Zelnik : Nicolas Sarkozy veut un impôt Google

11

Montant : gogolplex €

Nicolas Sarkozy a confirmé hier les principales dispositions de la mission Zelnik, lors de ses vœux au monde de la presse. L’idée de « taxe Google » (pour reprendre la bien maladroite expression de Jacques Toubon), visant à instaurer une taxe sur les plus grosses régies publicitaires sur Internet, se voit « métamorphosée » en impôt.

Décidément très focalisé sur la société américaine (Le Figaro éco parle même de « stigmatisation » de Google), le président de la République a invité le ministre des Finances à se pencher sur la fiscalisation des régies publicitaires situées à l’étranger. Tous les moyens sont bons pour placer Google en grand méchant de l’histoire, quitte à employer les grands moyens, comme par exemple menacer de saisir « l’Autorité de la Concurrence sur l’éventuelle position dominante acquise par Google sur le marché de la publicité en ligne ».

Comme initialement prévu, la mesure ne devrait toucher que les régies dont les revenus sont supérieurs à 50 millions d’euros par an, afin de ne pas handicaper les petites régies.

D’ores et déjà, le petit monde du net s’affole. La mesure est mal perçue dans un contexte de morosité extrême pour la publicité en ligne. Yahoo ! rappelle que ses « revenus publicitaires ont chuté de 12% en un an », une tendance observée sur l’ensemble du marché tant les annonceurs sont devenus frileux en période de crise. De son côté, Christine Balagué, coprésidente de l’association Renaissance numérique, ironise : « on n’a pas d’idée mais on a des taxes ! » rappelant que ni les régies publicitaires, ni les annonceurs, ne contribuent au piratage d’œuvres protégées en ligne.

Dans un autre registre, Nicolas Sarkozy a également suggéré la mise en place d’une carte “musique en ligne” destinée aux jeunes (de 15 à 24 ans). Celle-ci permettrait d’acheter de la musique en ligne à moitié prix en proposant un crédit de 50 euros alors qu’elle n’en coûterait que 25 environ. La différence serait alors prise en charge par l’Etat, avec un budget estimé à 25 millions d’euros par an. A défaut de rendre les offres légales plus attractives, cela permettrait de rendre les tarifs un peu moins prohibitifs. Est-ce suffisant ? L’avenir nous le dira…

Source : Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. Je pense que noussomme en priode pré révolutionnaie et que les gouvernants oivent se méfier de la classe moyenne qi va bientôt couperldes têtes. C'est trop facile de vouloircrer tou le temps des impôts Miantenant, on vaut nous creer la taxe Carla ...!

  2. Ce mec est complètement fou ou il est pas remis de son réveillon, mais où va t on...il nous invente n'importe quoi.Je me demande où sont les limites....partout où il y a du fric à gratter il faut qu'il y mette le nez. Y EN A MARRE STOP AU RACKET

  3. Entièrement d'accord avec les précédents posts =D .Il y a un article de la constitution qui précise d'ailleurs qu'un Président qui a perdu la raison peut être destitué . Au fond Il serait peut être possible de le faire interner par plusieurs psys avant qu'il ramène notre pays complètement à zéro :demon: !

  4. sylware a écrit :
    Ça tape sur google... mais toujours avec fenêtre sur son ordinateur... L'adage veut qu'on dise que l'hôpital se moque de la charité.
    Mais quel rapport ?! Et puis, une bonne partie de l'administration française est déjà passée sous Linux, si c'est ce dont tu parles en termes de coûts.

  5. un simple freenaute le

    Bah, y'a pas que ça qui coûte cher hélas dans le service public :( Il y a déjà énormément de choses automatisables pour lesquels on garde des fonctionnaires par la force des choses... mais bon, on dit que ça tend à se résoudre. Après, faut voir le train de vie de l'Etat... je suis pas sûr que Sarko tourne sous Linux, même si ça n'aurait pas forcément que des avantages :D Enfin, on dérive.

  6. papynice a écrit :
    Entièrement d'accord avec les précédents posts =D .Il y a un article de la constitution qui précise d'ailleurs qu'un Président qui a perdu la raison peut être destitué . Au fond Il serait peut être possible de le faire interner par plusieurs psys avant qu'il ramène notre pays complètement à zéro :demon: !
    Je pense que ceux qui ont voté pout lui sont les plus virulents contre lui

  7. @yoann007 Si l'administration française est en bonne partie passée sous linux ce n'est sûrement pas grâce au petit Nicolas. Heureusement pour nous, tous les choix technologiques effectués par nos administrations ne dépendent pas de lui. Il y a quelques suspicions que ce type roule pour Microsoft. En particulier à cause de l'étrange retournement d'opinion de l'AFNOR à quelques jours du vote final pour la standardisation d'OOXML. Comme Google est actuellement l'ennemi numéro 1 de Microsoft, il paraît logique que le petit Nicolas s'oppose autant qu'il peut à la progression de Goggle. Du moins ça ne fait que renforcer les soupçons sur sa connivence avec Microsoft.

  8. Sarko veut faire cracher Google: il a une (petite) chance ? C'est la question du sondage posté sur Pnyx.com La question est clairement NON, si l'on en croit la presse anglo-saxonne, qui se marre, considérant que Paris est un nain face au géant de Mountain View (145 Milliards de dollars de capitalisation boursière), que vouloir faire payer à Google le déclin de l'influence culturelle française est un peu gonflé et que de toutes façons, c'est techniquement irréaliste. Mais, à bien y regarder, la tentative de N Sarkozy d'étendre ce projet à l'échelle de l'Union Européenne, en introduisant des questions d'enquête pour position dominante, pourrait représenter une véritable menace pour Google et l'on serait alors tenté de répondre OUI, quand on connait sur certains dossiers la détermination du Président français. Sauf que déjà, des voix discordantes se sont immédiatement élevées en Allemagne. Alors, à votre avis, il a une (petite) chance ? Pour voter: http://www.pnyx.com/fr_fr/poll/487 Les paris sont ouverts ! PS. Anecdote amusante, Summertime, le posteur de cette question sur Pnyx, a mis en illustration de ce sondage une petite video qui rappelle l'épisode de "Google Bombing" dont Sarkozy a été victime il y a quelques mois (en introduisant une requête d'une injure très grossière, le site Sarkozy.fr était donné en réponse par Google). C'est aujourd'hui que se règle ce compte ?

  9. Réagir sur le forum