realme, sur le même segment grâce à une politique tarifaire rigoureuse.

Pour tenter de tirer son épingle du jeu, Samsun dispose de deux solutions principales :

  • la commercialisation de ses futurs smartphones pliants, le Galaxy Z Fold 4 et le Z Flip 4 pour qui la marque espère un rendement à 200% ;
  • revoir ses objectifs de commercialisation à la baisse, ce que Samsung fait depuis le mois dernier, avec une division par 2 de sa production de téléphones mensuelle.

La situation n’est cependant pas spécifique à Samsung mais touche également Apple, malgré la popularité de son iPhone 12, mais qui ne s’attache que sur un prévisionnel de 220 millions de terminaux vendus dans le monde sur 2022, ce qui est bien en deçà de ses estimations.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.